prog: 1550
squelettes/rubrique-3.html

Prima Nova

Sorte de chaînon manquant dans la programmation du Nova, Prima Nova a pour ambition de présenter des nouveaux films n’entrant ni dans les programmations thématiques, ni dans les critères de l’Open Screen (maximum 15 minutes par film). Pour le reste, longs et moyens métrages de tous genres sont pris en compte, tant qu’ils ont été récemment (auto)produits. Il ne s’agit pas nécessairement d’avant-premières. Et chaque film reçu ne sera pas forcément projeté : le Nova en sélectionnera certains qui feront l’objet d’une séance gratuite, suivie d’une rencontre avec leur réalisateur. Qu’on se le dise !

→ Nova (Prima Nova), 14 rue d’Arenbergstraat, 1000 Bruxxel



Épouvantails, autruches et perroquets

10 ans de journalisme sur le 11-Septembre

Olivier Taymans, 2011, video, vo fr , 90'

Les remises en cause de la version officielle des attentats du 11-Septembre 2001, il y a tout juste 10 ans, sont multiples et fondées sur un grand nombre d’éléments troublants toujours restés sans réponse aujourd’hui. De nombreuses personnes et organisations de par le monde demandent l’ouverture d’une enquête impartiale et nettement plus approfondie. Malgré l’ampleur de ce mouvement, la pertinence de ses questions et la légitimité de ceux qui les posent (notamment des familles de victimes, des pompiers, architectes, ingénieurs, pilotes...), les grands médias préfèrent faire l’autruche, se refusant à interroger cet événement majeur de notre siècle qui a été l’acte fondateur d’une nouvelle ère politique et de plusieurs guerres. Avec une ardeur passionnelle et quasi irrationnelle, ils préfèrent répéter la thèse officielle. À quelques rares exceptions près, leur attitude vise à disqualifier tous ceux qui osent douter et réfléchir. Ainsi, dans la presse francophone, on ne peut plus émettre une opinion contradictoire sur le sujet sans que soit brandi aussitôt l’épouvantail de l’antiaméricanisme primaire ou de l’antisémitisme.
Olivier Taymans, journaliste indépendant (il a notamment animé pendant plusieurs années une émission de critique des médias sur Radio Campus à Bruxelles), s’est intéressé à ces dix années de journalisme de perroquets. Un constat désabusé sur une profession qui semble avoir oublié que son devoir est de douter, de poser des questions et d’investiguer.

22.09 > 20:00
Gratis


Olivier Dekegel, 2010, super8 > video, vo fr , 43'

"Dans le mouvement des choses, comme les nuages qui vont et viennent dans le ciel, il y a pour ceux qui comprennent, des signes d’un monde caché." C’est par ces mots qu’Olivier Dekegel introduit le récit de son expérience aux côtés de Gnawas du Maroc. Le voyage sera sensoriel. Caméra super8 et micro à la main, il suit ses amis membres de la confrérie, tour à tour "mendiants sacrés" dans la rue, maîtres des rituels lors des rassemblements et fêtes religieuses du Moussem, sacrificateurs, musiciens-guides pour les danses-trances, devins et possédés.
Le film offre une plongée dans l’univers des Gnawas et permet de côtoyer leur monde occulte et mystérieux grâce au montage rythmé d’images et de sons, libre et inspiré, qui observe et guide en suivant les forces de la nature. On y retrouve un cinéma documentaire expérimental, intéressé par les expériences mystiques et leurs possibles représentations visuelles.

06.10 > 20:00
Gratis


Conversations in Milton Keynes

Rencontres à Milton Keynes

Ingo Baltes, 2011, video, vo ang st fr, 72'

Le réalisateur se perd en Angleterre, dans une ville nouvelle dont il ne soupçonnait pas l’existence. Milton Keynes ne répond en rien à ses réflexes d’orientation et met en doute tout ce qu’il sait de ce monde. Partant à la recherche d’un improbable centre-ville, il rencontre au hasard de son chemin un buveur de bière, une famille visitant une maison-modèle, un jeune amateur de voitures, un manager de quartier, un responsable des caddies, quelques officiels...
Ces habitants semblent tous subir cette "ville du 21éme siècle" et en être les victimes. Cela vaut aussi pour l’architecte créateur de la ville qui, dans les années 1960, avait concrétisé cette utopie sur base des théories de l’urbaniste Melwyn Webber, partant de l´idée que le citoyen moderne n´a plus besoin de liens locaux. Ce qui importait, selon lui, c´est l´accès rapide via des réseaux efficaces à tous les lieux de la ville. Milton Keynes est la seule ville au monde réalisée à partir des idées de Webber.
Dans cet urbanisme où tout est prévu, les personnages rencontrés se sont toutefois forgé leur place dans l’imprévu. C’est à cette place que le film s’intéresse car dans une société à ce point fonctionnalisée et sécuritaire, qui génère la solitude et la peur de l’autre, ces rencontres sont un miracle en soi.

20.10 > 20:00
Gratis


squelettes/rubrique-3.html
lang: fr
id_rubrique: 1554
prog: 1550
pos: aval