prog: 1014
squelettes/rubrique-3.html

Séances

Cette année, Pink Screens se fait plus rock que jamais avec un week-end d’ouverture explosif : appel à bousculer les conventions pour le très riot grrrls "Itty Bitty Titty Committee", histoire adolescente aux accents sex-drug-and-rock’n roll pour "GLUE", "Hedwig and the Angry Inch" repris par des invité-e-s de prestige dans "Follow my voice", une carte blanche à Pauline Boudry du groupe queer féministe "Rythm King & her Friends", le tout accompagné de BO implacables et énergisantes. Sans oublier le cultissime "Rocky Horror Picture Show" en séance de minuit.
Pour ce dernier, venez avec boa, mais aussi riz, journal, pistolet à eau, lampe de poche, gants en caoutchouc, papier toilette, confettis, cartes à jouer, toast, clochette, chapeau en carton (une partie des accessoires suffit déjà, vous verrez), et "don’t dream it, be it" !



Jamie Babbit, 2007, vo st fr, 87'

Energique, romantique, féministe, drôle, politique, rock, ce film de J. Babbit ("But I am a cheerleader") est tout cela à la fois ! Une expérience réjouissante qui suit Anna, jeune fille timide vivant chez ses parents, qui tombe amoureuse de la leader d’un groupe d’activistes adeptes des tags subversifs. A vos bombes (de peinture) !

+ What are we doing tonight

Marie Vermeiren, 2002, vo , 7'

+ Evolution

Dafne Boggeri, 2005, sans dial, , 2'

26.10 > 19:30


Sheng xia gang nian

Eternal Summer

Leste Chen, 2006, vo st fr, 95'

Jonathan et Shane se sont rencontrés à l’école primaire et sont devenus inséparables, le studieux Jonathan veillant sur son camarade en difficulté scolaire. Jusqu’au jour où l’attirance grandissante de Jonathan pour Shane, ainsi que l’arrivée d’une fille venue de Hong-Kong, Carrie, ne vienne remettre en cause leur lien. Le portrait des amours du trio d’adolescents et une somptueuse photographie permettent à Lester Chen d’évoquer avec sensibilité, outre le passage à l’âge adulte, la difficulté de se forger une identité sexuelle.

+ Private Life

Abbe Robinson, 2006, vo st fr, 15'

26.10 > 21:30


Jim Sharman, 1975, 35mm, vo st fr, 100'

Dans la vie, c’est bien simple : il y a ceux qui ont déjà vécu le RHPS, et les autres. Oubliez tout : les années 2000, la grisaille, votre patron, votre ex, et laissez-vous projeter au temps béni des seventies américaines. Plus de 30 ans plus tard, ce film-culte n’a pas pris une ride (normal vu la couche de make-up), et se vit toujours de manière aussi délirante. Et pour cause : quelques poignées de riz et giclées d’eau plus tard, vous serez une autre femme, un autre homme... ou inversement. On vous aura prévenu ! Don’t dream it, be it...
Venez équipés et/ou déguisés !

26.10 > 23:30


I Was A male War Bride

Allez coucher ailleurs

Tandis que la reconstruction d’une Allemagne dévastée par la 2ème guerre mondiale s’opère, un capitaine cynique et une interprète butch sont envoyés malgré eux en mission délicate. Ces deux personnalités têtues, pas prêtes à s’aimer, vont finir par se marier. Mais le capitaine n’a le droit de suivre son épouse qu’en se faisant passer pour sa femme... Travestissement et remise en question de la virilité ne sont qu’une mise en bouche. Une comédie qui malmène drôlement le genre. Cary Grant et Anne Sheridan au meilleur de leur repartie comique et de leur impertinence.

27.10 > 15:30


Katherine Linton, 2006, vo st fr, 100'

Le making of d’un album de reprises des chansons de Hedwig and the Angry Inch, la comédie musicale trans et rock de John Cameron Mitchell (aussi réalisateur de Shortbus) par la crème de la scène rock indie américaine est le point de départ prétexte de ce documentaire sur l’unique et controversée High School New Yorkaise réservée aux jeunes homos. De quoi réfléchir à la question en battant la mesure sur son fauteuil !

