prog: 1236
squelettes/rubrique-3.html

Week-end #3 (07 & 08.08)

La Cité Modèle conçue dans le cadre de l’Expo 58 mit 18 ans à se construire. Elle compte aujourd’hui 2 195 habitants de 44 nationalités différentes, répartis en près de mille logements sociaux. Selon l’idée d’un de ses concepteurs, l’architecte Rennat Braem, la Cité Modèle se voulait "un havre de paix dans une banlieue chaotique". Il ne croyait pas si bien dire. C’est bien le chaos qui frappe aujourd’hui au porte de la Cité. Celle-ci jouxte en effet le plateau du Heysel, creuset actuel de tous les désirs urbanistiques. Cette portion du territoire bruxellois de 67 ha, propriété de la Ville de Bruxelles depuis 1926, a en effet réveillé de multiples appétits.

Il est vrai que le lieu s’apparente à un espace libre pour y construire presque toutes les infrastructures identifiées par le Plan de Développement International de Bruxelles comme à haute valeur internationale - entendez avec retombées financières espérées. L’avenir du Plateau du Heysel est par là même fortement lié à celui des autres réserves foncières de la Région, toutes concernées par ce « hold-up » foncier réalisé au nom du fantasme de l’attractivité internationale et que le PleinOPENair avait visité, pour partie l’année passée soit avec son écran, soit lors de balades (Gare de l’Ouest, Tour et Taxis, Schaerbeek-Formation).

Sont donc envisagés au Heysel : un centre de congrès de 3500 places (promu par la Ville), un nouveau stade (promu par la Région), un centre commercial de 100.000 m2 (promu par la Région et la Ville), des logements et une salle de spectacle. En novembre 2008, la Ville a également posé sa candidature pour accueillir un nouveau pôle de bureaux européens. Au total, ce sont 650.000 m » de surface occupée qui sont envisagés.

Il est évident que les 100 hectares (67 ha + les 31 ha du parking C) de ce site ne suffiront pas à accueillir la totalité de ces nouvelles infrastructures d’autant plus qu’à la différence d’autres réserves foncières de la Région, le Plateau du Heysel est loin d’être un espace libre de toute occupation. En effet, outre le Parc des Expositions et le stade Roi Baudouin, on y trouve aussi l’Atomium et d’autres infrastructures de loisirs telles que Bruparck comprenant la Mini-Europe, le Planétarium, l’Océade, le Kinepolis et aussi, ne les oublions pas, des habitants tout autour. L’ensemble du site comprend également le parking C (situés en Région Flamande) et le Trade-Mart qui grâce à feu VDB bénéficie d’une concession de la Ville jusqu’en 2060, merci à lui !

Si bon nombre de personnes s’accordent à dire que cet héritage urbanistique des années 50 nécessite d’être davantage mis en valeur, l’art et la manière d’y arriver fait couler beaucoup d’encre. Plusieurs représentants du conseil communal de la Ville, des comités d’habitants et associations de commerçants riverains se plaignent du manque total de transparence de la procédure. De nombreux doutes existent quant aux intentions réelles de la Ville.

Le 26 mars dernier, la Ville de Bruxelles présentait officiellement son projet de développement et de réaménagement pour le Plateau du Heysel. Elle dit ne souhaiter fermer aucune piste de développement. Au minimum sera construit le centre de congrès. Une étude de mobilité est en cours pour déterminer la faisabilité de toutes les hypothèses d’aménagement envisagées. La Ville, en grande partie propriétaire des réserves immobilières du Plateau, cherche ainsi à maximaliser la valeur foncière du site hors de toute concertation avec la Région et les habitants. Le risque d’une telle pratique est grand pour les habitants qui subiront directement l’impact de ces infrastructures de grande envergure, qu’ils habitent la Cité Modèle ou la Cité jardin Verregaet, mais après tout, ce ne sont que des locataires sociaux !

Quant à la construction du méga shopping center, il traduit, en vérité, la nécessité pour les autorités bruxelloises de trouver un équilibre financier mis à mal par la construction du centre de congrès et du stade. La concurrence engendrée par la construction d’un nouveau centre commercial risque pourtant d’être lourde de conséquences tant pour les commerces de proximité que pour les autres pôles commerciaux de Bruxelles. Quant aux infrastructures existantes (Mini-Europe, Océade...), le nombre important de visiteurs qu’elles attirent chaque année semble ne pas être un argument suffisant face à la manne financière que représente cette spéculation foncière. Ils sont donc priés de déguerpir pour 2010.



prog: 0
Désolé, pas de traduction en Français pour cet article.
Anglais [en] or Neerlandais [nl] page.


