prog: 1087
squelettes/rubrique-3.html

Varia

Il ne sert à rien de s’énerver. Finie la belle époque où l’on pouvait débarquer sans prévenir le soir de l’Open Screen avec son film sous le bras. Le succès de la formule a mené à un minimum de rigueur : vos films avec fiche technique doivent nous parvenir au plus tard une semaine avant la projection (au Nova, 65 rue de l’Ecuyer, 1000 Bruxelles). Il n’y aura pas de censure, pas de sélection, tout film de maximum 15 minutes sera diffusé, mais nous aurons ainsi le temps de les visionner, de les tester, de choisir un ordre de passage et même d’imprimer un petit programme de la soirée. Si c’est pas attentionné, ça ? En plus, c’est toujours gratuit. Alors, jouez le jeu ! (P.S. : emmerdeurs s’abstenir)

27.03 > 20:00


04.04 > 19:30 + 11.04 > 19:30


HAK on : Umarete Wa Mita Keredo

I Was Born But... / Gosses de Tokyo

Yasujirô Ozu, 1932, 35mm, , 91'

C’est l’histoire de deux kets en révolte contre leur père. Des "Gosses de Tokyo" souffre-douleur d’un chef de bande, qui décident de faire l’école buissonnière. Réprimandés par leur père, ils s’aperçoivent que celui-ci est obligé de se soumettre à l’autorité de son patron jusqu’à se ridiculiser devant lui. Aussitôt, Ryoichi et Keiji entament une grève de la faim. Car si devenir quelqu’un d’important, comme le prêche leur père, revient à faire des courbettes devant son chef, alors à quoi bon...
A travers ce film muet de 1932, Ozu s’inspire des Shomin-geki pour dessiner une peinture de la société japonaise et de sa rigidité. Accompagnés de la bande son d’Ayato, Hake Hole et Jake Hole du collectif H.A.K., les attitudes et grimaces des gamins sont irrésistibles ! En mêlant guitares, basse, platine, korg et charango, les musiciens brouillent les pistes du film d’Ozu pour aller au coeur du ressenti. Un ciné-concert qui annonce une suite, car H.A.K. reviendra en mai nous présenter d’autres projets, dont un Live Soundtrack sur les premiers films SF soviétiques !

11.04 > 22:00


Luigi Comencini, 1971, 35mn, vo st fr, 145'

Luigi Comencini est sans aucun doute un des cinéastes qui a le mieux su rendre le monde de l’enfance. "Les enfants, disait-il, sont les seuls personnages vrais, dans un pays où les adultes ressemblent de plus en plus à des marionnettes de tragicomédie". En 1972, il tourne une adaptation du texte de Carlo Collodi, déjà plusieurs fois porté à l’écran, Pinocchio, véritable antidote au régime disneyen. Parce qu’il a toujours voulu un fils, le charpentier Gepetto fait de ses mains une poupée en bois à laquelle il donne ce nom. Une bonne fée lui insuffle vie et promet que Pinocchio pourra rester un petit garçon tant qu’il sera sage. Sinon, il redeviendra marionnette. Et devinez un peu s’il pourra bien se comporter...
Taxé "d’inspiration communiste" à sa sortie, le film de Comencini enracine le mythe universel qui traverse l’oeuvre de Collodi dans le terreau socio-économique de l’époque où le texte fut écrit. Ce qui est au coeur de ce tableau social, celui de la pauvreté terrifiante de l’Italie, commente Comencini, "ce sont les rapports père-fils que Gepetto entretient avec Pinocchio, des rapports directs, en contravention des normes établies par la bonne société à travers le mécanisme de l’enseignement. Au fond, les enfants n’aiment pas la bonne fée. Elle, c’est l’aspiration bourgeoise, et quel enfant voudrait être déguisé par ses soins en habit et chapeau melon ?"

13.04 > 15:00


Questionnant les enjeux du documentaire photographique, le regard de Maxime Brygo se concentre sur l’organisation humaine de la société. Par la photographie, parcellaire par essence, il propose une collection de fragments, une accumulation de "traces fragiles", de gestes, de moments de vie et de lieux. Ces différentes réalités politiques et sociologiques, réunies sous la bannière européenne, constituent le puzzle de sa recherche photographique. Ce travail de collection d’images entrepris en 2005 lors de voyages en Europe de l’Est et en Scandinavie, abouti en 2007 sous la forme d’un livre, se prolonge plus récemment en Belgique et en France. La proposition présentée au Nova est une projection, boucle vidéo de 56 images.



squelettes/rubrique-3.html
lang: fr
id_rubrique: 1093
prog: 1087
pos: aval