prog: 2111
squelettes/rubrique-3.html

Concert & Perf

Concert

Ed Askew

Parmi les pépites de la fin des années soixante, certaines sont encore plus rare que d’autres, et c’est le cas de Ask the Unicorn, premier album d’Ed Askew sur ESP, label de free jazz et des Fugs ! Ed aussi vivait dans le New York agité d’alors. Rétrospectivement, on peut se dire que ce disque au songwriting assuré, à l’interprétation belle et fragile, ne dépare pas dans l’incroyable catalogue du label. La sensibilité fine et subtile d’Ed transpire dans son approche des instruments comme dans sa voix, elle aussi représentative de son époque. Et puis Ed continua à peindre et à enregistrer, plus rarement, et les critiques se détournèrent de lui.
Alors que l’on retourne aujourd’hui toutes les pierres sixties, il est tout à fait logique que l’on s’attarde sur cette réelle pépite. Ça fait quelques années maintenant qu’Ed a retrouvé les chemins du studio et de la scène, entouré d’un groupe de jeunes New-Yorkais, donnant ça et là des concerts feutrés et malicieux. La salle du Nova se prêtera sans doute très bien à l’écoute et/ou à la découverte d’un Ed Askew toujours alerte. Peut être aussi l’occasion de découvrir le beau double album sorti récemment sur le label bruxellois Okraïna.

03.10 > 20:00
7,5€ / 6€


Performance + courts métrages

Soirée XP

Pas mal de choses se passent du côté du cinéma expérimental, avec un regain d’intérêt pour le genre qui se confirme de plus en plus. Mais de même, du côté de l’expérimentation musicale le fourmillement de projets est tout aussi intéressant. Et souvent des croisements ou des collaborations d’ailleurs se font entre les deux milieux. Ce programme XP sera ainsi l’occasion de faire une incursion dans la scène musicale expérimentale française, en allant à la rencontre de quelques-uns de ses nouveaux protagonistes, parmi ceux les plus interpellants. Utilisant de plus en plus un mélange d’instruments et appareils analogiques, électroniques et digitaux, voire des instruments faussement démodés, car anciens, ou carrément "archaïques", ces musiciens créent des environnements sonores ou des compositions musicales où l’héritage de sonorités du passé croisent celles appartenant à notre temps. La soirée que vous propose le Nova sera donc un long voyage dans la création musicale contemporaine qui prend source dans l’hexagone. Mais nous vous parlions aussi de cinéma, et le programme inclura donc aussi quelques films choisis dans un répertoire celui-là international. Préparez vos oreillettes et vos lunettes !

+ Matthieu C.Vergez

La musique de Matthieu C.Vergez balance sagement entre poésie, noise et expérimentale. A l’aide d’une guitare électrique, de scies circulaires ou de feedback, il fabrique un assemblage de scènes, de sons sobres, rémanents. Le texte inclusif, intimiste , est comme un lien sensible. Une suspension ou un ensemble de mouvements tranchés au caractère récitatif et ce fil ténu, presque indicible ; douce violence.

https://soundcloud.com/matthieucvergez

+ Yannick Franck

Créateur protéiforme, Yannick Franck a depuis une dizaine d’années exploré de nombreux champs d’expérimentations en solo, au sein de projets interdisciplinaires ou encore de formations musicales telles qu’Orphan Swords et Y.E.R.M.O.. Se déployant autant à travers la musique industrielle et le bruitisme que le songwriting ou encore le chant diphonique, Yannick Franck est à la recherche de techniques créatives et d’esthétiques personelles radicales qu’il aime appeler "spontaneous combustion", "cathartic ritualism", ou encore "combat Wu Wei". Il présentera à l’occasion de cette soirée un projet qui synthétise ces divers aspects de son travail au sein d’un ensemble regroupant recherche sonore, poésie et performance conceptuelle.

http://www.yannickfranck.com/
http://www.idiosyncraticslabel.blogspot.be/p/info.html

+ Guillaume Le Boisselier

Compositeur et improvisateur, Guillaume Le Boisselier est notamment actif dans les domaines de la danse contemporaine et du spectacle vivant en général. Sa musique, produite autant avec des synthétiseurs analogiques que des sources acoustiques amplifiées, est tour à tour instrumentale ou concrète, marquée par des amplitudes sonores très larges.A l’occasion de cette soirée, il présentera une composition alliant ritournelles électroniques étranges et voix fragiles noyées d’échos, en friction avec des sonorités concrètes, des sons limites.

