prog: 2293
squelettes/rubrique-3.html

Africa is/in the Future

Pour sa troisième édition, Africa is/in the future propose une vision polymorphe du futur africain. Si nous regardions le continent comme un vaste espace sans frontières, qu’elles soient géographiques ou mentales, il nous est possible d’inventer un futur décomplexé, où artistes de la diaspora et artistes du continent se croisent dans un imaginaire partagé.
Au Nova, nous ferons place à de nouveaux courts métrages futuristes que nous sommes allés chercher très loin ! Nous invitons également des productrices culturelles et activistes de Paris et de Londres qui proposeront des conférences audiovisuelles inédites à Bruxelles. Ne perdez pas notre table d’hôte spéciale aux saveurs sénégalaises !
Samedi fête finale avec une foisonnante proposition musicale.
Alliant technologie, politique, identités hybrides et langages futuristes, Africa is/in the future vous tend un miroir vers le futur de l’Afrique où circulent désormais des nouvelles fictions partagées.

Un vaste programme entre le Nova, Bozar, la Bellone et PointCulture Bruxelles que vous pouvez découvrir dans son entièreté ici : https://www.pointculture.be/agenda/evenement/africa-future-2018/

En partenariat avec le PointCulture, le Goethe Institut, la Bellone et le Bozar.

Avec le soutien de Wallonie-Bruxelles International.

Avec la collaboration de XamXam, la Gaîté Lyrique, PanAfricanMusic (PAM), URCA asbl, Camarote asbl, Cubalandz Festival, Scènégal éthic, Hélico, KAANI, Rebel Up !, SEMETt Bruxelles, MuntPunt, Café Congo, Collectif Mwanamke, La Maison du Livre asbl, le Librex, Afropean Project, librairie Les yeux gourmands, librairie Tulitu, librairie Joli Mai.



Chardine Taylor-Stone est une musicienne punk et militante LGBT anglaise, elle vit à Londres où elle est "Inclusion and Education officer" pour la Black Pride. Elle se définit comme productrice culturelle, très active sur les réseaux sociaux où elle n’oublie pas les enjeux sociaux des différents combats, loin d’un féminisme libéral complaisant.
C’est aussi et surtout en tant que collaboratrice au British Film Institute, en charge de la mission "Africa Odissey", que nous l’invitons à présenter en anglais et à l’aide d’extraits vidéos : "Black Women in Afrofuturism"... ou comment les femmes noires se sont imaginées un futur au travers du cinéma, de la photographie, de la musique et de la littérature.

+ Le royaume du Wax-And-I

Bénie Buta Mode, 2018, BE, video, vo fr , 10'

Bénie Buta Mode, jeune créatrice bruxelloise, interroge dans ce film -réalisé spécialement pour ce week-end- l’histoire du wax, et discute avec d’autres créateurs de son intégration dans la mode africaine. Elle cherche à savoir s’il a contribué à l’émancipation de la femme en Afrique, et comment il peut ou va évoluer dans le futur.

+ We Need Prayers : This One Went to Market

Jim Chuchu, 2017, KE, video, vo ang , 6'

"We Need Prayers" est une série de courts films, produit par le collectif kenyan The Nest, dont nous avons passé deux films (dont l’un, déjà, de Jim Chuchu) lors de la première édition d’Africa is/in the future. Patricia Kihoro, chanteuse et actrice, interprète ici une artiste imaginant un débouché lucratif dans la vague afro-futuriste…

+ Stll Borne

Jahmil X.T.Qubeka, 2017, ZA-CN, HD, vo ang st fr, 24'

Le réalisateur Jahmil X.T. Qubeka, la productrice Layla Swart et l’actrice/musicienne Mandisa Nduna impressionnent avec cette surprenante co-production entre la Chine et l’Afrique du Sud. Le film répond à la question "Where Has Time Gone ?" posée par le BRICS film festival (d’où la co-production). Dans un futur dystopique, l’agent Nobomi SX1 accède à un jeu vidéo virtuel ultra select et essaye d’échapper à sa vie morne. Le salut passera par un retour à des valeurs et des sensations plus terrestres et primales, conditions de la renaissance.

