prog: 1810
squelettes/rubrique-3.html

I’m Afro

2010-2011, en trois programmations, le Nova accueillait le cycle Astro Black Mythology, alors naissant. Peaufinant la forme de ces exposés/séances d’écoute, les amenant en écoles, cinémas ou appartements, Pierre Deruisseau continue sa transmission des mythologies au sein des musiques afro-américaines. En cours de route, un nouvel épisode est né !

3,5€ / 2,5€ (soirée / avond)


Conférence

In the Spirit, We(’re) Play(ed)

You’re the instrument, the stars are playing with

Albert Ayler, John et Alice Coltrane, Pharoah Sanders, Don Cherry, Sun Ra, l’Art Ensemble of Chicago… Au travers d’un parcours sonore dans le spiritual jazz des années 1960-1970 se dévoile une expérience intime dans le jeu musical : "to play in the spirit". Mais à quoi renvoie donc cette notion ? Quels liens entretiennent esprit(s) et musique ? Et les étoiles là-dedans ?
Abordant de nombreux mythes et croyances quant aux liens entre musique, étoiles et esprit(s) (quelles soient africaines, grecques, sumériennes ou bibliques), mettant en parallèle les pratiques sonores qui en naquirent avec ce spiritual jazz des Amériques, cet épisode approfondi en musique notre lien à l’univers, questionnant ainsi notre "source d’inspiration".
Session d’écoute poétique, plongée dans une musique dialoguant avec l’astronomie - on s’attachera ici à cette simple et profonde dimension : comment, pour toute une série de musiciens afro-américains, le jeu d’une musique étoilée devient une véritable pratique spirituelle, génératrice d’"empowerment".

"We must stop confusing religion and spirituality. Religion is a set of rules, regulations and rituals created by humans, which was suppose to help people grow spiritually. Due to human imperfection religion has become corrupt, political, divisive and a tool for power struggle. Spirituality is not theology or ideology. It is simply a way of life, pure and original as was given by the Most High of Creation. Spirituality is a network linking us to the Most High, the universe, and each other…"
- Haile Selassie I

25.07 > 20:00


Marcel Camus, 1958-1959, 35mm, vo st fr & nl, 107'

Adaptation dans les favelas brésiliennes de la légende d’Orphée - l’une des plus singulières de la mythologie grecque*- à partir d’une pièce du poète Vinícius de Moraes. Film musical, aux chansons écrites par Antônio Carlos Jobim et Luiz Bonfá ; il révéla la bossa-nova et la samba aux européens.
"Je (Vinicius) me trouvais alors à Niteroi, dans la maison de mon cousin, l’architecte Carlos Leào. Et, un jour, à l’aube, alors que j’étais en train de penser à une histoire de la mythologie grecque, le mythe d’Orphée, (...) j’ai commencé à entendre d’un morne voisin, o morro do Galvào, une batucada".
Lors de sa présentation au festival de Cannes en 1959, le film fut passé en Portugais sans sous-titres. Il reçu néanmoins la Palme d’or ! Tel Orphée, Camus avait réussi à séduire et envoûter les esprits du public, par les images, la vitalité et la musique de son interprétation solaire du mythe.

"Comblé de dons par Apollon, Orphée savait charmer les animaux sauvages et émouvoir les êtres inanimés, par les accents de la lyre que le dieu lui avait donnée. Héros voyageur, son chant permis à l’expédition des Argonautes de résister au danger du chant des sirènes, dont il parvint à surpasser le pouvoir de séduction.
Il épouse Eurydice, mais lors de leur mariage, celle-ci est mordue au pied par une vipère, meurt et descend au royaume des Enfers. Après avoir endormi de sa musique enchanteresse le monstrueux chien à trois têtes qui en gardait l’entrée - Cerbère, Orphée arrive à approcher le dieu Hadès. Il arrive à le faire fléchir grâce à sa musique et ce dernier le laisse repartir avec sa bien-aimée, à la condition qu’elle le suive et qu’il ne se retourne ni ne lui parle tant qu’ils ne seraient pas revenus tous deux dans le monde des vivants. Alors qu’Orphée s’apprêtait à sortir des Enfers, il ne put résister à la tentation de contempler sa bien-aimée, Eurydice disparaissant définitivement".

25.07 > 22:00


DJ set

Mix

FEVer, SpIriTs SOuFfle, FEU RAinBow, cOlorS, HYPNOSIS
DRUMS D R U M S D R U M S Talk ! LuiSter, lève toi En wANDel
ManA, MOjo, LET’s gEt reBoRN !

Après le film, aux platines :
Greg Ewing / Pierre Deruisseau.

25.07 > 24:00


25.07 > 19:30



squelettes/rubrique-3.html
lang: fr
id_rubrique: 1811
prog: 1810
pos: aval