Cité Modèle / Modelwijk (Heysel / Heizel, 1020 Bxxl)

° Tram : 51, 94 (Stade / Stadion)
° Bus : 88 (Tircher)
° Métro : 6 (Roi Baudouin / Koning Boudewijn)
° Bus de nuit / nachtbus :
N17 ° Heysel - dir. / richt.
Gare du Midi/Zuidstation (dernier / laatste > 01:56)
N18 ° Heysel - dir. / richt.
Gare du Midi/Zuidstation (dernier / laatste > 02:17)

NAVETTE !!
Les 07 & 08.08, le PleinOPENair vous propose de venir et/ou de rentrer avec une navette gratuite qui fera plusieurs allers-retour du Nova vers la Cité Modèle et vice-versa (aller de 18h à 22h, retour de minuit à 03h).

Op 07 & 08.08 kan je naar PleinOPENair met een gratis pendeldienst die heen en weer rijdt tussen Cinema Nova en de Modelwijk (van 18u tot 22u, en van middernacht tot 03u).



Décrire Daniel HELIN ? Mazette, la tâche n’est pas évidente ! Chanteur ? Acteur ? Poète ? Saltimbanque ? Clown ? Ou simplement le tout à la fois ? Car si Daniel HELIN est d’abord et avant tout un chanteur à texte et un amoureux des mots, un de ses concerts est toujours un évènement en soi, et nous n’assisterons pas simplement à l’auteur tentant de chanter le mieux possible ses textes. Mêlant humour, musique, poésie, ce révolutionnaire de bouts de ficelle, quand il ne mitraille pas l’assistance par un haut débit de ’slam’ improvisé, peut stopper net le concert par compassion pour un môme qui aurait laissé tomber sa boule de glace, ou parce qu’il est fâché que mémé engueule trop fort son toutou. Il est ’farce’ et empli d’humanité. Mesdames, Mesdemoiselles, Messieurs, venez donc voir ou revoir ce jongleur de mots, de vers, d’accords de guitare... car une chose est sûre : jamais un concert de Daniel Hélin ne ressemble au précédent ni au suivant !

http://www.myspace.com/danielhelin

07.08 > 20:00 + 07.08 > 24:00


Winkelhart

Night at the Mall

Filmé principalement la nuit, Winkelhart est une déambulation dans l’énorme centre commercial ’Hoog catharijne’ d’Utrecht, ainsi que dans la gare toute proche. La jungle de béton et les recoins aveugles, les tunnels, les arcades semblent avoir leur propre vie, rythmée par la pulsation d’un néon intermittent. Graduellement, les constructions alentours émergent comme un organisme instable et cabossé, utilisé continuellement et de manière étonnante par les junkies, les éboueurs, les voyageurs et les clients des magasins. Très beau !

Le film repassera dans de meilleures conditions le vendredi 7 à la Cité Modèle, en avant-programme de "Cesky Sen", à la place du film sur Bonom initialement annoncé

01.08 > 21:30 + 07.08 > 21:45


Vít Klusák & Filip Remunda, 2005, 35mm, vo st fr, 90'

La réputation de ce film n’est plus à faire, tant la rumeur s’est répandue comme une traînée de poudre à travers l’Europe à sa sortie. Deux jeunes étudiants en cinéma montent une fausse campagne de pub annonçant l’ouverture imminente d’un grand centre commercial aux prix extraordinairement bas au doux nom de "Cesky cen", le "rêve tchèque". A coup de slogans étranges "ne venez pas", "ne consommez pas", ils attirent un grand nombre de curieux pour l’inauguration, annonçant une grande surprise...il n’y a en fait pas de centre commercial, juste une grand bâche, un leurre. Les personnes venues nombreuses à cette inauguration n’apprécient pas tous la supercherie et réagissent de façons très diverses... d’autant que le message du film à eu des échos lors la campagne pour le référendum sur l’Europe.
Rappellons que dans de nombreux pays d’Europe de l’Est, le "Mall" est une institution, ne voit on pas à l’aéroport de Bucarest ce slogan : "Yes, we do have a Mall and running water too" ?

