prog: 1676
squelettes/rubrique-3.html

Prima Nova

Sorte de chaînon manquant dans la programmation du Nova, Prima Nova a pour ambition de présenter des nouveaux films n’entrant ni dans nos programmations thématiques, ni dans les critères de l’Open Screen où chacun peut présenter son film de maximum 15 minutes. Pour le reste, longs et moyens métrages de tous genres sont pris en compte, tant qu’ils ont été récemment (auto)produits. Il ne s’agit pas nécessairement d’avant-premières. Et chaque film reçu ne sera pas forcément projeté : le Nova en sélectionnera certains qui feront l’objet d’une séance gratuite, suivie d’une rencontre avec leur réalisateur. Qu’on se le dise !

→ Films à envoyer à / Films opsturen naar :
Cinema Nova (Prima Nova)
Rue d’Arenbergstraat 14
1000 Bruxxel



Bram Van Paesschen, 2011, video, vo sw & zh st fr & ang, 81'

Lao Yang et Eddy travaillent pour une société chinoise qui doit reconstruire une route du Katanga. Lao Yang est responsable de la logistique et Eddy, qui parle mandarin, lui sert d’intermédiaire avec ses interlocuteurs congolais. Le matériel promis par le gouvernement n’arrivant jamais, ils doivent se débrouiller pour que le chantier ne s’arrête pas. Ici commence le vrai choc culturel pour Lao Yang, contraint à chercher des solutions auprès d’entrepreneurs locaux, et par là même à découvrir comment fonctionnent les choses au Congo. Compris du seul Eddy, il ne se gêne pas pour exprimer son énervement, même s’il reste souvent impassible. Le traducteur subit les critiques, sachant bien que son chef est perdu sans lui. De rebondissement en rebondissement, Eddy et Lao Yang forment un duo comique touchant. Leurs aventures sont ponctuées par des interventions en clins d’œil d’un animateur de radio qui commente la présence chinoise dans la région. "Empire of Dust" fait suite à un premier film réalisé au Congo, "Pale Peko Bantu Mambo Ayikosake" ("Là où il y a des gens, les problèmes ne manquent jamais") et sera suivi par un dernier volet tourné en Chine, où Bram Van Paesschen s’intéressera à la communauté africaine.

20.09 > 20:00
Gratis


Guy-Marc Hinant & Dominique Lohlé, 2009, video, vo ang & zh st fr & ang, 100'

"Le bruit comme acte politique." Voilà le sujet que Guy-Marc Hinant et Dominique Lohlé avaient en tête en partant suivre les tribulations d’un polonais en Chine. Le polonais en question étant Zbigniew Karkowski, célèbre musicien noise, la Chine qu’ils explorent est underground. Les deux réalisateurs collectionnent les rencontres de musiciens depuis une dizaine d’années au sein de leur Observatoire des Musiques Électroniques (OME), lié au label Sub Rosa. C’est donc naturellement qu’ils sont attirés par ce contexte particulier : un pays au régime autoritaire dans lequel bouillonne une scène noise, imaginée par les deux belges comme un monde de subversion et de protestation. Pourtant, rapidement, ils doivent bien se faire une raison : les jeunes musiciens chinois qu’ils interrogent ne se retrouvent pas dans leurs questions. Le film prend là toute sa dimension. Les deux réalisateurs, assez désorientés, s’interrogent sur leur approche, alors que Karkowski s’impose en donneur de leçon : l’avant-garde doit être rebelle et si ce n’est pas de rébellion qu’il s’agit, tout ça n’est qu’une imitation sans âme de ce qui se fait ailleurs, par un troupeau de jeunes au cerveau bien lavé. Le film amène alors beaucoup de questions, sur la Chine, ces artistes, l’acte de création, leur liberté d’expression et leur (a)politisation. Mais aussi indirectement sur les visions que l’on se construit de loin et les choses qu’on ne voit peut-être pas chez soi. Avec toutes ces questions ouvertes, on se doute que le montage du film n’a pas dû être une mince affaire... Et ça promet une rencontre d’autant plus intéressante, après cette projection en marge de la programmation sur le punk.

04.10 > 20:00
Gratis


squelettes/rubrique-3.html
lang: fr
id_rubrique: 1685
prog: 1676
pos: aval