prog: 1324
squelettes/rubrique-3.html

Bruce Bickford

"You and I know animation is the most important thing in the world."

Bruce Bickford est un animateur autodidacte hors du commun qui n’a jamais arrêté de jouer aux petits soldats et d’avoir ses mondes imaginaires. Installé dans sa maison-studio-entrepôt près de Seattle, il bricole, depuis 40 ans, des films époustouflants par leur inventivité technique ’Do It Yourself’ et l’univers dans lequel ils nous plongent. Un monde médiéval, de jungle, de démons, de laboratoires secrets et de fast-food, où des petits guerriers aux pouvoirs magiques battent des armées de vikings, de conquistadors, des amazones et des monstres à têtes géantes dans des explosions de chair, de plasticine et de papier.
Celui que Frank Zappa appelait "The Amazing Mr. Bickford" travaille avec une minutie et une patience littéralement incroyables. Il anime, image par image, des dizaines de minuscules personnages et fait vivre à ses figurines et décors des ’morphings’ infinis : un rocher deviendra un visage, puis un paysage, avant de former une pizza d’où éclos un deuxième personnage qui l’engouffrera pour fusionner avec elle... Les dimensions et les échelles se mêlent, tout est organique, rien ne se perd, les choses se transforment dans tous les sens, il y a plusieurs réalités... et on les vit toutes en même temps ! Le flux continu d’informations fait penser à un rêve en cinquième vitesse ou à du Svankmajer sous LSD. Frottez-vous bien les yeux, Bruce Bickford est avec nous pour une soirée, après quoi il animera un atelier au RITS et partira pour une petite tournée européenne concoctée par Offscreen (voir ci-dessous pour plus d’infos).

http://www.brucebickford.com
http://brucebickford.blogspot.com



Brett Ingram, 2004, video, vo st fr, 80'

Ce documentaire, filmé sur une période de cinq ans, propose une plongée dans l’univers de Bruce Bickford. Il nous en dévoile une partie des mystères, en revenant sur sa cosmogonie et en explorant différentes facettes de la vie et du travail obsessionnel de Bickford. Brett Ingram le suit au quotidien, notamment dans la relation qu’il avait avec son père, philosophe Alzheimer, aujourd’hui décédé. "Monster Road" laisse une grande place aux extraits de films et prend le temps de nous ouvrir les portes de son imaginaire, de ses mondes d’enfant.
Quand on découvre une partie de son travail, on a du mal à se représenter les années et la dévotion qui se cachent derrière. Les séquences frénétiques font presque oublier que les processus pour animer de la plasticine ou des dessins sont extrêmement lents. Pourtant la technique est visible et les imperfections font partie du film, on sent la main du créateur. Il est fascinant de constater jusqu’où Bickford pousse ces procédés, et comment il multiplie les sujets à animer en arrivant toujours à garder leurs mouvements à l’esprit. Certains disent qu’il est simplement le meilleur animateur au monde.

Suivi d’une rencontre avec Bruce Bickford.

11.03 > 20:00


Bruce Bickford est un créateur compulsif, jamais loin de l’art brut. Il alimente ses mondes imaginaires sans relâche, et presque sans souci de les faire découvrir à d’autres. À part quelques séquences finalisées, son œuvre est une sorte de ’work in progress’ perpétuel. Son garage-entrepôt contient des milliers de figurines en plasticine minutieusement conservées, et des dizaines de boîtes pleines de feuilles constituant ses animations, pour la plupart jamais encore filmées !
"Cas’l" est un montage récent de séquences réalisées essentiellement dans les années 1990, parfois en réutilisant des figurines faites à l’époque où il travaillait pour Frank Zappa, près de 20 ans plus tôt ! C’est un enchaînement onirique de scènes pseudo-narratives mettant en scène des dizaines de personnages minuscules (pour pouvoir en caser un maximum à l’image !) où l’on peut être sûr qu’il se passe en permanence au moins dix choses à la fois. On ne reprend son souffle qu’à la fin du film !
La projection sera précédée et suivie de courts métrages d’animations dessinés auxquels Bruce se consacre aujourd’hui, qui sont au moins aussi fascinants que ses créations en plasticine.

En présence de Bruce Bickford

11.03 > 22:00


11.03 <: :> Bruxelles, Cinema Nova
15.03 <: :> London, Horse Hospital
17.03 <: :> Rotterdam, WORM
18.03 <: :> Nijmegen, Extrapool
20.03 <: :> Bordeaux, Monoquini

Coming Soon, screenings in :
Birmingham, Flatpack Festival > 27.03
Bristol, Cube Microplex
Groningen, Vera-Zienema
Stuttgart
...



squelettes/rubrique-3.html
lang: fr
id_rubrique: 1328
prog: 1324
pos: aval