prog: 2172
squelettes/rubrique-3.html

Week-end #1

Les Marolles comportent beaucoup de logements sociaux, dont plusieurs grands ensembles (cité Hellemans, rue Haute, la Querelle, les Radis, rue du Miroir,…) aussi appelés des "blocs" et pour la plupart construits dans les années 1960-70. C’est le cas de la cité des Brigittines-Visitandines, inaugurée en 1969 en bordure de la jonction Nord-Midi et de la chapelle des Brigittines, à la place d’anciennes maisons et d’une impasse (celle de l’Amitié) expropriées et démolies pour l’occasion et autrefois établies à côté du couvent des Soeurs de la Visitation de Notre-Dame. Construite en forme de L, avec des éléments préfabriqués, la cité est un témoin de cette époque où la durabilité des matériaux, l’acoustique et l’économie d’énergie ne comptaient pas. Guère étonnant qu’une cinquantaine d’années plus tard, les habitants de ces 151 appartements sociaux se plaignent de la dégradation de l’immeuble. Les pouvoirs publics bruxellois n’ont toujours pas trouvé les moyens de le rénover. Pourtant, ils ont trouvé les moyens de refaire l’espace public à travers le Contrat de quartier "Jonction" qui fait de la rénovation de la dalle de la cité son projet-phare. L’an dernier, la Ville de Bruxelles s’était même mise en tête de construire sous celle-ci un parking de 400 places, sans trop se soucier de la stabilité du bâtiment ni des nuisances pour les habitants (chantier, trafic, perte du seul espace de jeu pour les enfants…). C’est sur cette dalle que s’installera le PleinOPENair ainsi que sur la place Akarova, dans le petit jardin des Brigittines et dans l’aquarium : un local où le projet Marollywood a pu se développer pendant deux ans pour repenser et se réapproprier les espaces publics à partir des désirs des habitants et habitués du quartier.

Dalle des Brigittines et la place Akarova, accès par la Petite rue des Brigittines, 1000 Bruxelles⎟ Tram : 92, 93 (Sablon), 3, 4 (Anneessens) ⎟ Bus : 48, 27 (Chapelle), 34, 95 (Sablon) ⎟ Métro : 1, 5 (Gare centrale)

+ Ice Bike Cream Music

Au rez-de-chaussée de la cité, se trouve l’atelier d’un des meilleurs glaciers-sorbetiers de Belgique, Samuel Droeshaut ! S’il vend principalement ses produits aux saveurs magiques dans des hôtels et restaurants bruxellois, Sam ne manque pas une occasion de les partager avec ses voisins. Ce qu’il fera pour l’occasion en sortant son vélo futuriste : l’Ice Bike Cream Music.

www.droeshaut.com

+ Salon Dancers

Lotte Knaepen & Hélène Bernard, 2009, video, sans dial, ,

Son salon et une musique de son choix, voilà les deux ingrédients de cette succession de 40 petits films où des habitants des Marolles se déhanchent en nous offrant de petits pas de danse ou de véritables chorégraphies.

Une production de Recyclart, diffusée en boucle dans l’Aquarium des Brigittines (Marollywood), 6 rue des Visitandines.



Concert

VelotroniX

Soirée d’ouverture du PleinOPENair en collaboration avec Recyclart, qui démarre à deux pas de là son festival Holidays. Avant le film, rendez-vous sur le parvis de Recyclart pour le concert de Velotronix (gratuit) : une méchante machine de rythme où neuf percussionnistes maltraitent grosses caisses, tambours démantelés, krakeb marocains et lamellophones de fabrication maison. Après le film, rendez-vous dans la gare pour les concerts africains de L’Orchestre Les Mangelepa, Baba Commandant & The Mandingo Band et Umoja.

Gare Bruxelles-Chapelle, 25 rue des Ursulines, 1000 Bruxelles.

www.recyclart.be

01.07 > 21:00


Film

La place

السّاحة (Essaha)

Dahmane Ouzid, 2009, 35mm, vo st fr, 115'

Sorti en Algérie en 2009, voilà un film prémonitoire si l’on songe au fait que les places sont ensuite devenues les lieux de révoltes des "printemps arabes". Ici, la place se situe au cœur d’une cité de logements sociaux fraîchement attribués à une cohorte de candidats au terme d’une procédure qu’ils tentent d’éloigner du clientélisme et de la corruption. Non aménagé, cet espace public devient source de problèmes avant d’être pris en main par la communauté puis d’éveiller l’appétit d’affairistes véreux. Lesquels profitent de l’indifférence des jeunes, trop occupés à fuir leur quotidien maussade, à rêver d’amour et de visas pour la France… Voilà planté le décor de ce qui pourrait passer pour une simple revue des préoccupations de la société algérienne, si Dahmane Ouzid n’avait choisi la forme originale de la comédie musicale ! D’un bout à l’autre, son film est traversé de scènes chantées et dansées, mises en musique par les fondateurs de l’Orchestre National de Barbès, passant allègrement du rap au hip-hop ou de la musique traditionnelle à la pop. Inédit à Bruxelles, cet OVNI cinématographique à des allures de sitcom social et parodique !

