prog: 2376
squelettes/rubrique-3.html

Raw Material

Troisième soirée XP de l’année, après la plongée cosmique "Observando el cielo" et l’onde psycho-tellurique de "Screening the soul", nous vous proposons une soirée entre méditation et dislocation noise. Les expérimentations de cette soirée résonnent entre elles autour de pratiques qui mettent en jeux la matière comme base de création. Prises de vues d’amibes sociales, bandes magnétiques utilisées dans leurs matérialités bruitistes et praxis alchimiques sur pellicule argentique emmènent les sens et la perception à la rencontre de l’instabilité physique du monde. Une belle soirée pour entrer dans l’esprit de la matière et nous rappeler que celle-ci, même domptée, conserve un incontrôlable potentiel d’envoûtement.

07.06 > 20:00


Films-Performance

Raw Material

+ Jérôme Noetinger & Lionel Fernandez

Concert, , 40'

Lionel Fernandez (guitare électrique) fait vibrer les tympans des adorateurs de noise depuis plus de trois décennies au sein notamment des mythiques SISTER IODINE, dans une profonde radicalité et une jubilation certaine. Jérôme Noetinger (Revox) est virtuose de la manipulation de la bande magnétique et des dispositifs électroacoustiques, à qui on doit le catalogue de vente par correspondance METAMKINE, véritable mine d’or des musiques électroacoustiques et improvisées. Heureuse rencontre de deux acteurs incontournables de la scène expérimentale qui, pour l’occasion, sortent de leurs cartons un album tout frais !

Metamkine

+ Badhamia Utricularis Berk

Pascal Baes & DJP, 2017, video, 56'

Long-métrage d’animation en stop-motion, Badhamia Utricularis Berk est composé principalement de prises de vues de plasmode (amibes sociales), réalisées dans leur milieu naturel et dans le laboratoire atelier de Pascal Baes. Réalisateur de films expérimentaux, artiste multimédia et pluridisciplinaire, Pascal Baes travaille depuis 30 ans avec la prise de vue image par image, notamment pour la réalisation de films où le corps est en jeu. Ici ce sont des organismes monocellulaires qui sont filmés en stop-motion, il en résulte une matière filmique bouillonnante de vie qui oscille entre le macro et le microscopique. Sonorisé par DJP - membre du shamanique groupe bruxellois Why the eye - avec différentes pièces sonores réalisées lors de la création du film, cette soirée sera l’occasion de découvrir une réinterprétation live de ces images par DJP, son violon-à-roue et d’autres traitements maison.

+ Instabile Materie

Jürgen Reble, 1995, DE, 16mm, sans dial, 75'

Bourdonnement visuel et sonore, "Instabile Materie" nous place dans un autre univers. Immergé dans une matière animée par Jurgen Reble, notre perception oscille entre attention et détachement, proche d’un état de méditation. État instable de la matière, le film met en évidence les processus de matérialisation, de désintégration ou de dissolution de la matière à partir des éléments de base minérale du support argentique. Depuis les année 80, Jurgen Reble rejoue en laboratoire ou dans la nature des processus d’altérations naturels, chimiques et bactériologiques qu’il met en forme à la tireuse optique et lors de performances. Réalisé dans le cadre d’une bourse attribuée par un centre de recherche en physique des particules Hambourgeois – d’où le titre des 8 parties qui portent le nom des particules élémentaires – le film n’est pas pour autant une représentation littérale de ces éléments mais la réponse du cinéaste à ses
préoccupations relatives à la lumière et au support filmique comme matière vivante. La bande sonore réalisée par Thomas Köner – avec qui Jurgen Reble a réalisé de nombreux films et performances – composée en grande partie de captations retravaillées de matières minérales (frottement de pierre, sable s’écoulant sur le sol) forment avec les images, un objet instable convoquant une matérialité insaisissable qui submerge notre perception.

website

07.06 > 20:00


squelettes/rubrique-3.html
lang: fr
id_rubrique: 2381
prog: 2376
pos: aval