prog: 1848
squelettes/rubrique-3.html

Des poètes comme des boxeurs

Une rencontre qui pourrait s’appeler, à l’instar de Kateb Yacine, "Le poète comme un boxeur". Une rencontre entre des poètes(ses), musiciens(nnes), danseurs(ses) qui reçoivent des coups et sont prêts à en rendre, de Paris à Alger, de Bruxelles à Istanbul, … Comme le dit Fatima Sissani, réalisatrice de "La langue de Zahra" : "je me rendais compte que ce documentaire n’était pas né d’autre chose que d’un sentiment de colère et d’indignation. Sentiment qui vient de très loin, de l’enfance et sûrement aussi de l’héritage d’une mémoire collective dominée par l’histoire coloniale, celle de l’Algérie. Un peuple colonisé, nié, humilié mais jamais vraiment soumis".
Une soirée enivrée d’un parfum d’Isyanbul ("Isyan" veut dire "soulèvement"), comme dirait Nil Yogurtçu du collectif Thrace d’exil qui poursuivra la soirée. Une tentative se lance, caravanes de la soif (au sens propre et figuré si on imagine quelques joutes verbales poético-musicales en fin de soirée dans le bar du Nova), des langues et des corps tissent d’autres histoires que celles arrimées à une sordide et nauséabonde "identité nationale", à une langue étatique mortifère assise sur ses empires coloniaux. Une soirée qui en annonce d’autres à venir…
Le 20 septembre, c’est l’avant-veille de la date où Semira Adamu fut assassinée par l’État belge en 1998. Cette soirée lui sera dédiée.

7,5€ / 6€ (soirée / avond)


Film + rencontre

La langue de Zahra

Fatima Sissani, 2011, video, vo st fr, 93'

"Les Kabyles existent d’abord par la parole. Chaque geste, chaque instant de leur quotidien peut donner lieu à une langue de vers, de métaphores, de proverbes... Ne dit-on pas que dans ces contreforts montagneux dont ils sont les hôtes, la joute oratoire était un exercice courant ? Une réalité qu’on se représente mal lorsque l’on plonge dans la société de l’immigration où ces hommes et femmes, souvent analphabètes, sont relégués exclusivement au rang d’ouvriers et de femmes au foyer… On imagine alors mal les orateurs qu’ils deviennent lorsqu’ils retournent dans leur langue. Cette réalité, je la pressentais. J’en ai réalisé toute l’acuité, mesuré la dimension en filmant ma mère, son quotidien et son histoire. J’ai vu, fascinée, une femme arrimée à sa langue de façon indéfectible. Une femme dévoilant une oralité transmise de génération en génération. Une langue charriant éloquence et poésie pour dire l’enfance bucolique, l’exil, la pauvreté… Cette langue, c’est l’ultime bagage que des milliers d’émigrants kabyles ont emporté avec eux… Une langue pour se construire un ailleurs qui ne soit pas que l’exil…" (Fatima Sissani)

http://lalanguedezahra.blogspot.be/

20.09 > 20:00


Concerts & lecture

Thrace d’exil

Thrace d’exil est un collectif d’artistes qui propose un large répertoire de chansons et de danses populaires (danse et musique Rrom d’Istanbul, de Macédoine, de Bulgarie et de Grèce…) de la région de Thrace dans la péninsule balkanique.
Nil Yogurtçu (danse) a étudié les danses traditionnelles avec différents maîtres en Turquie, dont elle s’attache à transmettre les nuances propres à chaque région. Tanar Çatalpinar (chant et saz) a puisé son inspiration dans la musique traditionnelle des coins les plus reculés d’Anatolie et de Mésopotamie, il chante les langues des différentes minorités de la Turquie (kurde, arménien, araméen…). Nihat K. Ates (poésie) se consacre à la poésie à travers son parcours d’exil, après avoir passé une partie de son enfance à Skopje et sa jeunesse à Istanbul. Metin Sakarya (percussion et clarinette) a grandi dans les quartiers populaires à Istanbul, au sein d’une famille de musiciens où il a appris à jouer de l’accordéon dès son plus jeune âge. Karani Dobric (accordéon Rrom de Bulgarie) a acquis des connaissances musicales sans frontières grâce à ses multiples voyages et rencontres culturelles à travers le monde.
Ensemble, ils nous parlent de l’exil, de l’immigration forcée, des démolitions des quartiers des bidonvilles d’Istanbul à travers la danse, la poésie et la musique populaire de Thrace.

20.09 > 22:00


squelettes/rubrique-3.html
lang: fr
id_rubrique: 1864
prog: 1848
pos: aval