+ The Golden Chain

Abebukola Bodunrin & Ezra Calytan Daniels, 2016, US, HD, vo st fr, 13'

Adebukola Bodunrin, cinéaste et artiste Americaine d’origine nigériane, collabore avec Ezra Claytan Daniels, dessinateur de BD américain, pour ce film d’animation mettant en scène Yetunde, astronaute nigériane dans la station spatiale Eko, nigériane elle aussi, aux confins de la galaxie. Atteignant le point de non retour, elle assiste à la naissance de l’univers, redécouvrant ainsi un ancien mythe Yoruba. Astral et ancestral, la dialectique afro-futuriste est en marche !

+ Ghost Diamond

Chris Saunders, 2018, ZA, HD, vo st fr, 23'

Une jeune femme Zulu se métamorphose en Ghost Kat, créature puissante et mystérieuse, et arpente une ville fictive inhospitalière à travers six épisodes. Incarné par Manthe Ribane, la chanteuse, danseuse, performeuse éblouissante du duo Okzharp and Manthe (du label Hyperdub), ce tout récent film fonctionne sur l’adéquation entre sa performance, la musique hybride d’Okzharp (Gervase Gordon), entre Qbom et flair londonien, avec les images urbaines de Chris Saunders, traitées avec des effets vidéos stimulants.



Performance

Christelle Oyiri

Christelle Oyiri, DJ, productrice, sound designer et critique française, explore l’intersection entre la technologie, l’ethnomusicologie et les questions de représentation de la diaspora noire. Elle propose ici un projet pluridisciplinaire alliant DJing, vidéo et 3D où elle donne à voir et à entendre la nature hybride et inédite d’un style à la croisée entre la hard-tech belge et le coupé-décalé ivoirien. Ainsi, elle met en lumière le récit d’une histoire contemporaine immédiate volontairement oubliée : celle du Logobi, cette danse née au début des années 2000 dans les quartiers populaires d’Abidjan en Côte d’Ivoire (pays dont son père est originaire). Elle a ensuite pu séduire et fédérer la jeunesse afro-descendante française des quartiers populaires, en produisant son propre écosystème digital, son langage et même sa littérature à travers les "info-cybers". S’étonnant de l’absence de description du phénomène dans la presse française, elle mène elle-même l’enquête et s’aperçoit de la difficulté des acteurs/actrices de ce mouvement à le revendiquer, d’y voir une légitimité.

19.05 > 20:00
10€/8€


Slammeur et rappeur ultra charismatique, Blak Odhiambo vit à Kibera, le gigantesque bidonville au sud de Nairobi, d’où émerge une bonne partie de l’énergie artistique de la capitale kenyan. Il abrite Masai Mbili, petit studio artistique co-fondé par Otieno Gomba, auteur de l’affiche du festival l’an passé, avec des artistes comme Kevo Stero, Greenman Muleh Mbillo, Kavochy, etc. Il puise son inspiration dans l’imaginaire du reggae, de la musique Kenyane, du Rap US, mais aussi dans les rencontres improbables au grès de ses errances urbaines. Il présentera au Nova son nouveau projet multimedia : Panthera Leo. Avide de rencontres musicales ultra diversifiées (les rappeurs Erko d’Allemagne, Alex Rotka de France, Moroko de Kibera, plusieurs DJs kenyans), nous profitons de sa venue exceptionnelle en Belgique où nous l’invitons pour deux semaines afin qu’il vienne poser son flow dans différents contextes.

19.05 > 21:00


Dj Raph présente en live son tout nouveau disque "Sacred Groves", sur le label allemand Noland, mélant field recordings de toute l’Afrique, provenant des archives sonores de l’UNESCO et musique électronique originale, composée et produite à Nairobi mais aussi à la Iwalewahaus de Bayreuth lors d’une résidence.
Il construit ainsi, des ponts entre musique ancestrale, actuelle et future, en revenant à l’essence même de la musique de danse contemporaine.
Il en résulte une musique organique emprunte de révérence, avec la volonté de s’éloigner des clichés de la World Music par ce retour aux sources.
Pour cette tournée, il est accompagné de Nita, VJ viennoise avec qui il a partagé la résidence "Mash Up The Archive" à la Iwalewahaus d’où elle a tiré les éléments qu’elle utilise lors de ces animations vidéos lors de la performance.

19.05 > 22:00


DJ set

Dj Set

dJs
Seb Rebel Up
Pan African Music
Jigüe (Cubalandz)
Chrytsallmess (Christelle)

19.05 > 23:30


squelettes/rubrique-3.html
lang: fr
id_rubrique: 2296
prog: 2293
pos: aval