prog: 1513
squelettes/rubrique-3.html

Prima Nova

Prima Nova : sixième ! Sorte de chaînon manquant dans la programmation du Nova, Prima Nova a pour ambition de présenter des nouveaux films n’entrant ni dans les programmations thématiques du Nova, ni dans les critères de l’Open Screen (maximum 15 minutes par film). Pour le reste, longs et moyens métrages de tous genres sont pris en compte, tant qu’ils ont été récemment (auto)produits. Il ne s’agit pas nécessairement d’avant-premières. Et chaque film reçu ne sera pas forcément projeté : le Nova en sélectionnera certains qui feront l’objet d’une séance gratuite, suivie d’une rencontre avec leur réalisateur. Qu’on se le dise !
Pour nous envoyer vos films : Cinéma Nova (Prima Nova), 14 rue d’Arenberg, 1000 Bruxelles.



Maxime Coton, 2011, video, vo fr st ang, 64'

Poète, preneur de son, monteur et mixeur pour la radio et le cinéma, Maxime Coton signe ici son premier film en tant que réalisateur. Un film qui lui permet de partir à la rencontre de son père Marc, ouvrier dans une usine sidérurgique en Wallonie, et de son univers de travail duquel il avait tenu son fils à l’écart. La rencontre est forte et sensible, mêlant une approche poétique et politique, intime et universelle. "C’est un film qui s’interroge sur ce qui lie aujourd’hui les deux structures que l’analyse marxiste avait décodées, celle qui produit et celle qui en pense quelque chose, et la pertinence particulière de ce film, c’est que ce questionnement a pour cadre un rapport de filiation. Un cinéaste, qui n’apprendra ni ne fera le métier de son père, cherche à voir et à montrer ce que l’enceinte de l’usine lui avait toujours dissimulé : des lumières, des vapeurs, des éclaboussures, les vacarmes de machines obscures, des gestes, des visages, des conversations brèves et un homme au travail qu’il ne savait pas et dont il est le fils" (Marc Trivier).

+ La mécanique des corps

Maxime Coton, 2011, video, vo fr , 12'

Première projection d’un court métrage réalisé dans la foulée du "Geste ordinaire". Dans une usine en friche, des ouvriers errent à la recherche d’une Histoire...

www.legesteordinaire.net

28.04 > 20:00
Gratis


Sofie Benoot, 2010, video, vo ang st fr, 80'

En suivant le Mississippi, de Cairo dans l’Illinois jusqu’à Venice en Louisiane, “Blue Meridian” est un voyage envoûtant à travers le Sud profond et délabré des États-Unis. Avec ses 3770 km, le second fleuve des États-Unis traverse autant le "Deep South" que l’imaginaire de la nation américaine. Méridien bleu, il délimite la frontière entre l’Est et l’Ouest du pays, tout en marquant la division entre le Nord et le Sud. Il représente la relation complexe entre lieu et identité en Amérique du Nord.
"Blue Meridian" trace le portrait de personnes qui vivent dans la décrépitude de lieux quasi-abandonnés et essayent de reconstruire leur vie. Les inondations récurrentes, les émeutes à l’époque du mouvement des droits civiques, les tensions raciales et plus récemment la spéculation immobilière ont causé le départ d’une grande partie de la population de ces villes et villages. Ce film est l’histoire des tentatives d’un peuple pour réaliser les promesses américaines, dans un monde où les maisons sont devenues inhabitables : tantôt confisquées, tantôt détruites par les tempêtes…

05.05 > 20:00
Gratis


Philippe Van Cutsem, 2007, video, vo fr , 62'

Hendrik Sturm est artiste promeneur. À partir d’un travail de repérage sur le terrain et de recherches en archives, il élabore des parcours poétiques – le plus souvent en milieu urbain ou périurbain – qui révèlent la complexité des territoires, mettent en lumière les logiques urbaines et nous font découvrir des aspects insoupçonnés de la ville. Ses promenades sont proposées à des associations et à des institutions, ainsi qu’à quiconque souhaite l’accompagner. Une des balades de son répertoire est celle qui suit en surface le tracé rectiligne de la Galerie de la Mer, tunnel qui relie les mines de Gardanne au port autonome de Marseille. Le film est celui de cette promenade, faite en novembre 2006 en compagnie du critique de cinéma Patrick Leboutte et du philosophe Jean-Paul Curnier. Cette balade filmée témoigne de quelques-unes des multiples facettes de Marseille et de ses habitants. Elle est aussi l’occasion d’un dialogue à bâtons rompus, que les lieux traversés et les situations rencontrées relancent à chaque fois. Si le chemin est tout tracé, il reste ouvert à l’imprévu...

12.05 > 20:00
Gratis


squelettes/rubrique-3.html
lang: fr
id_rubrique: 1517
prog: 1513
pos: aval