07.08 > 21:45


Visiter le site du Heysel est un réel défi ! Survivant au passé glorieux de l’Expo 58’, au milieu d’un entrelacs de parkings et de grandes infrastructures événementielles allant du stade de football au Palais des Expositions, le site est illisible pour la plupart de ses visiteurs. Quant aux habitants du Verregat et de la Cité Modèle qui l’avoisine, on les oublie facilement. Inter-Environnement Bruxelles et le Brusselse Raad voor het Leefmilieu vous ont concocté une petite balade d’une après-midi pour mieux comprendre ce lieu, son passé, son présent et son avenir. Avec l’aide de différents intervenants, nous aborderons notamment les enjeux urbanistiques qui planent sur le site et ses occupants.

La balade se réalisera en bus de façon à pouvoir couvrir tout le site. Elle démarrera à 14h et durera tout l’après-midi, jusqu’aux environs de 17h30. L’accès est gratuit mais le nombre de participants est limité. C’est pourquoi nous vous demandons de réserver par courriel et, en cas de désistement, de nous le faire savoir. La balade démarrera de la sortie de la station de métro Roi Baudouin située du côté Cité Modèle.

Inscriptions : claire.scohier@ieb.be.

08.08 > 14:00


KERMESZ A L’EST a réussi à trouver le costume de scène le plus décalé qui soit : vestes en cuir et jeans troués, T-shirts... une copie des Ramones ? Et bien non ! Nous avons bel et bien affaire à une fanfare aux consonances essentiellement klezmer (tradition musicale des juifs d’Europe centrale et de l’Est) et balkanique. Festifs et dansants, prêts à dégainer toujours et partout, ces 8 musiciens aiment propager la fiesta dans les endroits les plus improbables, ils sont maîtres pour faire remuer le popotin du quidam ou de la dame qui ne faisait que passer. Humour, dérision, complicité et rythmes trépidants sont les ingrédients de cette fanfare tout-à-fait particulière. Ils ont bien raison car c’est avec eux que nous clôturerons ce PleinOpenAir 2009 et ce, dans toutes ses déclinaisons : ’déambulatoire’, ’électrique’ ou encore ’bal acoustique’.

http://www.myspace.com/kermeszalest

08.08 > 18:00 + 08.08 > 21:00 + 08.08 > 24:00


Blu, 2008, video, sans dial, , 7'

Blu travaille une forme d’art urbain particulier : ses peintures prennent vie dans la ville et jouent avec elle. Réalisé sur les murs de Buenos Aires et de Baden, Muto est une animation en stop motion où chaque image est une peinture éphémère aussitôt recouverte par la suivante.
En jouant sur une représentation de son imaginaire dans la ville, la sensation de liberté se mêle à la contrainte du support qui impose d’enfermer les personnages, contrainte que Blu gère parfaitement. Le rendu est surprenant et envoûtant !

08.08 > 21:30


Norman Jewison, 1975, 35mn, vo st fr & nl, 125'

Dans un futur où les pays ont disparu, la Corporation dirige le monde. Les guerres n’existent pas et il ne reste qu’une forme d’affrontement, le jeu Rollerball, un mélange de hockey, de football américain et de course de moto. Un sport ultra-violent dans lequel excelle Jonathan E. (James Caan), mais la Corporation aimerait le voir prendre sa retraite avant qu’il ne devienne trop gênant.
Le film est dirigé par un Norman Jewison fraîchement auréolé des succès de "Jesus Christ Superstar" et "Fiddler on the Roof", l’un des seuls tenant d’un classicisme désuet dans les années 1970. Habitué de la grandiloquence, Jewison sait secouer ses productions par des éléments visuels baroques, tant et si bien que ce film a petit à petit gagné un statut de "classique", porté par de gros moyens et un explosif James Caan. Le film nous montre Hollywood tentant de se rapprocher de la série B et du film indépendant qui le désoriente alors. Rollerball apporte également son lot de critique sociale par le biais de l’anticipation, le rapprochant ainsi de "Zardoz", de "Death Race 2000" ou encore de "Soylent Green". Si avec un peu de chance, la chaleur et la moiteur sont au rendez vous à la cité Modèle, la séance sera torride...

08.08 > 21:45


squelettes/rubrique-3.html
lang: fr
id_rubrique: 1242
prog: 1236
pos: aval