prog: 72
squelettes/rubrique-3.html

SORTIES

Verboden te zuchten

le pressentiment

Alex Stockman, 2000, BE, 35mm, vo st fr, 98'

En plein chagrin d’amour, Joris décide de quitter la ville et de découvrir de nouveaux horizons. Il fait sa valise et se dirige vers la gare. La gare c’est celle du Midi, et la ville c’est Bruxelles... Joris ne va pas entrer dans la première, ni quitter la seconde. Un pressentiment l’en empêche.

En face de la gare, dans ce quartier en pleine mutation, se trouve un petit hôtel qui ne paie pas de mine. C’est là que Joris va s’installer, comme un étranger qui débarque dans une ville qu’il ne connaît pas. Comme dans un rêve éveillé, il va passer quatre jours et quatre nuits d’errances urbaines. Un voyage sans but apparent, où ce personnage désincarné va déambuler en solitaire et faire la rencontre d’autres personnages anonymes, d’autres âmes errantes...

Cette rafraîchissante promenade cinématographique nous réconcilie d’abord avec Bruxelles, qu’on n’avait pas trouvée aussi belle depuis longtemps. Malgré sa fragilité, ce premier long métrage d’Alex Stockman est un véritable petit OVNI. Un film absurde, drôle et mélancolique, qui nous réconcilie aussi avec le cinéma belge.

01.06 > 20:00 + 02.06 > 20:00 + 03.06 > 22:00 + 07.06 > 22:00 + 10.06 > 20:00 + 16.06 > 22:00 + 22.06 > 22:30


Sicilia !

+ en rachâchant

Danièle Huillet & Jean-Marie Straub, 1999, FR-IT, 35mm, vo it st fr, 66'

C’était une belle coïncidence de mettre "Sicilia !" à l’affiche bruxelloise, vingt-quatre heures à peine après la présentation cannoise du nouvel opus de Danièle Huillet & Jean-Marie Straub. Tourné dans la même région de Sicile, en partie avec les mêmes acteurs, "Ouvriers, paysans" est lui aussi tiré d’un roman d’Elio Vittorini (dont la "Conversation en Sicile" a inspiré "Sicilia !"). Un hasard moins joyeux a voulu que nous présentions "Sicilia !", que d’aucuns n’ont pas hésité à définir comme le "plus grand film anti-fasciste de l’histoire du cinéma", au moment-même où une coalition pour le moins étrange ramenait au pouvoir en Italie un fascisme d’un nouveau genre (coalition qui bénéficia d’ailleurs, en Sicile, de l’un de ses plus beaux scores électoraux).

"Sicilia !" suit le voyage de Silvestro, un personnage dont on ignore tout, de retour dans sa Sicile natale, après un exil de quinze ans passés aux Etats-Unis... à moins qu’il ne s’agisse du Nord de l’Italie ? Un suspense minimaliste qui se déroulera en quatre temps, avec pour vraie préoccupation de mettre en place une remontée, tendre et drôlement féroce, aux origines des mots et des choses. Les retrouvailles familiales, les rencontres impromptues, le sens de la langue, la saveur des aliments, et surtout le rapport entre les gens. Les privilégiés et les faibles. Les vainqueurs et les vaincus. Les gens du Nord et les gens du Sud...

"Sicilia !" est précédé d’un court métrage de Straub & Huillet : "En rachâchant" (1982, 7’), l’histoire d’un jeune garçon qui refuse de continuer à écouter ce qu’on veut lui apprendre à l’école...

01.06 > 22:00 + 02.06 > 22:00 + 03.06 > 20:00 + 07.06 > 20:30 + 08.06 > 20:00 + 09.06 > 20:00 + 17.06 > 18:30 + 23.06 > 20:00 + 29.06 > 22:00


J.-C. Fitoussi, 2000, FR, video, vo fr , 82'

Dernière scéance de ce documentaire réalisé sur le tournage de « Sicilia ! » : « Sicilia si gira » de Jean-Charles Fitoussi, qui a suivi le tournage artisanal et sans compromis de ce film remarquable... De l’écriture au choix des acteurs, de la production au montage, du cadrage au montage sonore, ce « making-of » (conçu au départ comme quatre films pour une exposition sur le travail de Straub & Huillet) est une belle manière d’approcher la philosophie et la démarche singulières « des Straub ».

09.06 > 22:00


squelettes/rubrique-3.html
lang: fr
id_rubrique: 79
prog: 72
pos: aval