prog: 1648
squelettes/rubrique-3.html

Prima Nova

Prima Nova, primavera et arrivée du printemps... Cette formule lancée il y a maintenant plus de deux ans a pour vocation de présenter des nouveaux films n’entrant ni dans les programmations thématiques du Nova, ni dans les critères de l’Open Screen. Le principe est simple : longs et moyens métrages de tous genres sont pris en compte, du moment qu’ils ont été récemment (auto)produits et qu’ils nous sont soumis par leur(s) réalisateur(s). Il ne s’agit pas forcément d’avant-premières. Chaque film reçu ne pourra cependant pas être projeté : le Nova en sélectionnera certains qui feront l’objet d’une séance, gratuite et suivie d’une rencontre avec leur réalisateur. Qu’on se le dise !

Pour nous envoyer vos films :
Cinéma Nova (Prima Nova), 14 rue d’Arenberg, 1000 Bruxelles.



Fabien Fischer, 2011, video, vo , 54'

Maison d’arrêt de Varces, près de Marseille, fin 2010. Cinq individus en détention imaginent leur jour de sortie de la prison en le dessinant sur une feuille calque transparente. L’un s’offre un ticket pour Paris, va s’acheter des fringues et du parfum. L’autre rentre au quartier voir ses "potos", puis organise une virée à Lyon pour faire la fête. Le troisième retrouve sa femme et passe une nuit à l’hôtel à Genève...
Au delà d’imaginer leur libération, on aborde avec ces jeunes détenus leur relation avec leur famille, leurs proches et leur quartier. Ces témoignages posent la question de l’enfermement ; une réflexion plus large sur la justice, mais aussi sur la vie.
Des récits de projection du réel à venir, un regard sur le dehors du dedans et le poids du dehors sur l’enfermement.
Autour d’une équipe permanente, composée de plusieurs réalisateurs professionnels et d’un sociologue, l’association ’les Deux Maisons’ œuvre à animer la réflexion sur la place et la définition de la culture en milieu carcéral, et au développement de la création audiovisuelle en son sein. "Jour de sortie" en est un bel exemple.

+ Dyslexie

La projection de "Jour de sortie" sera suivie de Dyslexie, solo de poésie sonore et triturations vocales, par Anne Laure Pigache.
"Dyslexie est fait de jeux de bouche, de langage, de voix, de gorge, de répétitions et d’idioties. C’est une performance où je donne à entendre un mot comme objet musical, dégagé du sens, puis de temps en temps je reviens au sens. Par une écoute précise des inflexions de la voix disante ou lisante, j’explore la lisière entre son et sens. Le spectateur-auditeur circule à son rythme entre l’écoute musicale du langage et l’écoute du texte. Les textes et leur traitement formel explorent ce que les nouvelles technologies de l’information transforment dans mon rapport au monde."

05.04 > 20:00
Gratis


Le grand Nord

Atliers urbains #2

Coll., 2011, video, vo st fr, 66'

Après "Flagey" déjà présenté lors d’une séance Prima Nova, "Le grand Nord" est le second opus des Ateliers urbains, initiés par le Centre Vidéo de Bruxelles (CVB) et Plus Tôt Te Laat (PTTL). Une douzaine de Bruxellois, habitant ou travaillant pour la plupart dans le quartier Nord, y croisent leurs regards sur ce territoire que personne ne définit de la même manière, tant il est traversé de réalités différentes et divisé par d’importantes frontières, physiques et mentales. Bordé par le canal de Willebroek, ancien cœur ouvrier et industriel de la ville, coupé par la jonction ferroviaire Nord-Midi et mutilé par les projets inachevés du "Plan Manhattan", le quartier s’articule autour de la gare du Nord où s’engouffrent quotidiennement des dizaines de milliers de navetteurs, venus des quatre coins du pays pour y travailler dans ses tours de bureaux… À tel point qu’on en oublie parfois qu’il est resté avant tout un quartier populaire et d’immigration. Un film de contrastes, à l’image de son sujet, où l’humour n’est jamais loin.

www.ateliers-urbains.be

15.04 > 20:00
Gratis


Fabrizio Scapin & Pieter Van Eecke, 2011, video, vo st fr & nl, 55'

Avant le 12 janvier 2010, beaucoup d’Haïtiens ignoraient que la terre pouvait trembler, trembler tellement que le béton peut en tomber. Est-ce une punition de Dieu ? Du diable ? Les États-Unis ont-ils testé une nouvelle bombe sur Haïti ? Après le tremblement de terre du 12 janvier, un nouveau mot apparaît à Port-au-Prince : "Goudougoudou", une onomatopée en référence au bruit assourdissant de la terre qui tremble. 
Est-ce un mauvais rêve ? Un cauchemar qui nous échappe et qui dérape ? La nuit, pendant des semaines, des mois, le sommeil a été difficile à trouver. De quoi rêve-t-on après un tel événement ?
Dix Haïtiens témoignent d’une manière intime et pénétrante sur leurs vies dans un pays en temps de mort et de chaos. Ils ont repris le fil de leurs activités habituelles dans un décor dantesque... Ou comment les gens, après l’impensable, font le deuil, se battent pour retrouver un semblant de normalité quotidienne, ont beaucoup de rêves et un peu d’espoir. 
Ce documentaire met à jour les souvenirs du tremblement de terre, les rêves et les cauchemars de femmes, d’hommes et d’enfants dans l’Haïti de l’après tremblement de terre. Nous écoutons la dignité avec laquelle le peuple haïtien a réagi à la catastrophe.

www.goudougoudoufilm.net

22.04 > 20:00
Gratis


squelettes/rubrique-3.html
lang: fr
id_rubrique: 1622
prog: 1648
pos: aval