prog: 1579
squelettes/rubrique-3.html

Evenings

Films-Performance

Collectif Négatif

Le collectif Négatif est un collectif de cinéastes français expérimentaux critique qui déteste ce qui est lisse. Leur cinéma se veut irrécupérable, illégal et pratique le détournement.

+ D.J. Tupuduku

François Rabet, 2005, video, vo fr , 2'

Autoportrait ?

+ Je me suis levé pour faire un film

Boris Du Boullay, 2010, , 5'

Ce matin, je me suis levé pour faire un film, tu vois, il faisait beau, j’ai ouvert la fenêtre et j’y croyais.

+ Demain, j’arrête la drogue

Yves-Marie Mahé, 2011, video, vo fr , 2'

Rainer Werner Fassbinder rencontre les Swans.

+ Karaoké

Yves-Marie Mahé, 2011, video, vo fr , 2'

Annie Cordy interprète "Bitocul".

+ Touche moi pas

Yves-Marie Mahé, 2011, video, vo fr , 2'

Deux voitures se cherchent, se frôlent et s’enfilent. Réalisé à partir d’un plan de "99 and 44 / 100% Dead" (1974) de John Frankenheimer.

+ J’aime Bond

Yves-Marie Mahé, 2011, video, vo fr , 3'

Espionnage dans le milieu du bikini. Attention, ça dénonce.

+ Ferme ta gueule

Yves-Marie Mahé, 2011, video, vo fr , 2'

Manipulation d’un plan séquence du "Havre" de Juliet Berto pour en faire un clip pour Siouxsie & The Banshees.

+ Relrap erdnetne suov ed edalam dner em aç

Yves-Marie Mahé, 2010, video, vo fr , 2'

Une femme fait des appels de porte pour attirer l’attention d’un homme. Après trois rappels rapides et insistants, il s’avance. A son approche, comme souvent femme varie, elle claque la porte. Les tentatives de l’homme pour pénétrer son intérieur se succèdent. Après avoir patiemment franchi plusieurs étapes et que pas mal de portes lui aient frotté la bite, la frustration rend l’homme agressif. C’est décidé… il rentrera par la force !

+ Vivre vite

Yves-Marie Mahé, 2008, video, vo fr , 2'

Variations ferroviaires autour de plans extraits d’un film de Carlos Saura.

+ La recherche de la vérité par la critique de textes et de documents

Fabien Rennet, 2009, video, vo fr , 5'

"Est-ce à dire qu’il faut capituler devant la négation, glisser peu à peu vers un monde où tout se vaut, l’historien et le faussaire, le fantasme et la réalité, le massacre et l’accident de voiture ? […] Il faut certes prendre son parti de ce que ce monde comporte des Faurisson comme il comporte des maquereaux et des sociétés de films pornographiques. Mais il ne peut être question de lui laisser le terrain" (Pierre Vidal-Naquet, "Les assassins de la mémoire").

+ Soudain

Vän Ta Minh, 2009, video, vo fr , 1'

Soudain, deux yeux s’ouvrent dans le noir. Puis se transforment en poissons. Puis en sirène. Puis en toutes sortes de monstres…

+ L’enquête du mystère impossible

Christophe Fremiot, 2011, video, vo fr , 11'

(Pause)

+ Lexique dyslexique

Derek Woolfenden, 2012, video, vo fr , 20'

Avant-première (sous réserve).

+ Powerhouse

Julien Bibard, 2009, video, vo fr , 8'

Le bâtiment du ministère de l’économie, des finances et de l’industrie.

+ Mozaure & Julien Bibard

30'

Entre Mozart et les grands sauriens. Séquenceur, flutes, projecteur 16.

