prog: 2252
squelettes/rubrique-3.html

BRIK

Qu’elles soient des villes nouvelles sans passé, des villes en décroissance stigmatisées, des villes dortoirs ou encore des villes de province oubliées, les villes discrètes ont en commun une dimension périphérique. Elles seraient "à côté". De l’activité, de la grande ville, de la modernité ou même de l’Histoire. Ces villes n’en restent pas moins des villes avec une réelle identité, parfois même davantage que les "villes-monde", ces "hyper lieux" qui ont tendance à s’uniformiser. Tout peut encore s’y inventer. Les équipes du Nova et de BRIK ont élaboré cette sélection de films documentaires qui questionnent ces espaces particuliers, en Belgique, en Europe, ou aux Etats-Unis et s’inscrivent dans un cycle de réflexion sur les villes discrètes et ce qu’elles racontent de notre société.



La notion de "ville discrète" est une construction subjective, par comparaison avec des villes qui sembleraient « exister » davantage. Il s’agit d’espaces urbains de taille moyenne, lieux de vie a priori quelconques évoluant dans une temporalité préjugée plus lente. Peu présentes dans l’imaginaire collectif et à faible dimension médiatique ou romanesque contrairement à des villes comme Londres, Paris ou New-York, elles se situent hors des principaux canaux touristiques. C’est ce que veut raconter le projet BRIK. Pour cette expo, un cas pratique : la ville de Wuppertal, près de la Ruhr, en Allemagne. Nous la connaissions mal mais nous en avions une idée. Grâce au métro suspendu et au fait qu’elle a hébergé Pina Bausch pendant longtemps. Rien de plus. Nous nous y sommes rendus à quatre reprises, nous avons échangé avec ses habitants, interviewé des acteurs locaux et organisé des ateliers. Nous avons fait la liste de ses banalités rares. L’exposition BRIK présentera le fruit de ces voyages avec des photos, des textes, des cartes, des vidéos, des sons.

14.12 > 19:30


Detroit Wild City

Détroit, ville sauvage

Florent Tillon, 2011, FR, video, vo ang st fr, 80'

"J’ai vu l’herbe pousser sur les parkings où l’on produisait de l’acier, des voitures et des machines à laver." Ancien symbole du rêve américain, où Ford s’est installé, Détroit (Michigan) était l’une des villes les plus florissantes dans la première moitié du siècle dernier. Puis elle s’est effondrée, pour devenir l’archétype de la ville du passé. Au cinéma, Verhoeven, Jarmusch, Eastwood et tant d’autres s’en sont alors emparés. Cette ville serait-elle condamnée ? C’est ce que s’est demandé Florent Tillon dans ce très beau documentaire tourné en 2011. Terreau de luttes variées, dont la plus récente oppose le goudron à la nature, Détroit redeviendrait sauvage. Le réalisateur questionne ces mutations, où s’entremêlent ségrégation, délitement et gentrification et où tout semble encore en mesure de se réinventer.

+ Foix

Luc Moullet, 1994, FR, video, vo fr st fr, 13'

Acteur, producteur, professeur, critique ou essayiste, Luc Moullet est surtout connu pour être l’un des cinéastes français les plus atypiques. Ce pince-sans-rire choie les formats courts, idéaux pour ses démonstrations anthropologiques, para-scientifiques et loufoques. Et c’est le cas avec ce petit film, l’aboutissement de dix années passées à la recherche de la ville la plus ringarde de France. Luc Moullet l’a trouvée, c’est Foix.

En présence de Florent Tillon.

14.12 > 20:00
6€ / 4€


Thierry Michel, 2010, BE, vo fr , 80'

Confiée à l’architecte espagnol Santiago Calatrava au milieu des années 90, la transformation de la gare de Liège-Guillemins s’achèvera en 2009 au terme d’un chantier pharaonique de 9 ans. Et voilà Liège, avec ses 200.000 habitants, disposant de la plus grande gare TGV d’Europe ! Thierry Michel a suivi cette épopée titanesque. Manifestement sensible à sa dimension de rêve, d’aventure humaine et de défi technologique, le documentariste semble être tombé sous le charme du projet, qu’il a suivi pendant 9 ans. Sa caméra a capté les doutes, les ambiguïtés, les conflits, les contradictions, les retards. Le spectateur pourra y déceler tous les éléments absurdes dont fut jalonné ce projet démesuré, mais le réalisateur s’est bien gardé de porter lui-même toute critique frontale. Au contraire, son regard est plutôt lyrique et admiratif. C’est sans doute cela qui a rendu le tournage de "Métamorphose d’une gare" possible, et qui lui confère tout son intérêt.

+ Charleroi la plus belle ville du monde

Florent Tillon, 2015, BE, video, vo fr st fr, 56'

L’histoire est connue. Charleroi a été élue la plus laide ville du monde dans un sondage aux Pays-Bas. C’est ce qui a donné à Florent Tillon, le réalisateur, le titre de son documentaire et à Nicolas Buissart, artiste carolo, personnage principal de ce film, l’idée de faire des "safaris" touristiques dans Charleroi. Tillon suit donc Buissart dans cette exploration urbaine. Tous deux racontent Charleroi, ses habitants, ses difficultés, ses absurdités, mais aussi sa beauté, à travers ce film sympathique, parfois drôle, tourné dans la décontraction, en trois jours.

Suivi d’un débat avec Florent Tillon (réalisateur), Patrick Talliercio (réalisateur) et un membre de la revue "Dérivations".

