prog: 2178
squelettes/rubrique-3.html

Société

Plan B : Haren

Refusons la prison ! Soutenons la lutte !

Peut-être vous souvenez-vous - ce n’est pas si lointain, août 2014 - le Nova, dans le cadre de son festival PleinOPENair, plantait son écran à Haren, à proximité d’un terrain de 18 ha destiné à accueillir le plus grand complexe pénitentiaire du pays. Au lendemain de notre passage, les tentes de militants d’ici et d’ailleurs commencèrent à se multiplier sur ce terrain sous pression carcérale. C’est ainsi que naquit la première ZAD (zone à défendre) de Belgique. Quelques mois plus tard, associations environnementales et des droits de l’homme, criminologues, magistrats et fervents défenseurs des terres agricoles se regroupaient pour former la plate-forme contre le désastre carcéral, et la terre disputée se couvrait de champ de patates. Dans le même temps, le projet de prison connaissait quelques avancées - dont la délivrance du permis d’environnement. En septembre 2015, les forces de l’ordre expulsaient les occupants de la ZAD, portant un coup certain à la vitalité de la lutte. Mais celle-ci reprit de plus belle en démultipliant les actions, balades, rencontres festives et autres moments de débats sur la question carcérale et les alternatives. En décembre 2015, le Collège de l’environnement refuse le permis délivré quelques mois plus tôt. Cette soirée est un coup de pouce à cette lutte de longue haleine. Tous les bénéfices iront directement au soutien des frais engendrés par celle-ci.
N’hésitez donc pas aussi à user et abuser de notre bar, le temps de cette soirée organisée en collaboration avec Bruxelles Laïque !

10€ / 7,5€ (soirée / avond)


Sophie Metrich & Julien Milanesi, 2016, DCP, vo , 82'

Il en est du projet de méga-prison comme il en est d’autres grands projets portés à bout de bras par les pouvoirs publics. Pour tous ceux-ci, la société civile a du mal à discerner l’intérêt général rencontré par ces infrastructures hors norme, au coût démesuré. On pense bien sûr à des projets très connus, tels l’aéroport de Notre Dame des Landes ou le barrage du Sivens, mais d’autres sont moins connus, tels le projet d’autoroute A65 Langon-Pau ou le projet ferroviaire LGV du Sud Ouest, qui questionnent l’usage d’utilité publique et démocratique des territoires. Qu’est-ce que l’intérêt général ? Qui le définit ? Sur quels fondements ? Habiter un territoire donne-t-il des droits sur son devenir ? A travers trois projets concrets, le documentaire creuse la (non)légitimité de leur conception et donne corps aux témoignages de ceux touchés dans leur quotidien par ces méga-structures.

La projection sera suivie d’une discussion avec le comité de Haren, des (anciens) occupants de la ZAD et des membres de la plate-forme contre le désastre carcéral.

17.09 > 17:00  
5€ / 3,5€


Film + débat

Le déménagement

Catherine Rechard, 2011, DCP, vo , 54'

Le déplacement des prisons, depuis le cœur de la ville vers la périphérie, relève d’un vaste mouvement qui n’est pas sans poser question sur le quotidien des détenus. Dans ce documentaire, ces derniers évoquent face caméra leurs conditions de vie, leurs attentes et leurs angoisses, avant et après le déménagement de la prison de Rennes (400 places), vers un nouveau Centre Pénitentiaire de 690 places construit en périphérie. A Rennes, l’établissement est surpeuplé et vétuste mais implanté au cœur de la ville, les détenus voient depuis leurs fenêtres "des habitations, les gens qui partent au travail" … A Vezin, situé en périphérie, les détenus ont la possibilité d’être seuls, bénéficient de douches en cellule, ont accès à des unités de vie familiale. Mais de leurs fenêtres, ils aperçoivent désormais "du béton, des grillages". Et se plaignent d’une atomisation des relations sociales…

La projection sera suivie d’une discussion avec Catherine Rechard (la réalisatrice du film), Luk Vervaet (ancien enseignant à la prison de Saint-Gilles) et David Scheer (chercheur à l’ULB auteur de la thèse sur l’impact de l’architecture carcéral).

