prog: 1565
squelettes/rubrique-3.html

Varia

Bonhomme Daniel est un ami, ton ami. Bonhomme Daniel est imaginaire, son imaginaire. Bonhomme Daniel existe, même sans toi. Bonhomme Daniel est seul, ou avec toi. Bonhomme Daniel est un alter ego, le tien, le mien, et bien sûr le sien. Bonhomme Daniel est masqué. Bonhomme Daniel est un masque. Derrière le masque ? D’autres masques, des dessins, des sculptures, des vidéos, et lui, Bonhomme Daniel. Derrière le masque, en vrai, la solitude, l’incapacité de communiquer, les tourments et angoisses des interactions sociales. Bonhomme Daniel existe pour t’aider. Bonhomme Daniel s’allonge et s’efface, il prend autant de formes que nécessaire. Bonhomme Daniel est triste, drôle, inquiétant, sérieux. Bonhomme Daniel est neutre, quand il faut. Bonhomme Daniel t’invite. Regarde dans son masque et cherche ton monde. Regarde dans son monde et cherche ton masque. Bonhomme Daniel compte sur toi.

- Exposition-installation du 01 au 18.12.

- Vernissage le 01.12 à 19:00

- Performance (30’) lors du vernissage, le 01.12 à 20:00 : Bonhomme Daniel comme vous ne l’avez jamais vu : sa vie en chansons.

www.bonhommedaniel.be

01.12 > 19:00
Gratis


La Microboutiek, monsieur, est un point de diffusion de livres, CD, fanzines, DVD, K7 et autres objets de micro-édition. Vous pouvez autant y découvrir des choses rares que venir y déposer vos créations, la Microboutiek est alimentée par son propre public. N’hésitez pas !

12.11 > 17:00 + 01.12 > 19:00 + 10.12 > 19:30



ICPCE

L’institut pour la coordination et la propagation des cinémas exploratoires

99'

L’institut pour la coordination et la propagation des cinémas exploratoires (ICPCE), un ciné-club underground de Montréal, nous envoie un délégué pour nous présenter une petite sélection de courts métrages canadiens essentiellement contemporains. "L’institut" se donne la mission de diffuser les films d’avant-garde, expérimentaux et plus généralement tous les cinémas d’exploration, d’ouvrir son public à des expériences atypiques et aventurières qui renouent avec ce que représentait la découverte du cinématographe des origines. Pour cette séance nous aurons droit à un programme mélangé, composé de regards sur le corps et la matière, sur l’architecture et les ruines, fait d’éclat d’érotisme et de débris de lumières...
La pratique de certains cinéastes présentés rejoint la musique (Karl Lemieux est projectionniste pour Godspeed You ! Black Emperor, Lysanne Thibodeau collabore avec Blixa Bargeld, Nick Cave et Monty Cantsin pour son "Bad Blood for the Vampyr"). L’énergie vive et psyché d’Étienne O’Leary a marqué l’underground ’66-’68 et notamment Pierre Clementi. Alexandre Larose et Solomon Nagler ont une œuvre solide qui est surtout accessible à travers le circuit des festivals d’avant-gardes et d’expérimentations, alors que les autres perles plus rares encore sont réfractaires et lumineusement issues des souterrains canadiens...

- Trains, Karl Lemieux, 2010, CA, 16mm > vidéo, 5’
- Bad Blood for the Vampyr, Lysanne Thibodeau, 1984, CA-DE, 16mm, 22’
- Ville Marie, Alexandre Larose, 2006-2010, CA, 16mm, 12’
- Alias, Edmund Alleyn, 1969, CA, 16mm > vidéo, 10’
- La prière génitale, Serge de Cotret, 2009, CA, vidéo, 7’
- The Sex of Self-Hatred, Solomon Nagler, 2004, CA, 16mm > vidéo, 9’
- Chromo Sud, Étienne O’Leary, 1968, FR-CA, 16mm > vidéo, 21’
- La nuit obscure, Pierre-Luc Vaillancourt, 2011, CA, super8 > vidéo, 29’

www.icpce.org

01.12 > 21:00
5€ / 3,5€


Compilation

Open Screen

Pour le moment, il pleut. Et nul doute que ce sera encore le cas en ce jeudi soir d’Open Screen pour lequel vous êtes conviés, une fois encore, à envoyer vos films de moins de 15 min. Nous attendons donc vos chefs-d’œuvre et curiosités, bien au chaud et au sec, dans la salle du Nova.
Rappelons que si tous les films sont acceptés et diffusés, il est impératif d’envoyer une fiche technique précise (réalisateur, titre, durée, année, format) afin de préparer un programme pour la soirée. Si celle-ci est envoyée plus d’une semaine à l’avance, votre film sera aussi annoncé sur le site internet du Cinéma Nova.
Il ne tient donc plus qu’à vous que cette séance de décembre soit moins pénible que la soirée diapo en famille, prévue pour Noël.