+ ...Silenced

Tsimong Fanney, 2005, vo st fr, 13'

27.10 > 17:30


Glue

Historia adolescente en media de la nada

Alexis Dos Santos, 2006, 35mm, vo st fr, 110'

Deux garçons, une fille, l’adolescence, une petite ville perdue en Patagonie, l’été, la chaleur, la lumière, le vent, le désœuvrement... et puis l’attirance, l’envie d’expérimentation, le désir ! Au final, sur fond de rock (BO des "Violent Femmes"), une chronique adolescente au milieu de nulle part, à la fois tendre, sexuelle, juste et vibrante.

27.10 > 19:30


Pauline Boudry, 2006, vo st fr, 36'

Journal de bord de la tournée du groupe queer féministe berlinois "Rhythm King & Her Friends" et réflexion sur la scène électro-rock, A Street Angel est un film énergisant sur la place des femmes dans un monde rock encore très machiste. Avec nos Girlsbands préférés : "Robots in Disguise", "Scream Club", "Stereo Total", "Lesbians on X". Pour sa carte blanche, Pauline Boudry viendra nous présenter une sélection de courts queer.

En présence de Pauline Boudry

27.10 > 21:30


Francisco López Escriva, 2005, vo st fr, 52'

Un hôtel argentin unique en son genre offre refuge aux travesties et transsexuelles qui s’y sont recréé une famille. Ensemble, elles luttent pour leur survie et leur identité avec courage, fierté et humour.

+ The Party

Abigail Child, 2004, vo st fr, 13'

Un portrait audacieux et franc d’un groupe de jeunes Noirs américains, entre homosexualité, bisexualité et prostitution.

28.10 > 18:00


Sylvie Ballyot, 2007, vo st fr, 44'

D’un projet de film sur une femme au Yémen, projet avorté car il met la vie de cette femme en danger, Love and Words devient un film inclassable. A la fois narration du film qui n’a pu se faire, portrait de jeunes yéménites et discussion sur la sexualité, rencontre amoureuse avec une autre femme, traductrice pour le tournage, et récit d’une passion naissante et cachée. Sylvie Ballyot nous livre ici un magnifique film et une véritable expérience cinématographique, d’une intelligence et d’une beauté rares.

+ Tel père, telle fille

Sylvie Ballyot, 2007, vo st fr, 20'

28.10 > 19:30


Comme des voleurs

à l’est

Après "Garçon stupide", le Suisse Lionel Baier revient aux Pink Screens dans une auto-fiction en quête d’origine. Lucie et son frère Lionel, enfants d’un pasteur vaudois, plaquent tout le jour où ils apprennent leur ascendance polonaise. C’est la fuite à l’Est, au volant d’une voiture "empruntée", de mariage blanc en course-poursuite en Slovaquie, avec faux passeports et vrais ennuis. Et au bout de la route de Varsovie, des réponses peut-être, l’aventure certainement.

En présence de Lionel Baier

29.10 > 19:30


Loin des envolées théoriques, en suivant les parcours de jeunes en transition, en abordant ouvertement et concrètement les rapports conflictuels que peuvent entretenir féminisme et lesbiennes d’une part, transsexuels female-to-male d’autre part, "Boy I am" nous pousse hors des sentiers battus. Surprenant et audacieux !

+ Boygirl

Aurora Reinhard, 2002, vo st fr, 12'

+ Not sor Black or White

Col Cruise, 2006, vo st fr, 4'

29.10 > 21:30


Après son premier long métrage, "The Blossoming of Maximo Oliveros", Auraeaus Solito poursuit un cinéma original et enchanteur. Dans une communauté aborigène des Philippines, la jeune Daisy, fille du circonciseur, va connaître une passion amoureuse avec sa meilleure amie. Elles deviennent complices du seul garçon non circoncis du village, rejeté de tous car il a refusé cette preuve de virilité. Questionnant les traditions et les rapports figés des rôles hommes/femmes, Solito réussit une œuvre surprenante aux images rarement vues et de toute beauté.