17.09 > 20:00  
5€ / 3,5€


Concert

Glü

Pour prolonger la soirée en musique nous avons fait appel à nos amis du groupe bruxellois Glü. Ils nous avaient déjà rendu visite en 2014 lors du PleinOPENair à Haren, pour partager avec nous leurs pulsations transes et drum’n’bass contre le projet de prison. Glü offre toujours une ouverture, un arc-en-ciel dans la noirceur de son ciel musical. Laissons-nous emporter par le gig pour percer la noirceur du monde carcéral !

www.leglu.com/

17.09 > 22:00
7,5€ / 6€


Prima Nova a pour ambition de présenter des nouveaux films n’entrant ni dans les programmations thématiques du Nova, ni dans les critères de l’Open Screen (maximum 15 minutes par film). Pour le reste, longs et moyens métrages de tous genres sont pris en compte, tant qu’ils ont été récemment (auto)produits. Il ne s’agit pas nécessairement d’avant-premières, et chaque film reçu ne sera pas forcément projeté : le Nova en sélectionnera certains qui feront l’objet d’une séance gratuite, suivie d’une rencontre avec leur réalisateur(s).
Qu’on se le dise !
→ Pour proposer vos films : Nova (Prima Nova), 14 rue d’Arenbergstraat, 1000 Bruxxel.



Gogolplex, 2016, DCP, vo st ang, 95'

Chasse, sélection, retouche, drague et publication, en cinq mots comme autant d’épisodes, le quotidien desdits rats est dépeint dans cette série d’instantanés captés par les découvreurs de Claude Silver, le collectif bruxellois Gogolplex. Depuis cinq ans, ils suivent et racontent la lutte menée par les objectifs embusqués, pour le meilleur cliché de fesses bronzantes et d’autres poses de Diva. Le paparazzi ainsi poursuivi expose ses méthodes et déploie sa philosophie de la chasse alors que d’épisodes en épisodes la technique s’affine, les téléphones intelligents prolifèrent et la frénésie de la course à l’image devient telle que notre chasseur observe, incrédule, les nouvelles gloires plus ou moins éphémères. Collé au mitrailleur, Gogolplex parvient à créer ce contre-point fascinant qui révèle les pratiques de ces photographes, mais aussi déshabille les maîtres(ses) de la pose et démystifie de son pas de côté les paillettes nues de la parade amoureuse.

15.09 > 20:00  
Gratis


Karim Ouelhaj, 2015, DCP, vo , 91'

Ce n’est pas tous les jours que des fictions sont proposées en Prima Nova. Ce film, oscillant entre documentaire et mise en scène, n’en est d’ailleurs pas tout-à-fait une… Avec ce quatrième long métrage, le cinéaste liégeois Karim Ouelhaj poursuit son exploration nerveuse et fascinante des réalités parfois sombres des "parias", que notre société ne veut ni voir ni connaître. Cette fois, sous le regard d’un enfant au masque de gorille, c’est dans l’univers nocturne de la ville qu’il nous plonge, avec ses personnalités fragiles et crues. Lorsque son père frappe sa mère ivre, Romane appelle la police et s’enfuit. Seule et apeurée, elle erre dans les rues. Lucky, un éducateur et accompagnateur de vie part à sa recherche. Il rencontre Vladimir, un prostitué dégoûté par la morale et la décadence hypocrite l’entourant, qui trouve refuge au cœur de la nuit. Ensemble, ils continuent leur recherche en sillonnant les coins obscurs de la ville dans leur voiture, tout en évoquant leurs souvenirs en balayant le quotidien. Un film d’ambiances et de personnages.

29.09 > 20:00  
Gratis


squelettes/rubrique-3.html
lang: fr
id_rubrique: 2184
prog: 2178
pos: aval