+ Rue des Visitandines

Collectif, 2014, video, vo fr , 7'

Des fenêtres à n’en plus finir, de longs couloirs, et la nuit, des bruits bizarres qui font peur. L’immeuble va s’effondrer, dit-on. Pourtant, les habitants sont attachés à leur "maison"… Un film d’atelier réalisé avec des enfants du quartier Brigittines-Visitandines.

01.07 > 22:00


Au pied du "bloc", un ancien et un nouveau terrains de pétanque longent la rue du Miroir. On ne pouvait rater l’occasion d’y organiser un tournoi ! Habitants, voisins, spectateurs, on vous propose de vous regrouper en 20 équipes de 3 joueurs pour une journée haletante de jeu de boule.

De 14h à 19h. Réservations : pleinopenair@nova-cinema.org.

02.07 > 14:00


Petits et grands, venez créer des cerfs-volants de vos mains avec du matériel de récupération (fourni sur place), avant de les faire voler dans le ciel des Marolles puis de les emporter avec vous. Parents, merci d’accompagner vos enfants. Plus on est de fous…

De 16h à 19h. Sans réservation.

02.07 > 16:00
Gratis


Concert

Concert sauvage

Élaboré à l’occasion du Carnaval sauvage en mars dernier, ce concert découle d’une série d’ateliers menés par Marollywood (Maxime Lacôme, Sebastien Faye, Flore Grassiot) durant lesquels des enfants du "bloc" (Diego, Sarah, Yassin, Hakima, Inès, Ahmed, Houcine) ont bricolé leurs propres instruments. Ça va dépoter !

02.07 > 18:00


L’anamnèse du patient Poembak est éloquent : de mère inconnue, mais d’un père célèbre (Le Centre culturel Breughel), il est né au XXI° siècle d’une compatibilité d’humour entre un essaim de participants à l’atelier fanfares des Marolles, désireux de sceller leur pouêt, dzouin et poum en une formule audacieuse de thérapie musicale collective. Cette sympathique fanfare condense ainsi tous les grains de fantaisie, de zwanze, de burlesque et de festif qui nous chatouillent les orteils, nous chauffent les oreilles et nous rend plus légers aussitôt que retentit la musique. Chaque thérapeute de la Clinik du Docteur Poembak se coupera en triples croches pour réanimer en vous les mélodies enfouies dans votre subconscient, ou vous en inoculer de nouvelles, le tout en déambulant sur la dalle des Visitandines. Venez danser !

02.07 > 20:00


Film

The Little Fugitive

Le petit fugitif

Morris Engel, Ruth Orkin & Ray Ashley, 1953, 35mm, vo st fr, 77'

C’est l’été. Dans un quartier modeste de Brooklyn, Joey (6 ans) est confié le temps d’un week-end à son grand frère… qui avait d’autres projets en tête et préfère se débarrasser de cette corvée, en simulant sa mort lors d’un jeu de carabine sur un terrain vague. Croyant avoir tué son frère, Joey s’enfuit vers Coney Island, une immense plage surpeuplée où il erre entre le sable, les manèges et autres stands de hot-dogs de la fête foraine… Ce film important dans l’histoire du cinéma indépendant (il a été qualifié de "chaînon manquant" entre le néoréalisme et la Nouvelle Vague) nous fait découvrir avec des yeux d’enfants une tranche de vie de ces foules métropolitaines cherchant à oublier leur vie quotidienne dans le divertissement. "Le petit fugitif" pourrait être un jeune Bruxellois fuguant et déambulant dans la ville, jusqu’à la Foire du Midi. À l’instar du "Chantier des gosses" de Jean Harlez, il a été réalisé avec peu de moyens et en recourant à des comédiens non professionnels. Un petit bijou pour petits et grands spectateurs.

+ TV Marol

Collectif, 2015, video, vo , 10'

TV Marol (un projet de Recyclart) nous propose trois nouveaux reportages une incursion dans l’ambiance africaine du coiffeur Air Evasion (rue Haute), quelques mouvements de jambes et de bras à la rencontre de la Volpe Boxing Team (rue des Capucins) et un portrait de Sam, le glacier des Brigittines.

02.07 > 22:00


squelettes/rubrique-3.html
lang: fr
id_rubrique: 2174
prog: 2172
pos: aval