prog: 2384
squelettes/rubrique-3.html

Stoemp weekend #2

Performance

Swing Rémoulade

Guy Cardoso, BE, 60'

Métier ambulant en voie d’extinction, le rémouleur était encore une figure familière des quartiers populaires des années 1950, hélant en rue les ménagères, cuisiniers et autres bouchers à venir faire "repasser" leurs outils tranchants. En hommage à ce service ancestral, Guy Cardoso, artiste manuel aux multiples facettes, installera sa meule à eau professionnelle en début de soirée dans la caisse de l’entrée du Nova, le bokaal. Accompagné de vinyles jazzy de sa collection, il se fera un plaisir d’affûter votre couteau de cuisine préféré, à condition que ce dernier lui soit amené emballé en toute sécurité. La roue de Guy ne pourra cependant pas fonctionner toute la soirée, aiguiser prend du temps. Seuls les premiers arrivés seront donc assurés de voir leurs lames rénovées.

12.07 > 19:00
Gratis


La Saveur de la Pastèque

Tian bian yi duo yun

Tsai MING-LIAN, 2004, FR-TW, 35mm, vo st fr & nl, 115'

Suite à une canicule dévastatrice, les autorités taïwanaises demandent aux habitants de préférer le jus de pastèque à l’eau. Mais la chaleur exacerbant les sens, certains trouvent d’autres fonctions au cucurbitacée… Au départ d’une rencontre entre une jeune femme esseulée et un jeune acteur porno qui lui cache son métier qu’il pratique dans l’immeuble même où elle habite, "La Saveur de la Pastèque" mélange les genres avec bonheur, comme rarement au cinéma. Émaillé de scènes cocasses, voire burlesques, où les personnages sont le plus souvent muets, signe de leur solitude et incommunicabilité, le film bascule par moments dans une comédie musicale à l’esprit "camp", dont les chorégraphies fantasques sont le contre-point du drame sentimental qui se joue entre les jeunes gens. Ainsi, sous sa fraîcheur exubérante, son érotisme aux scènes de sexe déroutantes, et son humour grinçant, "La saveur de la pastèque" porte un regard grave sur des questions existentielles ayant trait à l’indifférence de notre société, la fragilité des sentiments et ses désirs frustrés, dont la scène finale, point paroxystique d’un film hors norme, est une réponse pour le moins confondante…

12.07 > 20:00
6€ / 4€


Performance

Eros Delights

Nora Kasa, BE,

"On ne joue pas avec la nourriture", nous disait maman quand, enfant, on était assis à table. Ceci n’est pas quelque chose qu’on entendra dire de Nora Kasa. Pour elle, l’acte de manger est un jeu en soi, un jeu sensuel dans lequel elle est passée maîtresse, et auquel elle nous invite à jouer. Entre les séances de cette soirée aux arômes aphrodisiaques, Nora nous accompagnera avec une série de performances interactives qui explorent le côté lascif de manger et, d’une certaine façon, se faire manger…

12.07 > 21:30
Gratis


spectacle-performance

Cabane.Murmure

BE, vo fr 45'

Tout commence dans une cuisine. Prise de vertiges pastoraux, la bouche pluvieuse, une jeune femme tente de préparer un repas... "J’avais pensé à quelque chose comme une fricassée de tripes en sauce blanche ou une joyeuse marinade de fleurs sauvages aux champignons cuite... à l’étouffée ou à sec… suivant les humeurs du soir. (…) Je suis restée un long moment stoïque, les bras ballants, à rêvasser... le frigidaire ouvert. Jusqu’au moment où les paysages de ton corps ont fait irruption dans ma rêverie." L’eau déborde, les pamplemousses éclaboussent, les coquilles d’œufs craquent, une montagne de farine vole en éclat, l’inassouvissement exprimé tel un live païen, où les mots écrits avec le ventre et les tripes, parlent d’appétit, un appétit des corps – des flâneries - des plaisirs et des paysages…

CABANE.MURMURE est un rugissement. Une forme entre deux âges - entre deux sexes - entre deux rives - qui brouille les pistes et erre sans jamais vraiment chercher à se fixer. Ici on fait du sexe comme les enfants jouent à chat. Tout se mélange, on ne sait plus ce qui est à qui, combien de mains baladeuses et qui est dans qui… CABANE.MURMURE ce sont les textes érotiques d’Olga Mathey qu’elle énonce sur une nappe sonore électro-bruitée, toute en vents et marées, en écumes et remous interprétée par Frédéric Becker et Anne Collet. Ensemble ils créent des paysages sonores et anatomiques qui font rougir le silence.

