prog: 2334
squelettes/rubrique-3.html

Observando el cielo

6, 5, 4, 3, 2, 1, allumage des propulseurs, décollage ! Direction le cosmos. Le nova vous propose une immersion spatio-temporelle dans notre galaxie, un voyage qui vous plongera dans une vision du ciel faite de films insolites et de performances sonores incandescentes ou éthérées. Une soirée à l’enseigne de l’expérimental qui nous fera naviguer des années 70 à aujourd’hui. "Regarder le ciel" fait partie des actes quotidiens de la vie, et peut être une façon de transcender notre rapport au monde. Les films présentés dans ce programme sont autant de façons de sacraliser le regard vers ce cosmos infini et énigmatique dont nous ne constituons qu’une infime partie. Certains films sont le fruit de captations effectuées sur plusieurs années et nous révèlent la dimension poétique de ce socle mouvant qu’est la terre. D’autres nous font entrer dans la dimension de la création initiale, où matière et énergie rentrent en collision. Génèse, chaos, création de motifs archaïques, le cinéma expérimental en triturant la matière réinvente la naissance du monde. Avec pour prémisse la lumière du soleil, essentielle dans la naissance du cinéma. “Bip bip bip….Hello planet earth. Space is closer than you think !”

8€ / 6€


Performance + courts métrages

Soirée XP Avond

+ Refurinn Kitsune

Cha! Cayron, BE, , 30'

Refurinn Kitsune, projet solo de Cha ! (LEM, Cha ! Selektor) est un isthme improbable entre deux eaux : à bâbord, le minimalisme mélancolique d’une pop vocale fantasmée ; à tribord l’électro-bricolage d’une passionnée du son. À la fois intime et ludique, les créations sonores de Cha ! se poseront entre les films pour un set fractionné d’images cosmiques.

http://www.zamzamrec.org/RefurinnKitsune.html
https://zamzamrec.bandcamp.com/album/spacelight-shines-through-us

+ Satellites du soleil

Sidney Goldsmith, 1975, CA, 16mm, vo fr , 12'

Cet étonnant et magnifique film d’animation scientifique, lyrique et rétro, nous fait imaginer ce que pourrait être la vie dans l’espace, sur les planètes du système solaire.

+ Observando el cielo

Jeanne Liotta, 2007, US, 16mm, sans dial, , 19'

Paysages célestes nocturnes enregistrés sur pellicule 16mm. Liotta intègre dans les plans des éléments visuels de notre environnement quotidien : routes, maisons, arbres etc. Les constellations se déplacent et matérialisent ainsi le mouvement circulaire de la terre, accéléré par la captation en stop-motion.

+ Energie !

Thorsten Fleish, 2007, DE, video, , 5'

De l’éclair à l’apparition des végétaux… Ici le procédé d’électro-photographie qui consiste à envoyer une décharge de 30000 volt sur du papier photographique nous immerge dans la production énergétique d’un corps céleste, qui pourrait-être le soleil en personne !

+ 26 Pulse Wrought - Vol. I - Windows for Recursive Triangulation

Andrew Busti, 2014, US, 16mm, , 3'

Solstice d’hiver d’Est en Ouest codé en morse. Ce film est le premier d’une série de neuf essais filmiques sur le langage et la subjectivité.

+ Impressions en haute atmosphère

José Antonio Sistiaga, 1989, ES, 35mm, , 7'

Une expérimentation visuelle durant laquelle l’oeil du peintre, le support pellicule et la peinture forment un ruban filmique dont l’échelle semble se dérober à notre perception.

+ Hyborian Witch

Alex Mackenzie, 2013, CA, 16mm > video, sans dial, , 3'

Mariage entre des images de récolte et soleil en ébullition de la Nasa.

+ Positiv auf positiv kosmos

Peter-Conrad Beyer & Hauke Gerdes & Klaus Weingarten, 2003, DE, 16mm > video, , 6'

Des images positives et négatives éthérées s’entrechoquent pour donner naissance à un nouvel espace temps saturé.

+ Black Rain

Semiconductor, 2009, GB, video, , 3'

Étonnant sillage de vents solaires et d’éjections de masse coronale dans l’espace interplanétaire, ces images brutes (non traités !) proviennent directement de la database de satellites jumeaux en orbite autour du soleil.

+ Moon Walk

Greg Pope, 2001, GB-GB, video, , 1'

Ciel norvégien, au rythme des pas dans la neige.



Performance

Hugo Ficher, BE, , 45'

Hugo Ficher réalise une symbiose entre l’image filmée par ses soins et un son modulaire joué en live. Le spectateur est transporté de levers en couchers de soleil qui au fur et à mesure tendent vers l’abstraction de pures longueurs d’ondes monochromes. Par l’évocation d’une lumière jouée, une vibration poétique intemporelle nous transporte là où le new age a échoué.



squelettes/rubrique-3.html
lang: fr
id_rubrique: 2340
prog: 2334
pos: aval