30.10 > 21:30


Pink Screens est fier de présenter l’extraordinaire dernier opus de Guy Maddin, qui déploie à nouveau son style unique au service de souvenirs d’enfance délirants et déjantés. Mêlant burlesque, feuilleton et confusion des genres, Maddin conte une enfance pleine d’aventures et d’histoires bizarres, toujours sous influence du cinéma muet et magnifiée par une bande sonore et un montage étourdissants. Et en prime, c’est la sensuelle et irrésistible voix de Isabella Rossellini qui narre ce chef-d’œuvre d’humour et de fantastique inclassable.

+ Fuse boy

Guy Maddin, 2005, 35mm, sans dial, , 6'

31.10 > 21:30


Maria Beatty, 2007, vo , 48'

Sous l’effet du désir, un mannequin prend vie, entre envies fantasmées et réalité... Jeux sexuels, accessoires, talons hauts, fessées, cordes, Maria Beatty, maîtresse du fétichisme SM lesbien nous ouvre un univers de plaisirs porté par la connivence entre les deux actrices. Du porno à l’esthétique finement soignée. Un véritable délice.

+ This is the Girl

Catherine Corringer, 2007, sans dial, , 16'

+ Bonne bourre

Florence Fradelizi, 2006, sans dial, , 3'

31.10 > 23:30


Paule Zadjermann, 2006, vo st fr & nl, 52'

Un portrait unique, optimiste et impertinent de Judith Butler, philosophe américaine superstar qui a fondé la théorie "queer" et remis en cause les fondations du féminisme. Entre Berkeley, aux Etats-Unis et Paris, Judith Butler revient avec intelligence et clarté sur sa vie et sur les fondements de sa pensée, de la théorie queer" à la guerre en Irak.

+ Jean Genet in Chicago

Frederic Moffet, 2006, vo st fr & nl, 26'

+ Soowitch

Jean-François Rivard, 2000, vo st nl, 24'

01.11 > 15:30


Loo Hui Phang, 2006, vo st fr & nl, 59'

Panorama raconte l’étrange histoire du photographe Pu Dchié et de son voisin Liu, étudiant solitaire et discret. Entre eux s’est nouée une relation ambiguë, faite de confidences et de non-dits. Le mystère qui entoure le comportement de Pu Dchié intrigue Liu jusqu’à l’obsession : il va l’espionner et découvrir peu à peu la face cachée de son ami. Loo Hui Phang ("Une élection américaine", BD présentée l’année dernière aux Pink Screens) réalise ici un premier film fascinant et rigoureux, adapté de sa bande dessinée éponyme.

+ Le rêve du roi

Cristina Dias, 2007, sans dial, , 13'

En présence de Loo Hui Phang, Cédric Manche, Cristina Dias

01.11 > 17:30


Jacques Nolot, 2007, 35mm, vo st ang, 108'

Pierre, 58 ans, prisonnier de son passé, a de plus en plus de mal avec la solitude, avec le temps, avec le monde extérieur. Il a recours à des psychotropes, à des gigolos. Il vit en reclus, tentant d’écrire un roman, un scénario... brodant sur sa vie en y insérant des fragments de celle des autres : amis, amants, vivants ou morts. Après La Chatte à deux Têtes et l’Arrière Pays, Jacques Nolot continue son introspection, se confronte à la vie, à la maladie et à la mort mais avec un formidable entrain à vivre et un humour jubilatoire.

En présence de Jacques Nolot

01.11 > 19:30


Angelina Maccarone, 2006, vo st fr, 87'

La vie d’Elsa bascule quand elle rencontre Jan, un délinquant de 16 ans. Commence, entre les deux, une relation sexuelle sado-masochiste que personne ne comprend, même pas les protagonistes. Angelina Maccarone, auteure du très primé "Unveiled", réussit un film osé sur une passion obsessionnelle, toute en finesse et en fascination, sans jamais tomber dans le voyeurisme. Loin d’être un film sur le SM, "Verfolgt" est avant tout un superbe portrait de femme et un regard queer sur une relation intergénérationnelle.

