prog: 2438
squelettes/rubrique-3.html

Hommage à Jeff Lieberman

Scénariste et réalisateur, Jeff Lieberman (né à New York en 1947) est l’un des cinéastes de genre américains les plus singuliers et inventifs des années 70 et 80. On pourrait qualifier de bizarres voir de complètement barrés ses trois films les plus connus : "Squirm" (1976), "Blue Sunshine" (1978) et "Just Before Dawn" (1981) : des classiques qui sont aujourd’hui nimbés d’une aura culte. Destinés à la base au marché des cinémas grindhouse et des drive-in, les films de Lieberman utilisent l’horreur pulp pour véhiculer une critique acérée de la politique américaine d’après 1968. Des esprits pervers dans l’arrière-pays des États-Unis dans "Squirm" à l’impact de la consommation de drogue sur les forces plus conservatrices de la société dans "Blue Sunshine", en passant par la guerre des sexes de "Just Before Dawn", Lieberman appuie là où ça fait mal avec ses analyses percutantes de la psyché américaine esquintée des années 70. Enfin, avec "Remote Control", il ajoute une bonne dose de paranoïa à l’hyperindividualisme des années 80. Marquant des réalisateurs comme Eli Roth et Quentin Tarantino, les films à petit budget décalés de Lieberman font preuve d’une ingéniosité semblable aux productions de Roger Corman. Ils contiennent une vision unique du genre, des scénarios novateurs et non consensuels, un panache visuel, un sens de l’humour original et une vision cynique du monde. « Tout se résume à une bonne histoire », dit Lieberman dans des interviews. Il faut dire que ses films sont effectivement construits autour d’une intrigue bien ficelée qui ne considère pas le surnaturel comme source de l’horreur, mais plutôt la nature fondamentalement dépravée de l’humanité, qui corrompt la nature et la société. Jeff Lieberman est l’invité d’honneur du festival et présentera tous ses films.



Film + rencontre

Just Before Dawn

Jeff Lieberman, 1981, US, DCP, vo ang , 90'

Cinq campeurs s’aventurent dans les bois de l’Oregon, malgré les avertissements du garde forestier quant au tueur en série qui rôde dans les coins. Eux seuls seront surpris que leur excursion vire au cauchemar. Un des meilleurs slashers jamais réalisés, avec la présence emblématique de George Kennedy.

19.03 > 21:30  
6€ / 4€


Film + rencontre

Squirm

Jeff Lieberman, 1976, US, 35mm, vo ang , 92'

Dans "La nuit des vers géants", les monstres tueurs sont de banals vers de terre qui, électrocutés par une ligne de haute tension, s’extirpent du sol et dévorent les habitants d’une petite ville de Géorgie. S’ensuit un festival de lombrics visqueux et grouillants, suintant des robinets et perforant des visages.

20.03 > 21:30  
6€ / 4€ Combi 2 films > 8€ / 6€


Film + rencontre

Remote Control

Jeff Lieberman, 1988, US, 35mm, vo ang , 88'

Un film rarement montré de Jeff Lieberman dans lequel Cosmo (Kevin Dillon), qui travaille dans une vidéothèque, découvre une conspiration d’extraterrestres qui veulent conquérir la terre grâce à une cassette VHS. Avec ses amis, il tente d’empêcher la diffusion du film. Ambiance années 80 garantie !

20.03 > 23:30
6€ / 4€ Combi 2 films > 8€ / 6€


Film + rencontre

Blue Sunshine

Jeff Lieberman, 1977, US, DCP, vo ang , 102'

Des Californiens perdent leurs cheveux et se transforment en tueurs psychopathes. Serait-ce lié à une drogue expérimentale prise dix ans auparavant ? Ce classique de l’horreur des années 70 est un règlement de compte sensationnel et subversif avec l’héritage des années 60. Montré en version restaurée.

+ court métrage de Jeff Lieberman : "The Ringer" (HD, 1972, 20’)

21.03 > 19:00
6€ / 4€


squelettes/rubrique-3.html
lang: fr
id_rubrique: 2440
prog: 2438
pos: aval