> Vidéographie

Vidéographie : de l’art d’expérimenter à la télévision

La Belgique comme terrain d’expérimentation cinématographique et audiovisuelle. Si la réputation du festival expérimental de Knokke (1949 à 1975) n’est plus à faire, une autre initiative mérite tout autant d’être mise en lumière… En 1976, le paysage télévisuel belge se limite à la BRT et la RTB. Cette dernière lance "Videographie", émission dédiée à l’art vidéo et aux nouvelles technologies, produite et réalisée avec l’ambition de se différencier, formellement et artistiquement, de la télévision institutionnelle. Véritable OVNI anticonformiste, ce programme pionnier de la télé européenne va durer jusqu’en 1986, d’abord à un rythme bimensuel puis mensuel, permettant la diffusion d’un large éventail de vidéos et de films issus de l’avant-garde belge et internationale. "Vidéographie" se profile comme de l’anti-télévision : les spectateurs sont mis en condition de voir et comprendre les dessous de la fabrication de l’émission, et invités par la même occasion à une réflexion autour de l’image télévisuelle. L’émission peut être elle-même prétexte pour expérimenter différents dispositifs sur le plateau : celui-ci peut se muer en atelier pédagogique ou en salon de discussion… Tout est source de réappropriation et d’invention, même les génériques. Rétrospectivement, avec un recul de plusieurs décennies, l’esthétique singulière qui se dégage de "Vidéographie" est d’autant plus jouissive et épatante qu’elle est advenue sur une télévision publique. Cap alors sur les années ’70, décennie qui a vu l’émergence de la vidéo-art en Belgique, où des artistes et cinéastes ont commencé à s’approprier et expérimenter avec la vidéo, medium historiquement lié à l’évolution de la télévision.

→ Ces deux séances dédiées à la vidéographie et à quelques artistes qui en ont marqué les débuts, sont organisées en collaboration avec Argos (centre pour les arts audiovisuels) et la SONUMA (archives de la RTBF). Dans le cadre d’un projet de revisitation de l’avant-garde audiovisuelle belge des années ’70, initiée par Argos où une expo y sera consacrée du 24 septembre au 18 décembre.

→’Le programme ’Vidéographie’ fait partie de OPEN CINEMA, une campagne du VAF (Vlaams Audiovisueel Fonds) en Flandres et à Bruxelles. Du 1er au 6 octobre 2022, pas moins de 21 cinémas et diffuseurs de films mettent en lumière leur offre variée. Tous ensemble, tous juste un peu différents. Bienvenue à Open Cinema. Bienvenue au Cinema Nova !


Videographie : over de kunst van experimenteren op televisie

België als een plaats van cinematografisch en audiovisueel experiment. De reputatie van het experimentele festival van Knokke (1949 tot 1975) is welbekend, maar een ander initiatief verdient dezelfde aandacht... In 1976 beperkte het Belgische televisielandschap zich tot de BRT en de RTB. Deze laatste lanceerde het programma "Videographie", dat gewijd was aan videokunst en nieuwe technologieën, en dat geproduceerd en geregisseerd werd met de ambitie van zich op formeel en artistiek vlak te onderscheiden van de institutionele televisie. Dit baanbrekende programma gold als een onconventionele UFO voor het toenmalige Europese televisienetwerk. Van 1976 tot 1986 werd het eerst tweewekelijks en later maandelijks uitgezonden waarbij een breed scala van video’s en films van de Belgische en internationale avant-garde vertoond werden. "Videographie" is een soort anti-televisie : de kijkers krijgen een inkijk over het maakproces achter de schermen van het programma en worden uitgenodigd na te denken over de betekenis van het televisuele beeld. Het programma experimenteerde met de verschillende dispositieven op de set, waarbij het zich de ene keer als pedagogische workshop ontpopte, en een andere keer als discussieruimte... Alles werd beschouwd als een mogelijke bron voor hergebruik en heruitvinding, tot de aftiteling toe. Terugkijkend op de tienjarige productie, is de esthetiek van "Videographie" des te verbazingwekkender aangezien deze door de openbare televisie werd gemaakt. Tijdens de jaren 1970 nam de videokunst een hoge vlucht in België met kunstenaars en filmmakers die met video begonnen te experimenteren en het zich toe-eigenden, maar waarbij niet vergeten mag worden dat dit medium historisch verbonden is met de evolutie van de televisie.

→ Deze twee voorstellingen, gewijd aan de videografie en enkele kunstenaars die aan de wieg ervan stonden, worden georganiseerd in samenwerking met Argos (centrum voor audiovisuele kunsten) en SONUMA (archieven RTBF). Ze maken deel uit van een project om de Belgische audiovisuele avant-garde van de jaren 1970 te ontsluiten, op initiatief van Argos, waar van 24 september tot 18 december eveneens een tentoonstelling loopt.

