prog: 2704
squelettes/rubrique-3.html

Soirées spéciales

Nous étions impatients de les reprogrammer au Nova, ils se font rares. "Les" Metamkine, ou plutôt la Cellule d’Intervention Metamkine, sont des vieux routiers de la performance XP qui mélange pellicule et création/impro sonore, avec qui le Nova entretient une histoire de longue date. Un soir de décembre 1996, alors que Bruxelles était paralysée par un froid polaire, le Nova ouvrait pour la toute première fois ses portes. Ne disposant pas encore de fauteuils, la salle fut investie par plusieurs performeurs.es, dont Metamkine. Metamkine c’est un trio, originaire de Grenoble : Xavier Quérel, Christophe Auger, Jérôme Noetinger. Jamais groupe de performance de cinéma expérimental n’aura existé aussi longtemps, évitant de se répéter, s’affinant sans cesse, créant ainsi une longue œuvre performative qui se déploie sur trois décennies. Musique électro-acoustique, projections en pellicule, jeux de lumière et d’ombre… Metamkine nous livrera une performance en deux parties. Une date unique en Belgique.

11.04 > 20:00
10€ / 7€




Orson Welles, 1941, US, 35mm, vo st fr, 119

Nous sommes en 1940. Pour son premier film, Orson Welles est particulièrement exigeant sur la qualité des images et surtout sur la profondeur de champ, car il souhaite une grande perspective visuelle pour son espace scénique. Il en est de même pour la qualité du son, mais les caractéristiques des enregistrements sonores pour le cinéma ne lui conviennent pas. Il demande à la RKO de développer un système permettant d’augmenter la profondeur de champ, sonore cette fois, et la dynamique. La RCA, qui contrôle la RKO à l’époque, met au point un système novateur pour améliorer le son dans les salles où le film sera programmé. À Bruxelles, il sort en 1948 au Studio Arenberg, l’actuel Nova, sans les équipements spéciaux et sans les normes qui étaient en vigueur en 1941. Dans la même salle, 76 ans plus tard, nous vous proposons de redécouvrir cette œuvre majeure de l’histoire du cinéma pour la première fois dans sa forme originelle avec tous les paramètres originaux de l’époque, comme en 1941 aux USA.

Projection introduite par Jean-Pierre Verscheure, spécialiste de l’histoire des techniques du cinéma.

09.05 > 20:00  
7€ / 4€ / 10€




Concert + surprises / verrassingen

Autotest & co

Ce jeudi, c’est fanfare au Nova ! Autotest 80.10 nous fait le plaisir de venir faire raisonner les murs de votre cinéma. Cette fanfare bruxelloise née en février 2021, réunit aujourd’hui une quarantaine de membres aux profils variés, des amateur·rices ou musicien·nes professionnel·les font vivre un répertoire éclectique et inattendu avec une énergie digne des plus grands carnavals. Ce soir, la fanfare a invité Vakah Profana, une sorcière du folklore. Chanteuse populaire brésilienne, mais également actrice de telenovelas et surtout déesse sud-américaine. Cette Drag Queen polymorphe vient spécialement pour vous ensorceler par sa voix, digne des pires trip d’ayahuasca. Mais ça n’est pas tout, Autotest a également invité ce soir Vin de Sprite pour faire décoller la soirée vers une autre dimension. Ce groupe bruxellois issu des ateliers de composition musicale du Créahmbxl sera sur scène pour un concert d’exception. Et… et pleins d’autres surprises vous attendent car si la musique est à l’honneur, ce soir l’écran du cinéma Nova ne restera pas de marbre ! Cette soirée sera aussi l’occasion de voir sur grand écran les derniers clips de la fanfare et d’autres gourmandises.

16.05 > 20:00
7€ / 4€ / 10€




Conférence

Cinégénie de la bicyclette

Une échappée de Patrick Leboutte, historien du cinéma et du vélo, précédée d’un court prologue tatiesque

Cinématographe et premières courses cyclistes sont exactement contemporains : nouveaux moyens de transport. Il ne s’agit pas là d’un hasard, ces deux arts étant régis par la même loi de Joule : tout corps en travail suscite une énergie et celle-ci en retour fait tourner la machine. Tel est le principe du cyclisme, tel est aussi celui du cinéma. Dans les deux cas, il s’agit de mettre du vivant sur du mécanique.

J’ai compris le hors-champ le 13 juillet 1975 quand Eddy Merckx disparut de l’écran de mon téléviseur, le caméraman français ayant décidé de suivre un grimpeur bourguignon qui le distançait alors dans les Alpes. Plus aucune image d’Eddy, plus aucune nouvelle de lui : était-il tombé dans le ravin ? Ce jour-là, 9 millions de Belges s’étaient fait tout un film.

Je ne connais rien de plus rossellinien qu’une retransmission cycliste tant ce qui me touche dans une course est aussi ce qui m’émeut dans un grand film : le parcours, la traversée d’un espace avec ses incidents, le cheminement, la mise à l’épreuve de la réalité, quand entre le début et la fin, tout a bougé.

Voici deux ans, le PDG d’une grande banque déclarait qu’un « cycliste est un désastre pour l’économie », n’achetant ni voiture, ni carburant « Une personne en bonne santé n’est ni utile, ni nécessaire au Marché ». Un peu comme les habitués du Nova. Deux raisons de plus d’aimer et le cinéma et le vélo.

→ Patrick Leboutte,
professeur à l’Insas, critique itinérant

19.05 > 19:00
4€ Combi soirée / avond 9€ / 6€


Film

Parpaillon

Luc Moullet, 1993, FR, DCP, vo st ang, 84

Chaque année, 200 cyclistes amateurs montent à l’assaut du col de Parpaillon. Il y a là les vrais sportifs et les faux, les rigolos de service et les forçats de l’entraînement, ceux qui font la course juste pour voir et ceux qui la disputent pour être vus comme le député du coin et l’animateur de télévision. Tandis que certains trichent, d’autres tombent amoureux et s’arrêtent en bord de route pour déguster des huîtres ou débattre de l’évolution des marchés financiers. Pour Luc Moullet, lui-même présent dans le peloton, conscient que faire du cinéma revient toujours à mouiller son maillot, cette ascension est d’abord prétexte à satire sociale, comme souvent chez lui. Si son film présente toutes les apparences d’un vrai-faux documentaire, son approche burlesque des corps en mouvement le situe clairement du côté de Jacques Tati dont j’ai toujours pensé qu’il était l’unique héritier. (Patrick Leboutte)

19.05 > 21:30
7€ / 4€ / 10€ Combi soirée / avond 9€ / 6€


squelettes/rubrique-3.html
lang: fr
id_rubrique: 2710
prog: 2704
pos: aval