12.07 > 22:00
6€ / 4€


Jûzô Itami, 1989, JP, 35mm, vo st fr, 114'

Goro, un routier aux allures de cow-boy, débarque pour se restaurer dans une gargote d’un quartier populaire de Tokyo, gérée par Tampopo (Pissenlit en japonais), une veuve qui tente de gagner sa vie honnêtement. Fin connaisseur, Goro trouve sa soupe de nouilles insipide, et sous l’insistance de Tampopo, accepte de l’aider à se dépasser. L’aventure commence. Au fil d’une multitude de situations comiques, souvent digressives avec la gastronomie comme fil conducteur, plusieurs personnages excentriques les aideront dans leur quête du râmen parfait. Grand classique du film culinaire, "Tampopo" est aussi un bel hommage au cinéma de genre, notamment au travers d’un gangster raffiné, accompagné de sa maîtresse, dont l’intrigue secondaire est propice à des scènes parmi les plus belles du film, comme la célèbre séquence du jaune d’œuf d’un érotisme rarement atteint sur grand écran… Bref, un film attachant hautement divertissant, qui met toujours de bonne humeur, et de bon appétit !

13.07 > 19:00
6€ / 4€ 10€/8€ (Combi Food )


Combi Food

Râmen Western

Au début, juste le regarder. Sans bouger. Déjà rien qu’à l’idée, votre cœur frémit. Vos doigts se battent avec vos baguettes, quelques gouttes de sueur, perdues sur votre front, n’aspirent qu’à rejoindre le fond. Elles ruissellent sur le coin de votre bouche. C’est salé, ça y ressemble, c’est presque vous. Bouillon, bouillon, dis-moi qui est le plus bon ? Même si tout ne vous est pas familier, reconnaissez qu’il fait bon quand on mange des Râmen. Que c’est chaud et humide comme, en été, un ciel nuageux. Et puis il y a le son. C’est à qui fera le plus de bruit en suçant ses nouilles qu’on offrira un prix. Et si vous reconnaissez tous les ingrédients, vous aurez un baiser de maman. Et maintenant, allez-y, plongez dans le yaki obscur de vos envies sucrées-salées.

板前 / au gaz : Miku Enomoto
Start : 21:00 (voir info combi food)
Film + Food > 10€/8€ - Food only 6€ (VéGé)
réservations conseillées : nova@nova-cinema.org

13.07 > 21:00


Lloyd Kaufman, 2006, US, DCP, vo st fr, 103'

La chaîne American Chicken Bunker construit un fast-food sur le site d’un vieux cimetière indien. Malgré la protestation d’activistes remontés contre ce projet blasphématoire, le jour J de l’inauguration arrive, déclenchant la malédiction de l’ancienne tribu qui transformera les consommateurs en poulets-zombies ! Si l’on ne s’en tenait qu’à ce résumé, cette énième production Troma pourrait sans doute passer pour l’une des pires de son catalogue. Et pourtant, c’est tout l’inverse qui se passe ! Les acteurs y sont étonnement convaincants, se prenant au jeu d’un film à l’humour potache (souvent sous la ceinture), aux effets spéciaux granguignolesques exponentiels et tout aussi hilarants (quoique d’un mauvais goût certain), où l’outrance générale tient presque du génie tant les codes y sont poussés à l’extrême ! La satyre est omniprésente, du chef d’entreprise machiste véreux à la contestataire queer opportuniste, le tout sublimé par des scènes de comédie musicale décalées, tel un Rocky Horror Picture Show génétiquement modifié ! En somme, un film d’horreur familial drôlement mené, à voir entre ami.e.s. Et de convaincre tout fan de bidoche industrielle d’adhérer sans plus d’hésitation aux principes du slow food VG, à condition bien entendu d’être réceptif au grotesque au delà du deuxième degré...

