prog: 842
squelettes/rubrique-3.html

And more...!

Le point de départ du travail de Gabriel Papapietro est une pratique quotidienne du dessin d’après nature en ville ou dans le métro, ou d’aprés mémoire une fois rentré chez lui. Tous ces dessins constituent une mine d’attitudes, d’expressions, de debuts d’histoires qui, mélangés à des souvenirs de films ou de lectures sert de matrice à son travail de gravure. Utilisé ainsi, le procédé de la gravure sur bois est à la fois simple et brut pour différentes raisons : un seul outil, une gamme d’effets assez limitée, du noir et blanc. Ces restrictions de moyens apportent finalement une grande liberté, et permettent un travail direct et spontané. D’autre part l’effort physique necssaire pour graver la plaque renforce cette spontanéité, il muscle le trait, force à se passer de raffinements, à simplifer l’ecriture. On pourrait dire que Gabriel pratique la gravure comme on jouerais du folk, un mode d’expression simple et un peu archaïque qui permet de s’exprimer avec enthousiasme et désinvolture.

Expo : 14.04 > 07.05 [Foyer]

14.04 > 19:00


Julien Colin, 2006, video, vo fr , 70'

"Le silence des nanos" - entièrement autoproduit et réalisé à la marge de toute logique de production - est un film qui fait écho aux inquiétudes des écrivains de science-fiction les plus radicaux. Pourtant Julien Colin filme ce qui est ici et maintenant. L’horreur n’est pas pour demain : cette "mort vivante" nous est contemporaine.

Le film se déroule sur l’écran d’un ordinateur. Au fil d’une cyber-enquête, de liens en liens, avec des séquences audiovisuelles glanées sur la toile, il dévoile les applications et les implications des technologies émergentes : biotechnologies, nanotechnologies... Celles qui sont en passe de transformer radicalement la nature, la société et l’humanité ; celles qu’on nous vend comme une troisième révolution industrielle.

Démiurges et assassins en blouse blanche développent, souvent au nom du bien commun et toujours dans la discrétion, sinon le secret, des technologies proliférantes, duales et mortifères. Que se trame-t-il en notre nom, en l’absence de tout débat public, dans les arcanes de la recherche scientifique ? Qui définit les termes du progrès scientifique ?

La société techno-marchande nous est imposée comme une évidence. Son projet : asseoir définitivement la domination totale de l’économie sur la vie. Sa devise : ordre, progrès et rentabilité.

Ses moyens : artificialisation de la vie, généralisation du contrôle social, dévastation de l’environnement.

Suivi d’un débat en présence du réalisateur et de Sébastien Denys (chercheur à l’ULB, il a été une des chevilles ouvrières du CAGE - Collectif d’Action GenEthique qui s’est opposé à l’envahissement transgénique).

http://www.lesilencedesnanos.com/

16.04 > 19:00


Quel meilleur moment que le mois d’avril pour nous montrer vos films de vacances de l’été dernier (qui doivent être montés à l’heure qu’il est !), vos chefs d’oeuvres laissées aux greniers, vos canulars vidéos, vos expérimentations super 8 ou sur tout autre format, sauf en digi beta parce que c’est cancérigène ? Pour être certain d’être à l’affiche de cette soirée printanière, envoyez- nous vos films au Nova, au 65 de la rue de l’Ecuyer, à 1000 Bruxelles, en faisant bien attention que ceux-ci ne dépassent pas les 15 minutes sous peine de censure immédiate et sans pitié !

Attention : l’Open Screen se déroule bien le 27 avril et pas le 20 (erreur dans le programme papier du Nova).

27.04 > 20:00




squelettes/rubrique-3.html
lang: fr
id_rubrique: 847
prog: 842
pos: aval