prog: 2080
squelettes/rubrique-3.html

Special screenings

Ce n’est pas tout : en plus des programmations thématiques, le festival propose des séances spéciales et, cette année, deux soirées hommage. La première mettra à l’honneur Jean-Jacques Rousseau, l’autoproclamé "cinéaste de l’absurde", décédé tragiquement en 2014. La seconde sera dédiée à l’ancien cinéma porno bruxellois ABC et se clôturera par une fête placée sous le signe de la volupté. Et comme chaque année, vous pourrez découvrir les courts métrages récents les plus étranges avec le module Shortscreen et profiter de l’ambiance unique des séances "matinée" à l’ancienne.



Entamez un voyage nostalgique dans le temps avec nos projections ’Matinée’ du dimanche après-midi (!), pour tous les âges. Vous y aurez droit à de véritables ouvreuses, des animations, des tours de passe-passe et des bâtonnets de glace. Dans la salle : des bandes-annonces et un film vintage des années ’80 en cinémascope, pour profiter pleinement de l’écran du cinéma !

Le dimanche 8 mars, vous avez rendez-vous avec la “Mean Green Mother from Outer Space” de la comédie musicale “Little Shop of Horrors” et le dimanche 22 mars, c’est en compagnie d’une jeune Sharon Stone que vous découvrirez les aventures de “King Solomon’s Mines”.

En collaboration avec La Rétine de Plateau



Courts métrages

Shortscreen

En collaboration avec Kortfilm.be, nous présenterons, dans le cadre de la sélection annuelle Shortscreen, cinq courts métrages belges – et un néerlandais – qui s’inscrivent dans l’esprit Offscreen : originaux, hors du commun, bizarres et surprenants. En présence des réalisateurs !

+ Les pécheresses

Gerlando Infuso, 2014, HD, vo nl st fr, 17'

Trois histoires, à propos de trois femmes à trois époques différentes qui subissent, suite à un geste malheureux, les colères d’une figure masculine.

+ Wien for Life

Alidor Dolfing, 2014, HD, vo nl st fr, 24'

Une comédie loufoque sur deux amis qui, dans une station-essence perdue entre la Flandre et la France, voient un ticket ’Win for Life’ gagnant leur passer sous le nez.

+ Deep Space

Bruno Tondeur, 2014, HD, sans dial, , 7'

Brandon se voit confier sa première mission intergalactique : trouver une nouvelle espèce intelligente. Pendant de longs mois, il va vivre une expérience étrange sur une planète aux mœurs étonnantes.

+ In de naam van de kater

Thijs De Block, 2014, HD, vo nl st fr, 21'

Un accordéoniste et son mouton entament une procession à travers un village paumé. Ils changeront à jamais la vie de ceux qui croisent leur chemin.

+ Le labyrinthe

Mathieu Labaye, 2013, HD, sans dial, , 9'

"Le labyrinthe" plonge le spectateur dans le quotidien d’un détenu : 6m² dans lesquels la perception du temps et le rapport au réel sont bouleversés.

+ P

Aaron Rookus, 2014, HD, vo st ang, 10'

Une famille avec deux ados rentre de vacances en camping-car. Après quelques incidents sur une aire d’autoroute, un cocktail de chaleur, d’hormones et de frustration, l’explosion n’est pas loin...

18.03 > 20:00  
5€ / 3,5€


Jean-Jacques Rousseau, l’autoproclamé "cinéaste de l’absurde", est décédé tragiquement en 2014. Nous voulons rendre hommage à cet esprit libre et libérateur et ainsi lancer une section qui deviendra récurrente, autour du cinéma bis belge.
Jean-Jacques Rousseau était un cinéaste compulsif. Tout était réuni pour qu’il ne fasse pas de cinéma... Il deviendra pourtant l’un des réalisateurs belges les plus prolifiques ! Entre 1964 et 2014, il tourne plus de 50 films, courts, moyens et longs, bafouant toutes les règles du métier : sans formation, sans argent, sans aide (si ce n’est celle des inconditionnels amateurs qui l’entourent) et presque sans diffusion. Passionné et acharné, il bricole des films radicaux et personnels, toujours surprenants et même souvent consternants ! Du grand spectacle expérimental imprégné autant d’univers surnaturels et fantastiques que des luttes sociales wallonnes ou du traumatisme des grandes guerres. Du cinéma qui va de l’action à l’horreur en passant par la poésie métaphysique, sans oublier le comique volontairement involontaire, l’auto-caricature et l’auto-dérision.
Du grand art brut où se croisent cannibales pervers et mystiques teutons, savants fous et démons, motards délinquants et karatékas justiciers, sur fond de complots soviétiques, de légendes celtes et de sociétés secrètes. Un monde parallèle absurde et loufoque, sombre et drôle, toujours divertissant, à (re)découvrir.
Nous lui rendrons hommage, en compagnie de certains de ses proches, avec une sélection de films représentatifs de son œuvre et certainement quelques surprises...

"Si j’avais les moyens de Spielberg, je ferais mieux. S’il avait eu mes moyens, jamais il n’aurait fait du cinéma."
- Jean-Jacques Rousseau

Avec entre autres :
- Germaine Grandier (1972, 25’)
- Catalepsie (1976, 9’)
- L’histoire du cinéma 16 (1982, 54’)
- Furor Teutonicus (1999, 26’)
- Le goulag de la terreur (2001, 22’)
- Docteur Loiseau : La solution finale (2013, 32’)

19.03 > 20:00  
5€ / 3,5€ (soirée / avond)


ABC : When Porno Was Chic

A Tribute to the ABC Cinema

La soirée de clôture de l’édition précédente du festival a marqué le lancement de la campagne de sauvetage du Cinéma ABC, l’ancien cinéma porno bruxellois. En un rien de temps, la fondation Cineact, érigée par des membres d’Offscreen, du Cinéma Nova et de La rétine de Plateau, a réussi à collecter 60.000€ pour cette mission. Le décès inopiné du propriétaire a toutefois déclenché une bataille juridique avec les héritiers, qui n’a toujours pas connu son épilogue. La soirée de réouverture de l’ABC, prévue lors de la Nuit Blanche avec le programme "Ciné 70’s", a dû se dérouler devant la porte du cinéma, cadenassée. Qu’à cela ne tienne, les festivités prévues auront finalement lieu pendant Offscreen. Même si la salle n’a pas (encore) pu être sauvée, le cinéma Nova a bien récupéré quantité de films. Une soirée placée sous le signe de l’hommage, avec des films et bandes-annonces vintage, des vidéos de témoignages, des performances surprises "sur scène", des interludes ludiques, le tout couronné par une orgie musicale seventies à partir de minuit ! Les donateurs du projet ABC auront gratuitement accès à l’événement (merci de confirmer votre venue par mail afin d’être sûr d’avoir une place, et venez tôt !). Les autres devront se délester d’une somme modique pour assister à cette longue et chaude soirée dédiée au plaisir éhonté et jouissif du cinéma enfants non admis.

www.abc-cinema.be

20.03 > 20:00  
7,5€ / 6€ (soirée / avond)


squelettes/rubrique-3.html
lang: fr
id_rubrique: 2086
prog: 2080
pos: aval