https://soundcloud.com/guillaumeleboisselier

+ Virgile Abela et Jean François Laporte

Virgile Abela et Jean François Laporte, ou la rencontre artistiquement riche entre un "hexagonal" et un québécois. L’un navigue entre le bruit et la mélodie, l’acoustique et l’électrique, l’écrit et l’improvisé. Le rock et le free jazz. L’autre travaille plus la spatialisation du son, mais joue aussi avec un "instrument pneumatique" (!) qui alimente son "Tu-Yo", un instrument de musique à vent, au bourdon continu. Les deux, ensemble, c’est la promesse d’un entrelacement de sons et de vibrations musicales. Ils joueront pour l’occasion « Inner Island », l’une de leurs compositions.

www.virgileabela.com
http://www.jflaporte.com/

+ Hus

Inger Lise Hansen, 1998, 16mm, sans dial, , 7'

+ Parties visible et invisible d’un ensemble sous tension

Emmanuel Lefrant, 2009, 16mm, sans dial, , 7'

+ Li : the patterns of life

John Nathan Campbell, 2007, 16mm, , 9'

22.10 > 20:00
7,5€ / 6€


Performance + courts métrages

Usaginingen

ウサギニンゲン

Comme le nom de leur duo l’indique - Usaginingen, "humain lapin" -, ils sont japonais. Un homme et une femme : lui s’occupe du son, elle des images. Dans leurs performances audiovisuelles, ils réinventent le cinéma d’animation (et le cinéma tout court) à l’aide de machines qui semblent tout droit sorties du 19e siècle, tout en intégrant l’influence des grands expérimentateurs de la deuxième moitié du vingtième. Ils combinent les motifs abstraits et musicaux de Len Lye et Mc Laren, les obsessions gourmandes de Svankmajer, et peut-être aussi l’approche poétique de notre compatriote Jacques-Louis Nyst... Précisons ici que tout est fait en direct, sans aucunes séquences pré-enregistrées, en une minutieuse chorégraphie d’objets de diverses consistances (même liquide !), de papiers découpés et de multiples sources de lumière. Le tout manipulé par Emi au volant de son fameux banc-titre à tambour (comme dans machine à laver) et à pédales (comme dans vélocipède). La musique, improvisée par Shin, est tout aussi ludique et artisanale que les images. Et le résultat est un voyage sensoriel étonnant, pour tous les âges, sous le signe du lapin : espiègle et posé, tressaillant de la truffe, frétillant des moustaches, tapant du pied à l’occasion.

http://usaginingen.com/

25.10 > 16:00
5€ / 3,5€


Courts métrages

Ketje & xp

En pensant nos séances Cineketje, nous aimons parfois prouvé que les films expérimentaux ne sont pas juste destinés aux pointilleux cinéphiles. Pour accompagner le venue d’UsagiNingen, nous avons concocté un mini-panorama de courts métrages ludiques s’étalant des années 30 jusqu’à nos jours.

+ Colour Box

Len Lye, 1935, 16mm, sans dial, , 4'

Un déferlement rythmique de couleurs, peint et gratté à même la pellicule par le new-zélandais Len Lye… l’un des premiers témoignages de cette pratique.

+ Lost and Found

Jeffrey Scher, 2004, 16mm, sans dial, , 3'

Un hommage et une réinterprétation psychédélique des cartoon en noir et blanc des années 30.

+ Sid

Jeffrey Scher, 1998, 16mm, sans dial, , 3'

Suite à une proposition de son chien, Jeffrey Scher réalise Sid, un film en 16mm avec pour personnage principal … son chien volant.

+ Allegretto

Oskar Fischinger, 1936-1943, 16mm, sans dial, , 2'

"Allegretto" d’Oscar Fichinger est l’une des œuvres de musique visuelles les plus abouti de l’époque, réalisée en parallèle de sa collaboration au film "Fantasia" de Disney.

+ Camera Take Five

Steven WOLOSHEN, 2003, 35mm, sans dial, , 3'

Digne héritier des techniques d’animation de Len Lye, Steven Woloshen crée aussi des films sans caméra. "Caméra Take Five" est une interprétation abstraite en cinémascope de Take Five du jazzman Dave Brubeck.

+ Saison mutante

Jimmy Audoin & Delphine Chauvet, 2009, video, sans dial, , 5'

"Saison Mutante" est un œil ouvert sur un monde peuplé de monstre en mutation.

+ Sea Horses and Flying Fish

Rick Raxlen, 2004, video, sans dial, , 1'

Adaptation cinématographique d’un poème du poète suisse Hugo Ball "Sea Horses and Flying Fish" est une animation surréaliste et absurde réalisée avec un appareil photo jouet rudimentaire.

+ La vache qui rumine

Georges Rey, 1969, 16mm, , 3'

Et pour finir cette séance avant l’entrée en scène des hommes lapins, nous rencontrerons "La vache qui rumine" tout en nous gardant à l’oeil…

Séance comprise dans le prix de la performance de UsagiNingen.

25.10 > 16:00


squelettes/rubrique-3.html
lang: fr
id_rubrique: 2117
prog: 2111
pos: aval