prog: 1535
squelettes/rubrique-3.html

Weekend #3

Le Zuen (Zuun en flamand) est un ruisseau qui prend sa source dans le Payotenland, chemine sur un petit bout d’Anderlecht et traverse le canal pour se jetter dans la Senne à hauteur de Forest. Il donna son nom à un grand hameau, faisant partie aujourd’hui de Sint-Pieters-Leeuw en bordure de Bruxelles. La rue de Zuen est d’ailleurs limitrophe aux régions flamande (le hameau de Negenmanneke) et bruxelloise (Anderlecht), le Zuen en délimitant la frontière. Un lieu de contraste comme on les affectionne au PleinOPENair, situé à deux pas du ring, pas très loin des prairies du Vogelzang et de Neerpede, et offrant une vue imprenable sur la cheminée Electrabel de Drogenbos.

C’est un petit coin encore peu urbanisé qui paraît suspendu entre deux mondes : d’un côté la zone verte, marécageuse et inondable (l’hiver dernier, le canal a débordé à cet endroit), de l’autre la ville et ses industries. La rue de Zuen, cachée entre un zoning commercial et le canal de Bruxelles-Charleroi, était encore un chemin de terre il y a quelques mois à peine. Elle vient d’être asphaltée. On y trouve des jardins potagers, un club canin et quelques maisons dont certaines ont récemment été murées, vouées à une future démolition, ce qui lui confère un aspect de village abandonné. La Société de Développement pour la Région de Bruxelles-Capitale (SDRB) est en train de développer sur les terrains situés derrière le magasin Ikea et le siège social de Coca-Cola, un projet économique devant notamment accueillir un entrepôt des Petits Riens.

Pour s’y rendre, il faut prendre un bus ou une voiture jusqu’à Ikea. La rue de Zuen démarre juste après le grand magasin, au croisement avec la chaussée de Mons. Mais le trajet est beaucoup plus convivial et poétique à vélo en suivant la promenade verte, ou en longeant les rives du canal. Dans ce cas, le chemin est simple : toujours tout droit jusqu’à l’écluse d’Anderlecht, dépasser le quartier de La Roue, le Cercle des régates, le CERIA, puis passer en-dessous du pont du ring et vous y êtes !

Rue de Zuen, 1070 Bxl
> Plan d’accès
(Entre chaussée de Mons et quai de Veeweyde)
BUS : 144, 145, 170, 171 DeLijn (Ikea) • Bus de nuit / nachtbus : 620 DeLijn (Trefles / Klaver) dir. / richt. Luchtaven (dernier / laatse > 02:07) • METRO : 5 (Ceria)
NAVETTE : pour le retour, un trajet en bus vers le centre-ville vous est proposé gratuitement. Il partira du site à 00:00, 00:30, 01:00 et 01:30.

26.08 > 19:00 + 27.08 > 18:00


Concert

Joy as a Toy

Joy as a Toy, dont le nom est inspiré du titre éponyme de Soft Machine, est un trio bruxellois plongeant allègrement dans le power pop psychédélique délirant et pourtant toujours sous contrôle. Ils n’avaient pas pu répondre à notre invitation l’an dernier pour cause d’agenda, mais le trio sera bel et bien présent sur la scène du PleinOPENair cette année. C’est qu’ils aiment prendre leur pied et ça se sent. Car, s’ils s’autoproclament les "Beach Boys de Bruxelles" avec des arrangements et des chœurs typiques du genre, ils n’hésitent pas une seconde à partir en vrille sur d’autres rythmes, d’autres couleurs, parfois inspirés par Zappa, les Talking Heads... avec, au final, un son dense, puissant, débridé, aux harmonies alambiquées. Hybride, leur musique ? Un peu à l’image de ce drôle d’animal trônant sur leur dernier album "Valparaiso", mixe de singe, de grenouille et de chien. Ces mélanges improbables forment un tout jouissif où la tête est en voyage pendant que les guibolles gigotent !

www.myspace.com/joyasatoy

26.08 > 20:00 + 26.08 > 24:00


Film

Lonely are the Brave

Seuls sont les indomptés

David Miller, 1962, 35mm, vo st fr, 107'