13.07 > 22:00
6€ / 4€ 10€/8€ (Combi Food )


Première

Closing Time

Nicole Vögele, 2018, DE-CH, HD, vo zh st fr, 116'

Kuo et sa femme cuisinent pour les noctambules de Taipei, capitale de Taïwan, trépidante et surpeuplée de jour comme de nuit. Excepté la cantine du couple à front d’une rue que l’on soupçonne préservée du tumulte général. Au fil des gestes quotidiens de Kuo, de la préparation des repas à ses visites en mobylette au marché central, en passant par les rencontres qu’impliquent un tel travail de nuit, le film se transforme petit à petit en une méditation cinématographique sur les moments intermédiaires qu’offre une ville suspendue au temps nocturne. La beauté des images captées avec patience et précision sur pellicule photosensible, les discussions anodines ou les silences révélateurs de clients de passage ou de réguliers du coin, se succèdent tels des Haïku pour former un tableau vivant à hauteur humaine. Doté d’une bande son tout aussi travaillée, le film tient plus de l’essai documentaire, la réalisatrice se proposant de rechercher une réponse poétique, une promesse de salut face à une vie urbaine qui ne connaît plus de répit.

14.07 > 19:00
6€ / 4€


Carotte Quantique est un projet de décloisonnement, un outil d´une mutation fondamentale de perceptions des réalités, manières de penser et fonctionner. Initié et animé par Éric Van Osselaer, Carotte Quantique cherche d’autres cosmologies avec des aliments crus de notre quotidien. Par l’entremise d’une science empirique d’alchimiste, fruits, légumes ou tubercules deviennent des instruments aux univers musicaux infinis, ou des œuvres d’art éphémères aux paysages insoupçonnés. Le temps d’un week-end, le Nova a donné carte blanche à Éric pour partager ses recherches et découvertes, qui déjà sur papier nous promettent bien des surprises.



La peinture et la sculpture ont conduit Éric Van Osselaer aux expansions d’univers de modulations de l’air dans le temps. Avant que les lutheries et musiques des primeurs le fasse basculer dans un projet de création visuelle. À partir des évolutions rythmiques de coupes de légumes et fruits frais assemblés par Éric, le processus se transforme en un périple composé de milliers de mémoires visuelles. L’immersion sensorielle - odeurs, structures et couleurs - est travaillée dans la lumière, produisant des évolutions de scénographies abstraites et vivantes sur des feuilles de verre, captées sur pellicule photosensible. Une partie du résultat de ces recherches formelles fascinantes pourra être admirée dans le couloir d’entrée de Nova tout le week-end en présence d’Éric.

12.7 > 14.07, aux heures d’ouverture du Nova.

12.07 > 19:00
Gratis


Explorer le rap de la pomme et les complaintes de la pastèque nostalgique au stéthoscope. Essayer des flûtes multi-légumes ou apprendre le swing de l’endive. Chuchotements de tomates et chips frais à scruter avant fusion gustative... Pour Éric Van Osselaer, sculpteur et musicien, la cuisine est un endroit magique, d’éveil quotidien pour nos sens, de découvertes dans l’espace et le temps. D’une saison à l’autre, les fruits et légumes deviennent des instruments de musique omni-sensoriels. Tantôt utilisés tels quels, tantôt travaillés et usinés avec des outils de luthier, de bricoleur, de chirurgien... voire même de cuisinier. Venez les admirer, les écouter, les palper ou les manger, en compagnie d’Éric, le temps d’une pause café ou de toute la durée de cet atelier interactif accessible à tout public.

14:00 > 16:00 - salle du Nova

13.07 > 14:00
Gratis


Show Performance

Carotte Quantique Show

Éric Van Osselaer, BE,

Ce concert-performance aux expérimentations ludiques de Tzadik olfactif à contre-pied, s’annonce unique vu les instruments et l’homme-orchestre en jeu, dont la folie communicative n’a d’égale que son ingéniosité. Lasagnes et salades musicales du jour, composées avec les sons singuliers des chants primeurs. Batterie de fruits et légumes frais, carotte irlandaise, chicon Castafiore et expressivité du poireau mammifère, sont quelques-uns des éléments d’une cuisine musicale qui joue aux palais de nos oreilles une performance relationnelle vivante. Ou ce que l’on voit, goutte et entend, titille les tympans de nos synesthésies inversées. Laboratoire poly-sensoriel de voyages improvisés, érotismes brutaux de reliefs extrêmes de fragilités, les virtuosités de la vie végétale qui tente sérieusement amuser, à faire évoluer les qualités relationnelles avec le Blanc-Blond-Belge maladroit qui les tripotent : se cherchent, trébuchent, suent, apparaissent parfois… Quantique !

14.07 > 21:30
6€ / 4€


squelettes/rubrique-3.html
lang: fr
id_rubrique: 2387
prog: 2384
pos: aval