+ Bouche à bouche

Louis Dupont, 2007, vo st ang, 17'

01.11 > 21:30


Michael Powell & Emeric Pressburger, 1947, 35mm, vo st fr, 100'

Comment mieux explorer le désir, l’hystérie, la tentation et la sexualité que dans un couvent isolé, perché sur l’Himalaya en Inde ? Cinq religieuses se rendent à une mission perdue. Elles y ouvrent un dispensaire et sont rapidement en proie à des émotions intenses face à la tentation. Sensualité débordante toujours suggérée, images superbes d’un lyrisme exceptionnel, couleurs et décors envoûtants, ce chef d’œuvre de Michael Powell est devenu un classique de l’inconscient cinématographique lesbien.

02.11 > 15:30


Mike Hoolboom, 2006, vo st fr, 90'

Artiste majeur de la scène canadienne des années 70, Collin Campbell, maître du "drag" dans ses vidéos, était un provocateur du genre. Bien plus qu’un simple portrait d’un artiste et de son époque, le film est une réflexion captivante sur le désir d’images et sur l’emprise qu’exercent celles-ci. Mike Hoolboom cinéaste expérimental prolifique et passionnant nous livre ici un film à la narration innovante et d’une exceptionnelle beauté. Mais "Fascination" est avant tout un film sur vous...

02.11 > 17:30


Sacha et Maya partent à l’abordage du fameux plan bébé... Mais veulent-elles vraiment être mères ? Fiction truffée d’observations futées et tendres, portrait intime d’une relation, Tick Tock Lullaby est une réflexion originale sur la maternité, le désir d’enfant et l’accès au sperme quand on est lesbienne ou femme célibataire. Le film qu’on attendait, qui par son intelligence et son humour fait un sacré pied de nez aux films sur l’homoparentalité pétris de bonnes intentions.

02.11 > 19:30


Ce passionnant documentaire évoque la naissance du FHAR au début des années 70 et pose la question de l’activisme gay aujourd’hui. Autour des figures de Françoise d’Eaubonne et de Guy Hocquenghem, cette captivante libération du désir, du sexe et des mentalités est contée avec intelligence et brio. Le film agit comme un écho émouvant de ce combat où féministes et pédés défilaient ensemble avec humour, force et incivilité. Avec comme mot d’ordre joyeux et hédoniste : "Prolétaires de tous les pays, caressez-vous !".

+ Les hommes s’en souviendront

Valérie Müller, 2006, vo , 9'

02.11 > 21:30


De la prison du corps à la prison tout court, la pente est glissante pour les femmes transsexuelles aux Etats-Unis, quand on sait qu’elles sont envoyées dans des établissements pour hommes et se voient refuser leur traitement hormonal. Vous avez dit "droits humains" ? Une exploration hallucinante de la transphobie.
Meilleur documentaire au festival de San Francisco.

+ Female

Aurora Reinhard, 2003, vo st fr, 25'

03.11 > 15:30


Après la mort accidentelle de Yeter, la compagne de son père, Nejat se rend à Istanbul dans l’espoir de retrouver la trace de la fille de Yeter, Aylen. Mais celle-ci activiste recherchée par la police a fuit son pays. En Allemagne, elle rencontre Lotte et les deux jeunes filles tombent amoureuses... L’immigration, l’identité, les différences, les rapports entre modernité et traditions sont les thèmes de prédilection de ce film magnifique qui a fait sensation au dernier festival de Cannes. Cerise sur le gâteau, ce film nous permet de retrouver Hanna Schygulla, l’égérie de Fassbinder, dans le rôle émouvant de Suzanne, la mère de Lotte.

03.11 > 19:30


Jeff Garlin, 2006, vo st fr, 86'

John Waters, le pape du trash, le roi du mauvais goût, artiste inclassable et metteur en scène de la mythique Divine, se livre ici dans one man show hilarant et impertinent. Tout ce que vous avez voulu savoir sur le réalisateur de Hairspray et de Pink Flamingos, vous le découvrirez ici. Amuseur public de très haut niveau, Waters y distille des anecdotes subversives et définitivement incorrectes : souvenirs de ses tournages punk, happenings insensés et autres attentats artistiques. Un régal pour terminer ce festival dans la bonne humeur.

+ The Saddest Boy in the World

Jamie Travis, 2006, vo st fr, 14'

03.11 > 21:30


squelettes/rubrique-3.html
lang: fr
id_rubrique: 1016
prog: 1014
pos: aval