Jack Burns est peut-être l’un des derniers cow-boys. Mais il chevauche encore sur de vastes terres grignotées par la propriété privée, des routes goudronnées et des villes bétonnées. Eperdu de liberté, Jack refuse que son ami Paul Bondi soit emprisonné pour avoir porté aide à des immigrés clandestins. En se faisant délibérément enfermer auprès de Paul, Jack tente de le persuader de s’évader. Mais celui-ci refuse pour ne pas risquer de prolonger sa peine l’éloignant de sa famille. Jack, solitaire hors-la-loi, s’évade donc seul et retrouve Whisky, sa farouche jument. Ils s’enfuient, des policiers motorisés à leurs trousses... Ecrit par l’excellent Dalton Trumbo, ce western des temps modernes est le film préféré de Kirk Douglas qu’il a en partie réalisé tout en incarnant brillamment le rôle principal. On y croise la "débutante" Gena Rowlands en femme au foyer et Walter Matthau en shérif désinvolte. C’est avant tout une magnifique allégorie sur la liberté et celle conditionnée de notre époque. Une projection idéale dans les plaines de la rue de Zuen avec ses allures de terre sauvage envahie par les ersatz de liberté de notre société.

26.08 > 21:30


Jeu

Pétanque

La pétanque pointera le bout de son cochonnet sur un bout de prairie ou à l’ombre d’un potager à la rue de Zuen, samedi en fin d’après-midi. Pas de tournoi mais juste pour le plaisir... Boules disponibles sur place, mais n’hésitez pas à amener les vôtres.

27.08 > 18:00


Réné Binamé :

http://aredje.net/biname/


Oui, le Soucous et la New Wave peuvent faire bon ménage. La preuve par S.W.A.N. et son "électro-soucous" : David Bovée, leader du groupe Think of One (dont le but était de jouer et enregistrer avec des musiciens du Maroc, Brésil, Congo et de l’Arctique canadien), aime à mélanger les extrêmes comme la chaleur du Congo et le froid du Groenland. Pour une musique tiède ? En fait, pour une ambiance chauffée à blanc ! Le côté brulant est assuré par les chœurs et un inlassable rythme soucous au groove chaloupé à la batterie. Le côté glacial, lui, se reflète dans les sons "dark punk techno" entêtés des claviers. Car si le Zuen est un affluent de la Senne, limitrophe aux régions bruxelloise et flamande, S.W.A.N. Musica est à la confluence des cultures. Un peu comme Bruxelles, non ? Mais l’ensemble ne serait rien sans l’effervescence qui naît de cette alchimie enivrante. Sur scène, auto-dérision, délires et pas de danses sont au service d’un même objectif : la fête... pour clôturer en beauté ce PleinOPENair 2011.

www.swanmusica.be

27.08 > 20:00 + 27.08 > 24:00


Film

No(r)way of Life

Den brysomme mannen

Jens Lien, 2007, 35mm, vo st fr & nl, 95'

Dans un paysage décharné, un bus dépose devant une station délabrée son unique passager : Andreas. La quarantaine, hirsute, il se fait conduire par un homme dans une ville aseptisée où on lui offre un poste de comptable et un appartement. Plus tard, Andréas rencontre Anne Britt, une décoratrice avec laquelle il emménage. Mais ce que lui a dit un soir cet inconnu ivre dans les toilettes d’un dancing l’obsède : le plaisir serait banni de la mystérieuse cité. Et ce n’est pas sa nouvelle maîtresse, Ingeborg, qui contredira cette funeste réalité... L’influence de Roy Andersson souffle sur ce film nordique, tant au niveau de l’image que de l’intrigue. L’atmosphère glaciale et suffocante y est en effet compensée par un humour noir jouissif. Les situations saugrenues s’enchaînent, tel un cauchemar absurde qui emprisonne notre anti-héros, à l’image de cette ville technocratique où les enfants sont absents et les conversations parlent souvent de catalogues de meubles design. Projeter "No(r)way of Life" au pied d’une enseigne Ikea allait donc de soi…

27.08 > 21:30


squelettes/rubrique-3.html
lang: fr
id_rubrique: 1538
prog: 1535
pos: aval