Cette semaine, il y aura, entre autres :

La posture du cadavre
Wim Van Gelder, 2011, B, video, 4’

Plantage
Quentin Papapietro & Kevin Gourvellec, 2011, video, 10’

Lucie
Victor Renson, 2011, BE

→ Cinéma Nova (Open Screen), 14 rue d’Arenbergstraat, 1000 Bruxxel

08.12 > 20:00
Gratis


Concert

John Butcher

Originaire de Brighton, John Butcher est un franc-tireur. Explorateur interlope de Londres depuis les 70’s, il s’est faufilé un peu partout, a ouvert ses oreilles au maximum, et s’est fixé peu de limites à l’expérimentation saxophonique. Adepte du ténor et du soprano, il décortique, teste, note, repart au travail, sans doute selon des méthodes proches de celles utilisées lors de son doctorat en physique.
Il n’a aucun scrupule à se lancer dans de longues phrases lyriques, dans un océan d’énergie brute, parfois punk, ce qui l’amène à collaborer régulièrement avec la clique de The Ex.
Ses premières attirances le menaient vers un jazz assez éloigné du free, avant qu’il ne regarde vers d’autres portes, ouvertes par des prophètes tels qu’Evan Parker, qui le poussèrent à s’enfoncer loin des sentiers battus. De là, il tira le fil de la note limite, tourna autour du concept de fausse note et des techniques incluant la multiphonie, les différentes façon de souffler, de crier ou de murmurer dans ce saxophone, dont il se sert comme d’un outil pour forcer les portes blindées de l’académisme musical.
Il invite souvent nombre de comparses à partager ses expériences, dans des formations variées, variables, amplifiées ou acoustiques, dans toutes sortes de lieux et d’univers. S’il faut citer l’un de ses partenaires, évoquons le chanteur Phil Minton, avec qui il travailla sur une adaptation sonore du Finnegans Wake de Joyce.
C’est en solo qu’il viendra nous rendre visite pour un concert aux multiples facettes mais sans concession.

http://www.johnbutcher.org.uk

10.12 > 22:00
7,5€ / 6€


Plusieurs fois dans l’année, Ears Open propose dans le bar-foyer du Nova des écoutes collectives dans la pénombre, des créations sonores plongeant l’auditrice/eur dans le réel, l’imaginaire, le poétique, le politique. Vous êtes invité(e)(s) à nous soumettre des enregistrements s’inscrivant dans ce concept d’écoute de montages sonores. Ceux-ci doivent nous parvenir pour le 8 décembre au plus tard.
En plus de ce qui nous parviendra, une carte blanche est laissée à ’48fm’, une radio liégeoise d’étudiants, présentant quelques similitudes avec Radio Campus à Bruxelles.
Une fois n’est pas coutume (ou sera coutume), dans la foulée des "projections sonores" se déroulera une performance de création sonore en direct par notre artiste invité, Gerrit Valckenaers.

→ Cinéma Nova (Ears Open), 14 rue d’Arenbergstraat, 1000 Bruxxel

15.12 > 20:00
Gratis


Minstegeringste

Gerrit Valckenaers

Le ménage de Gerrit Valckenaers est extrêmement musical. Des sons s’échappent des déchets, les ustensiles de cuisine ne sont pas en sécurité et les jouets qui traînent doivent également se méfier. Avec un esprit ludique et les oreilles grandes ouvertes, il teste le moindre objet, qui peut se révéler plus musical qu’on ne le croirait. Toujours à l’affut, il sort son enregistreur en douce lors de ses sorties.
Gerrit livre ses prestations live sous le nom de "minstegeringste" ("la moindre des choses"), ce qui donne une idée assez précise de son dispositif : un impressionnant étalage d’objets anodins, de la roue de vélo au tas de cailloux, en passant par des éclats de miroir. Par ailleurs, ce talentueux musicien passe avec légèreté du piano à la clarinette, de l’harmonium à l’échantillonneur.
Les créations de Gerrit sont faites de sons "trouvés" - récoltés au gré d’expérimentations ou d’enregistrements - qui servent de bases aux compositions ou improvisations. Certaines de ses pièces sonores ont été réalisées pour des spectacles de danse ou de théâtre (notamment pour Davis Freeman, Elvis Peeters, Pascale Platel,...), d’autres spécialement pour ses représentations solo.
Minstegeringste se tient à l’écart des sonorités faciles, attendez-vous plutôt à des airs entêtants, déroutants et même parfois drôles, livrés par un dénicheur de sons sans égal.

www.myspace.com/gerritvalckenaers

15.12 > 22:00
3,5€ / 2,5€


squelettes/rubrique-3.html
lang: fr
id_rubrique: 1572
prog: 1565
pos: aval