→Met Videographie nemen Nova en Argos deel aan de campagne OPEN CINEMA van het VAF (Vlaams Audiovisueel Fonds) in Brussel en Vlaanderen. Tussen 1 en 6 oktober 2022 verrassen maar liefst 21 bioscopen en filmvertoners met hun gevarieerde aanbod. Allemaal samen, allemaal net dat tikkeltje anders. Welkom tijdens Open Cinema. Welkom in Cinema Nova !

https://www.argosarts.org


Aile 4 neige
Aile 4 neige
Le Tombeau des Nains
Le Tombeau des Nains
Quelques séquences d’art sans talent
Quelques séquences d’art sans talent
Marcher ou la fin des temps modernes
Marcher ou la fin des temps modernes
Vidéographie : clap #1

Quelques extraits et moments emblématiques des débuts de l’émission TV "Vidéographie" : une présentation de ce qu’est la vidéo légère, une introduction au fonctionnement d’une caméra "paluche" et d’un synthétiseur image, et quelques considérations de l’époque autour de l’art vidéo. Pour compléter le programme, quatre courts métrages réalisés par des artistes/cinéastes devenus incontournables dans l’histoire du cinéma et de la vidéo-art belges.

→ En présence de Jacques Delcuvellerie, Dick Tomasovic, Boris Lehman,

+ Aile 4 neige

Jacques Louis Nyst, 1978, BE, video, vo fr 19'

+ Le Tombeau des Nains

Jacques Louis Nyst, 1975, BE, video, sans dial, 2'

+ Quelques séquences d’art sans talent

Jacques Lizène, 1979, BE, video, vo fr 11'

+ Marcher ou la fin des temps modernes

Michel Blondeel & Boris Lehman, 1979, BE, video, vo fr 27'

02.10 > 18:00
Videographie : take #1

Enkele fragmenten en emblematische momenten uit de begintijd van het TV-programma "Vidéographie" : een uiteenzetting over wat lichte videotechniek is, een inleiding over de werking van een "paluche"-camera en een beeldsynthesizer, en enkele beschouwingen over de toenmalige videokunst. Het programma wordt vervolledigd met vier kortfilms van kunstenaars/filmmakers die niet meer weg te denken zijn uit de geschiedenis van de Belgische film- en videokunst.

Nederlandse ondertiteling onder voorbehoud

→ In aanwezigheid van Jacques Delcuvellerie, Dick Tomasovic, Boris Lehman

+ Aile 4 neige

Jacques Louis Nyst, 1978, BE, video, vo fr 19'

+ Le Tombeau des Nains

Jacques Louis Nyst, 1975, BE, video, sans dial, 2'

+ Quelques séquences d’art sans talent

Jacques Lizène, 1979, BE, video, vo fr 11'

+ Marcher ou la fin des temps modernes

Michel Blondeel & Boris Lehman, 1979, BE, video, vo fr 27'

02.10 > 18:00
Vidéographie : clap #2

"La télévision ne doit pas être que du spectacle". Tout au long de ses 10 années d’existence, "Vidéographie" n’a cessé de démontrer que la vidéo légère était non seulement un outil de création mais aussi d’expression à la portée de tous. L’émission s’est toujours intéressée à des expériences socio-politiques où la caméra vidéo était un outil de sensibilisation et de revendication. Elle a régulièrement programmé des courts documentaires réalisés par des groupes militants, proposé des reportages sur les premières expériences de télévisions communautaires, organisé des tables rondes… À travers un "medley" d’extraits de 1976 à 1979, cette deuxième séance mettra en exergue l’aspect engagé de "Vidéographie".

→ En présence de Jacques Delcuvellerie, Dick Tomasovic, Boris Lehman

02.10 > 21:00
Videographie : take #2

"Televisie moet niet alleen maar show zijn". In de loop van haar 10-jarig bestaan heeft "Vidéographie" meermaals aangetoond dat de lichte videotechniek niet alleen een creatief instrument is, maar ook dat het een expressiemiddel is dat binnen ieders bereik ligt. Het programma was erg geïnteresseerd in sociaal-politieke experimenten waarbij de videocamera een middel was om mensen bewust te maken en om eisen te stellen. Het programma zond regelmatig korte documentaires uit van militante groeperingen, toonde reportages over de eerste experimenten rond gemeenschapstelevisie en organiseerde rondetafels, enz. Door middel van een medley van fragmenten uit de jaren 1976 tot 1979, belicht deze tweede sessie vooral het geëngageerde aspect van "Vidéographie".

Nederlandse ondertiteling onder voorbehoud

→ In aanwezigheid van Jacques Delcuvellerie, Dick Tomasovic, Boris Lehman

02.10 > 21:00
https://www.nova-cinema.org/spip.php?page=print&id_rubrique=2600&lang=fr