15.12 > 20:00
6€ / 4€


Theo Anthony, 2016, US, DCP, vo ang st fr, 82'

Baltimore, cité caractérisée par ses statuts peu enviables de première ville des USA à avoir promulgué des lois ségrégationnistes en 1911 et de capitales des rats.
À l’origine de "Rat Film", un rongeur. Hagard dans sa poubelle, il gratte et bondit désespérément avide d’une liberté que la hauteur de la benne ne lui offrira pas. De ce point de départ crissant, Theo Anthony déploie une enquête complète au montage alliant pertinence et audace qui explore le mythe urbain du rat de Baltimore. Urine nauséabonde, dégâts des griffes et autres désagréments ; cette infestation est à l’origine de campagnes de dératisation sans fin et d’autres séances de pêche urbaine à la batte de baseball quand – à contre courant – des amoureux bichonnent ces petites bêtes aux tranchantes incisives. De plans en plans, le réalisateur révèle la concordance souhaitée entre terre-à-rats et quartiers pauvres jusqu’à la concrétisation par l’urbanisme et le jeu des emprunts bancaires des idéaux ségrégationnistes de 1911…
Alternant avec audace maquette numérique, rencontres chaleureuses et vues de Baltimore, "Rat Film" quitte la périphérie pour évoquer avec force et intelligence l’impact de rouages tenus secrets sur le destin d’une ville et de ses habitants, velus ou non.

16.12 > 19:00
6€ / 4€


La plaie

A Praga

Hélène Robert & Jeremy Perrin, 2013, FR-PT, video, vo fr , 75'

Dans la ville de Porto, se propagent des rumeurs autour de la présence de plus en plus menaçante des goélands. Le narrateur José Roseira, guide énigmatique, nous emmène dans un voyage où règnent souvent des ambiances terrifiantes, grotesques et irréelles. Les conseils de spécialistes scientifiques se mêlent à des récits populaires, véritables poésies collectives. Ces histoires, qui peuvent conférer au film une tonalité fantastique, émouvante ou horrible, évoquent une idée plus universelle : le dialogue complexe entre les humains et les animaux, qui s’opposent et s’attirent sans cesse, balancent constamment entre peur et fascination. De magnifiques prises de vue et une bande-son extrêmement précise accompagnent José Roseira, l’énigmatique guide et protagoniste, alors qu’il tente de comprendre, au risque de se perdre. Dans ce documentaire aux allures de film catastrophe, qui flirte avec nos souvenir des "Oiseaux" de Hitchcock, Porto dévoile ses peurs et ses fantasmes à travers ses légendes animales.

16.12 > 21:00
6€ / 4€


Ingo Baltes, 2011, video, vo ang st fr, 72'

Le réalisateur se perd en Angleterre, dans une ville nouvelle dont il ne soupçonnait pas l’existence. Milton Keynes ne répond en rien à ses réflexes d’orientation et met en doute tout ce qu’il sait de ce monde. Partant à la recherche d’un improbable centre-ville, il rencontre au hasard de son chemin un buveur de bière, une famille visitant une maison-modèle, un jeune amateur de voitures, un manager de quartier, un responsable des caddies, quelques officiels… Ces habitants semblent tous subir cette "ville du 21éme siècle". Cela vaut aussi pour l’architecte créateur de la ville qui, dans les années 1960, avait concrétisé cette utopie sur base des théories de l’urbaniste Melwyn Webber, partant de l´idée que le citoyen moderne n´a plus besoin de liens locaux. Milton Keynes est la seule ville au monde réalisée à partir des idées de Webber. Dans cet urbanisme où tout est prévu, les personnages rencontrés se sont toutefois forgé leur place dans l’imprévu. C’est à cette place que le film s’intéresse car dans une société à ce point fonctionnalisée et sécuritaire, qui génère la solitude et la peur de l’autre, ces rencontres sont un miracle en soi.

En présence d’Ingo Baltes

17.12 > 19:00
6€ / 4€


Compilation

Etats-Réunis

HSH Crew (Victor De Las Heras, Paatrice, Nikodio, Lison De Ridder & Antoine Berland), ,

Parmi une pléthore de créations "in situ", le collectif pluridisciplinaire HSH, né à Rouen début des années 90, réalise des films où se mêlent joyeusement animation, documentaire et fiction. Improvisés lors d’un événement public ou d’une résidence, ces films “tournés-montés-montrés” en peu de temps composent désormais une série baptisée les "Etats-Réunis” qui transfigure la réalité au sens propre comme au sens figuré. Que ce soit en ville ou en pleine campagne, la grisaille ambiante ou le banal du quotidien n’existent plus. De chaque coin de rue peut surgir une situation fantasmagorique, un moment poétique, où l’imagination se joue de la réalité et vice-versa. Les relations d’idées foisonnent et l’humour n’est jamais loin. De Rome à Bruxelles, en passant par Calais, Cherbourg, la campagne de Neubourg ou la vallée de l’Andelle, ces “animadocufictions” sont un condensé de pure plaisir cinématographique !

  • Etat d’Esprit
    HSH, 2012, FR, video, vo st en, 9’
  • Plateau
    HSH, 2013, FR, video, sans dial., 9’30”
  • Stato
    HSH, 2014, FR/IT, video, vo st en,9’30”
  • Etat des lieux
    HSH, 2014, FR, video, sans dial., 11’30’’
  • En l’Etat
    HSH, 2015, FR, video, vo st en, 18’30’’
  • Etat de chose
    HSH, 2016, FR/BE, video, vo st en, 9’

En présence d’un membre d’HSH.

www.hshcrew.com

17.12 > 21:00
4€ / 3€


squelettes/rubrique-3.html
lang: fr
id_rubrique: 2255
prog: 2252
pos: aval