prog: 1788
squelettes/rubrique-3.html

Live Soundtracks

Live Soundtrack

Le mariage avec soi-même

Episode #1 : La genèse + Episode #2 : Entre la rivière et la pluie

Matthieu Ha & Fred Chemama, 2013, live, st fr & ang, 2 x 45'

Après le début mémorable de son feuilleton multidimensionnel "Le mariage avec soi-même", Matthieu Ha nous revient pour le second épisode, non sans reprendre la genèse de ses pérégrinations fantasmatiques ! Suite à un rêve éveillé d’une tortue vicieuse à tête de pénis, Matthieu Ha se marie avec lui-même le 21 décembre 2010 selon son "Manifeste de Paix de Bangkok" dont il perpétue depuis sa profession de foi au travers de performances protéiformes. Environné d’un ingénieux dispositif aux projections et écrans multiples orchestrés par son acolyte Mira Vision (Fred Chemama), Matthieu Ha joue et chante sans discontinuité, accompagné de son accordéon fétiche, de rythmiques enivrantes d’un synthé Lo-Fi, ainsi que des musiciens invités : Grégoire Tirtiaux au gembri et saxbary, et Greg Remy à la guitare électrique. Et de nous conter dans une langue imaginaire (sous-titrée !), le récit de sa transfiguration au contact d’une "pornographie philosophique " dont les résonances absurdes et poétiques n’en sont pas moins authentiques ! Un spectacle total qui vous étonnera autant par sa transe musicale que par ses projections allégoriques composées des films de Matthieu Ha réalisés à Bruxelles comme en Chine, tel une quête intime sur la complexité de ses origines eurasiennes. Une expérience live à ne pas manquer sous prétexte d’un agenda chargé, puisque trois représentations sont prévues en exclusivité au Nova !

09.05 > 21:00 + 11.05 > 21:00 + 12.05 > 18:00
7,5€ / 6€


Live Soundtrack

Dementia

John Parker, 1955, HD, live, , 56'

Retour au Nova d’un film aux mille et une vies : à l’origine fut l’exclusif geste cinématographique de John Parker. Une pièce unique aux accents psychologiques prononcés. L’histoire d’une femme perdue dans un labyrinthe onirique entre meurtre, souvenirs et débordante sensualité.
Le second temps est celui de la censure : en 1955, considéré comme amoral, il est prestement banni des sombres salles et exclu du cercle fermé des œuvres artistiques. Il reparaît en 1958, amputé, renommé et affublé d’une voix off. Subversif, le film inquiète, intrigue et suscite une grande curiosité. Référence pour David Lynch ou John Waters, sa projection à l’Étrange festival de Paris en 2011 frappe l’imagination des jeunes musiciens de NonNon (Roubaix), qui entreprennent la réalisation d’une nouvelle bande son. Alternant musique de fosse, d’ambiance et bruitage sur un rythme tantôt lancinant, rock ou jazz, NonNon offre un live qui colle à l’esthétique du film pour vous plonger définitivement dans le tortueux univers de "Dementia".

non-nonplaysdementia.hotglue.me

17.05 > 22:00
7,5€ / 6€


squelettes/rubrique-3.html
lang: fr
id_rubrique: 1798
prog: 1788
pos: aval