26.01 > 20:00
3,5€ / 2,5€


Eugene Robinson, bonhomme un peu particulier, ancien bodybuilder, écrivain, journaliste, est souvent connu comme le chanteur toujours presque nu d’Oxbow ! Eugene varie les activités et les talents, autant apprécié pour sa musique que pour sa personnalité. Celle d’un philosophe américain "en mode vénère", un érudit aux idées originales et pas spécialement pacifiques.
L’année passée, Eugene était spectateur du Festival Offscreen au Nova. Il a aimé l’endroit. Il nous fait le plaisir de revenir pour notre anniversaire avec un spoken word et un bon western sous le bras.

+ Rio Bravo

Howard Hawks, 1959, 35mm, vo st fr & nl, 141'

Un shérif (John Wayne) arrête pour meurtre le frère de l’homme le plus puissant de la région. Pour se défendre contre une armée de mercenaires, il n’accepte pour alliés que ceux qui n’ont rien à perdre : un adjoint alcoolique (Dean Martin), un vieillard boiteux (Walter Brennan), un gamin (Ricky Nelson), une joueuse de poker (Angie Dickinson)… "Rio Bravo" fait partie des westerns légendaires des années 60. Il a forgé de véritables stéréotypes (le vieil adjoint, la ville aux mains des méchants où seul résiste le shérif). Ce qui fait son charme, ce n’est pas tant l’héroïsme dont font preuve les personnages, ni même leur sens de la justice, mais les rapports qui les relient les uns aux autres et la façon dont chacun supporte le regard de l’autre et parvient à changer ce regard en se changeant lui-même.
Howard Hawks fait preuve d’une subtile direction d’acteurs. John Wayne brille par sa présence silencieuse. Bavard à l’excès, le personnage joué par Walter Brennan amuse sans jamais agacer et Dean Martin est parfait en adjoint alcoolique. Le crooner connaît lui-même de sérieux problèmes de boisson. Ceci ne l’empêchera pas de livrer une des meilleures prestations de sa carrière…

+ Eugene Robinson

Plus connu comme chanteur du groupe de noise américain Oxbow, Eugene Robinson est également acteur, journaliste, écrivain et passionné par les arts martiaux mixtes. Il a notamment collaboré avec Lydia Lunch, Richard Kern et Marianne Faithfull. Il a écrit de nombreux articles pour The Wire, Vice Magazine, GQ, Hustler, etc… Il est également l’auteur d’un livre sur le combat "Fight : Everything You Ever Wanted to Know About Ass Kicking But Were Afraid You’d Get Your Ass Kicked for Asking" (HarperCollins), ainsi que d’un roman noir, "A Long Slow Screw" (Hydra Head).
En guise d’introduction à "Rio Bravo", Eugene Robinson lira des extraits d’un article qu’il a écrit pour The Wire à propos de Dean Martin et il évoquera aussi "Dino : Living High in the Dirty Business of Dreams", une biographie du crooner rédigée par l’écrivain américain Nick Tosches.

03.02 > 20:00
7,5€ / 6€


Dernière minute ! Marshall Allen (87 ans, leader du légendaire Sun Ra Arkestra) et quatre de ses acolytes rendront une visite surprise au Nova pour une soirée à ne pas manquer ! Celle-ci consistera en la projection de courts métrages expérimentaux et de films rares avec Sun Ra réalisés par James Harrar, et accompagnés en musique par :

Marshall Allen : Sax, Casiotone, Steiner EVI
James Harrar : Vocals, objects, films
Eric Thielemans : Drums, objects
Eric Desjeux : Trumpet, electronic objects
Nicolas Esterlé : Modular synthesizer

Picture Andrei Tarkovski blended with Sergei Parajdanov. Imagine saints and peacocks in artful mosaics, visceral imagery, fixed camera viewpoints and hallucinatory processed visions. Hear a superb ensemble play complex sounds that are passionate, driving, haunting, powerful and liberating, complete with artfully constructed chants to celebrate a legacy of light.

www.cinemasoloriens.com

25.02 > 21:00
7,5€ / 6€


squelettes/rubrique-3.html
lang: fr
id_rubrique: 1586
prog: 1579
pos: aval