prog: 2610
squelettes/rubrique-3.html

Micro ouvert pour Anne Deligne

Lors de cette soirée nous célèbrerons la mémoire d’Anne Deligne cinéaste et productrice rebelle. Plus d’un an après sa disparition, il nous a semblé nécessaire de mettre en lumière la personnalité et le travail de cette grande dame du cinéma belge. Elle aura marqué nombre de cinéastes par sa générosité, son humour et son caractère bien trempé. Ils seront présents pour en témoigner.
"J’ai rencontré Anne par le cinéma et dans un cinéma. Son immense soif de culture, son amour du septième Art et sa forte personnalité, à la fois dérangeante et séduisante ne laissait pas indifférent ceux qui ont eu l’occasion de l’approcher dans l’une de ces soirées qu’elle traversait, avec sa voix rauque, son verre de blanc et sa cigarette roulée. Un peu de Marguerite Duras, un peu de Faye Dunaway, ses idoles. C’est elle qui a insisté pour fonder Cobra Films, pour moi une société de production faisait figure de fardeau, pour elle c’était avant tout un outil de liberté. Le mot Cobra était son choix, en référence au mouvement artistique, mais aussi pour souligner l’importance du cinéma parmi les autres Arts.
Anne portait une grande violence en elle, tournée vers toutes formes d’autorités officielles, les institutions, les écoles, les politiques, les voix incontournables - “ les pontifiants cornichons” dirait notre ami le Gloupier, mais cette révolte se transformait en amour sans limite, lorsqu’elle se trouvait derrière une caméra face à des personnages de la vie courante qu’elle avait choisi de filmer ou face à des réalisateurs dont elle partageait le point de vue ou admirait la démarche. Ce n’est donc pas par hasard qu’a travers Cobra, nous avions choisi un cinéma du quotidien qui interroge le sens de la vie de tous les jours, refusant l’exceptionnel ou les grands thèmes de l’actualité. Anne laissera un vide, le cinéma a besoin de voix contestataires." Daniel de Valck



Film + rencontre

Cobra Films

En 1987, lorsque naquit Cobra Films, le paysage de la production audiovisuelle belge était bien différent de celui auquel les cinéastes ont affaire aujourd’hui. Le documentaire étant encore un genre marginal peu produit, chacun construisait sa maison de production pour fabriquer un film. C’est ainsi qu’avec le désir de faire le film Sango Nini, Daniel De Valck et Anne Deligne montèrent leur propre structure. Le CBA, un des premiers ateliers de production soutenant le cinéma documentaire, existait déjà, mais Anne voulait "avoir les mains libres", ne pas être obligée de se conformer au regard d’une institution quand bien même elle favorisait un cinéma du réel. Le film Sango Nini fut réalisé, il entraina la production d’un autre film sur l’Afrique et encore un autre qui se penchait sur le fonctionnement et les imaginaires d’un pays communiste, crédo qui anima les fondateurs de Cobra films tout au long de leur parcours. Voilà comment de film en film, sans stratégie ni ligne éditoriale, avec le sentiment que chaque film sera le dernier, Cobra films se consolida et développa une façon de produire le cinéma autrement, dans un rapport de complicité et d’engagement auprès des cinéastes.

+ Un moment de douceur

Anne Deligne & Daniel De Valck, 2009, BE, fr st fr, 68'

Voyager en Belgique à Bruxelles, Gent, Liège, et plus loin en Europe, à Vienne et Budapest, pour manger des gâteaux, dans des pâtisseries et cafés de prestige, y rencontrer les habitués, anonymes amoureux de douceurs, ou peintres, photographes et poètes célèbres. Commençons par goûter le simple biscuit trempé dans du café qui se transforme en madeleine proustienne, puis allons vers la complexité des strates entre les génoises de l’Opéra ou du Sacher Torte. Pol Hoste écrivain Gantois nous le rappelle : en entrant dans une pâtisserie on découvre ce que signifie une ville, son architecture… les dernières portes des villes seront des Pâtisserie. Anne Deligne et Daniel De Valck producteurs-cinéastes signent ici un dernier opus qui en dit long sur leur pratique et leur engagement, entre saveur, douceur et lieu de résistance, les récits se succèdent et nous emmènent délicatement vers une réflexion philosophique un tantinet nostalgique, sur l’état du monde et ses tendances fascistes.

http://cobra-films.be/home.php

11.12 > 20:00
Gratis


squelettes/rubrique-3.html
lang: fr
id_rubrique: 2614
prog: 2610
pos: aval