prog: 1485
squelettes/rubrique-3.html

Prima Nova

Depuis un an, les séances Prima Nova constituent une sorte de chaînon manquant dans la programmation du Nova. L’ambition de cette nouvelle formule est de permettre la diffusion de nouveaux films n’entrant ni dans les programmations thématiques du Nova, ni dans les critères de l’Open Screen (maximum 15 minutes par film). Longs et moyens métrages de tous genres sont pris en compte, tant qu’ils ont été récemment (auto)produits et qu’ils nous sont soumis par leur(s) réalisateur(s). Il ne s’agit pas nécessairement d’avant-premières. A l’inverse de l’Open Screen, chaque film reçu ne sera pas forcément projeté : le Nova en sélectionnera certains qui feront l’objet d’une séance gratuite, suivie d’une rencontre avec leur réalisateur.

Pour nous envoyer vos films : Cinéma Nova (Prima Nova), 14 rue d’Arenberg, 1000 Bruxelles.



Andrea Gagliardi, 2010, video, vo fr & it st fr, 48'

Pour sa première réalisation, Andrea Gagliardi, fils d’immigrés italiens issu du monde ouvrier et paysan, part à la recherche de ses racines culturelles et nous invite à rencontrer des chanteurs virtuoses des communautés paysannes des alentours du Vésuve. "Les sociologues et les historiens des migrations le savent bien : tôt ou tard, nombre de descendants de migrants et de personnes déplacées ressentent le besoin de comprendre la raison de leur présence ici et maintenant, en retournant à la source, à l’origine du grand voyage que firent leurs ancêtres. (...) Le film d’Andrea Gagliardi met en scène avec sensibilité cette quête identitaire d’un "vieux" de la seconde génération italienne en Wallonie" (Marco Martiniello, FRS-FNRS, ULg).
Il en résulte un film généreux consacré à une tradition musicale d’une vitalité inouïe, la Tammurriata. Un hommage à ces personnages qui revendiquent leur droit à vivre en harmonie avec leur terre, dans une des régions les plus dégradées d’Italie, et qui réussissent à transmettre un bien précieux : la puissance de la fête.

17.03 > 20:00
Gratis


Durant trois ans (2005-2008), l’asbl Tropiques a invité le cinéaste Gérard Preszow à animer un atelier vidéo au sein de son centre de jour pour handicapés mentaux. Une expérience rare permettant à tous les partenaires de tisser des liens forts et à la confiance de s’installer, laissant la liberté au cinéaste de travailler sur la durée, et aux participants d’évoluer quant à leur rapport à la caméra. Un long et dix courts métrages sont issus de ce travail dont nous vous présentons la majeure partie.

+ Voyage aux Tropiques (extraits)

Collectif, 2006, video, vo fr , 11'+5'+6'

Pour son premier atelier aux Tropiques, Gérard Preszow a adopté une méthode individuelle, donnant naissance à une série de 9 courts métrages où chaque participant s’exprime à travers son hobby. Nous vous en proposons trois extraits : "Mes lundis aux Tropiques", "Les retrouvailles" et "Triple impact".

+ Ça déménage... sous les Tropiques

Collectif, 2007, video, vo fr , 60'

En 2006, l’atelier vidéo devient collectif. Il en résulte un film de 60 minutes, drôle et sensible, tourné à Bruxelles autour de la problématique de l’habitat et de la mémoire.

+ La Belgique vue des Tropiques

Collectif, 2008, video, vo fr , 18'

Pour la dernière édition de l’atelier, l’envie de travail collectif demeure et la thématique se trouve dans un contexte politique belge assez troublé : un pays sans gouvernement... une histoire de fous ? Ainsi naît ce court métrage/road-movie où l’avenir de notre pays est au cœur du débat.

24.03 > 20:00
Gratis


Nadine Abril, Soufiane Bouabaya, Gwenaël Breës, Axel Claes, Caroline Jadot, Elisabeth Legrand, Rachel Maufroy, Cécile Michel, Charles Puttevils, Jan Soenen, Patrice Vareltis, Karle Vaeyens, 2010, video, vo fr & nl st fr, 64'

"La Place Flagey, c’est une affaire d’argent, et pas une affaire de poésie et de gratuité, de convivialité ou de rencontre. C’est un espace business", nous dit un habitant d’Ixelles. Il n’est pas le seul à faire ce constat. Dans ce documentaire qui donne la voix à des habitants d’âges et d’origines diverses, tous dénoncent la même chose : depuis sa rénovation, la plus grande place publique de Bruxelles est sournoisement transformée en espace public privatisé. Des sociétés privées, des agences de pub et de marketing y mènent des campagnes promotionnelles avec une insolente désinvolture. Ainsi, un festival de musique, une plaine de jeux pour enfants, ou tout autre événement culturel, deviennent autant de prétextes à brandir des étendards publicitaires ou des écrans digitaux aux couleurs tonitruantes. Réalisé dans le cadre d’un atelier créé par le Centre vidéo de Bruxelles (CVB) et Plus Tôt Te Laat (PTTL), ce film collectif brosse avec humour et poésie un portrait de cette place et ses nombreux dysfonctionnements. Un film ludique, bourré de petites trouvailles et de minutieux détails. Ça fait sourire, rire, et grincer des dents car malheureusement c’est vrai : le business est vraiment partout.

http://pttl.cvb-videp.be

07.04 > 20:00
Gratis


squelettes/rubrique-3.html
lang: fr
id_rubrique: 1496
prog: 1485
pos: aval