prog: 1535
squelettes/rubrique-3.html

Mercredi

Lieu

Cosmos

Non, Cosmos n’est pas un centre d’observation des étoiles ou une nouvelle antenne du Nova à Anderlecht, c’est une association flamande bien implantée dans le quartier où se croisent quotidiennement habitants de Cureghem et d’ailleurs, tantôt autour de la table du restaurant social, d’un babel-café, ou encore autour d’un film ou d’un atelier de couture. Véritable lieu de convergence, c’est là aussi que les associations se rassemblent pour organiser la fête annuelle du quartier ou pousser une gueulante quand on stigmatise trop Cureghem comme zone de non-droit. Le PleinOPENair ne pouvait que s’y arrêter pour y faire étape. Nous nous y retrouverons le mercredi 17 août dès 14h pour un après-midi et une soirée mêlant projections, écoutes sonores, table d’hôte, débat et discussion sur le quartier, loin des clichés qu’il subit.

Pour ceux qui le souhaitent, possibilité de venir manger à midi au restaurant social, un repas complet pour 4 euros seulement : réservez votre repas au plus tard la veille au 02/527.89.73.

Salle Cosmos, 14 rue Dr de Meersmanstraat, 1070 Bxl
> Plan d’accès
BUS : 46 (Liverpool - Conseil / Raad) • Bus de nuit / nachtbus : N13 (Conseil / Raad) dir. / richt. Annessens (dernier / laatse > 02:18) • METRO : 2 & 6 (Clemenceau)

17.08 > 12:00


Installation sonore

BNA-BBOT

L’abattoir d’Anderlecht est un lieu singulier. Il est l’un des seuls en Europe qui se trouve encore en ville et qui, fait exceptionnel, couvre tout le processus d’abattage, de l’arrivée de l’animal vivant jusqu’à la vente en détail. Beaucoup de Bruxellois l’ignorent. Et pour cause : l’abattoir d’Anderlecht ne fait l’objet d’aucune forme d’information et ne jouit d’aucun prestige – phénomène assez récent dans l’histoire du site. Pourquoi ?
Sous cette invisibilité ne se terrerait-il pas quelque inavouable honte, quelque obscur mépris ou autre manifestation de nos très archaïques fantasmes de barbarie ? Cet abattoir ne ferait-il pas l’objet d’un déni, symptomatique du rapport de notre société à la vie et à la mort ? Bruxelles nous apparient (BNA-BBOT) a décidé d’aller à la rencontre des travailleurs de l’abattoir, mais également des habitants du quartier, pour tenter d’en savoir un peu plus sur ce qui se révèle être "une exception bruxelloise".
En attendant la finalisation de ce travail documentaire ("Des abattoirs à abattre : anatomie du propre et de l’impropre"), BNA-BBOT nous propose une diffusion de témoignages sonores.

Appel à témoignages : vous êtes un travailleur de l’abattoir ou un habitant du quartier et vous souhaitez participer à notre collecte de témoignages ?
Contactez Séverine Janssen au 02/223.21.51 ou severine@bna-bbot.be

www.bna-bbot.be

17.08 > 14:00 + 17.08 > 18:00


Web TV

Corsaires TV

En février 2011, l’asbl Les Corsaires démarrait un nouveau projet : une webtélé mensuelle de 15 minutes dont le but est d’informer le public des initiatives citoyennes trouvant racines dans les quartiers populaires de Bruxelles. Située à deux pas de la place Lemmens à Cureghem/Anderlecht, Corsaires TV a pour ambition de mener un travail participatif qui éveille la curiosité des internautes pour des univers absents de leurs écrans. Sa vocation : proposer une image nouvelle des quartiers populaires, une image à la fois revigorante et plus juste que celle, un rien dépressive et souvent stigmatisante, véhiculée par les médias.
Corsaires TV ne s’arrête pas là et propose que chaque émission soit conçue par un groupe de personnes issues des associations partenaires du projet. Proposer à des novices de produire eux-mêmes de l’information, c’est non seulement leur donner une opportunité de développer une foule de compétences nouvelles mais aussi de comprendre comment se crée l’information qu’ils reçoivent quotidiennement et ainsi développer leur esprit critique.
Pour cette étape du PleinOPENair, Les Corsaires présenteront leur webtélé à travers la diffusion de son dernier numéro, entièrement consacré à Cureghem.

Ce numéro de Corsaires TV sera projeté à deux reprises :
- A 14h, la projection sera suivie d’une rencontre avec l’équipe et d’une discussion sur la vie et les enjeux quartier animée par Gilles Grossen du Comité de quartier Rennaissance-Lemmens.
- A 20h, la projection sera suivie d’une rencontre avec l’équipe des Corsaires.

www.corsaires.tv

17.08 > 14:00 + 17.08 > 20:00


Gaëlle Komàr, 2011, video, vo fr st ang, 78'

A l’aube, les animaux pénètrent par centaines dans l’abattoir. Des hommes les réceptionnent, la mise à mort est la première étape de leur transformation. La chaîne, une fois alimentée, imprime le rythme de travail : la nature animale, comme le savoir-faire de l’ouvrier, sont soumis à la cadence... Pour son premier film, Gaëlle Komàr aborde un sujet tabou dans notre société où la consommation de viande est une habitude complètement déconnectée de la réalité de sa production. Ramenant d’impressionnantes images d’un abattoir industriel de taille moyenne, semblable à celui d’Anderlecht, elle nous montre le quotidien des ouvriers et la froideur mécanique de la mise à mort de l’animal, organisée en chaîne quasi robotisée. Un très beau travail de cinéma qui évite le piège de l’esthétisme et du voyeurisme, repose davantage sur le travail d’image et de son que sur la parole, laissant ainsi le spectateur penser par lui-même.

Cette projection en avant-première sera suivie d’une discussion avec la réalisatrice et des membres de l’Unité 21 de l’école La Cambre-Horta, qui ont travaillé pendant trois ans avec leurs étudiants sur le site des Abattoirs d’Anderlecht. Ils nous livreront les réflexions qu’ils ont soulevées sur des sujets comme la chaîne d’abattage (basée sur la séparation entre l’élevage et la mise à mort), sa traditionnelle invisibilité, la présence d’un abattoir en milieu urbain et sa compatibilité avec d’autres fonctions...

17.08 > 20:30


squelettes/rubrique-3.html
lang: fr
id_rubrique: 1539
prog: 1535
pos: aval