prog: 661
squelettes/rubrique-3.html

Sons & images

Dès ce 10 février 2005 ’welcome to’ un nouveau rendez-vous, qui sera régulier, irrégulier, aléatoire, mort-né ou éphémère en fonction de la pertinence de l’expérience. L’OPEN EAR se voudra une sorte de pendant sonore à l’Open Screen. Le Nova est surtout connu comme étant un lieu prévilégiant l’image, les images. Mais que seraient la plupart de ces plans, de ces séquences, de ces découpages sans l’existence du son ? L’OPEN EAR se voudra « sans censure » mais imposera toutefois une « douce directive ». Durée maximale de chaque « projection sonore » : 10 à 15 minutes. Beaucoup de possibilités : field recordings, poésie sonore, dramatique, radiophonique, musique concrète ou électro-acoustique, recherches sonores diverses etc... L’approche pouvant être soit radiophonique soit répondre à un genre totalement nouveau, inédit n’appartenant qu’à son auteur(e). Les projections sonores se passeront dans la grande salle où l’auditeur, le « spectateur sonore », le cinéphile auriculaire, l’amateur de cinéma pour l’oreille sera plongé dans le noir. Un seul repère, l’issue de secours ! Car le visuel sera annihilé pour permettre une totale disponibilité à l’audition. Prenez contact à l’avance si possible. Et sinon apportez vos oeuvres, oeuvrettes, compositions, créations qu’elles soient finies, produites, approximatives ou même en chantier sur cd, cdr, mini disk ou même cassette audio, une heure avant l’Open Ear. Et sachez que vous aurez l’occasion de présenter votre travail avant la diffusion, si vous le souhaitez.

Entrée gratuite.

info@somenoise.be > nova@nova-cinema.com > 02 511 24 77

10.02 > 20:30


Le rendez-vous pour les cinéastes en herbe ou confirmés que vous êtes ! Proposez votre film (35mm,16mm, Super8, Beta, DVD, DVcam, ...), qui ne doit pas dépasser 15min., et vous aurez le privilège de le voir sur grand écran. Et de vous faire applaudir ou huer par le public ! Exceptionellement l’Open Screen de février ne se déroulera pas le dernier jeudi du mois comme de coutume, mais une semaine avant.

Entrée gratuite.

17.02 > 20:30


« Pourquoi un cheval ? Pourquoi pas », expliquent sur leur site internet les concepteurs de la « Horse Parade » qui se prépare à grands galops pour l’été prochain. Mais de quoi parle-t-on, au juste ? D’un simple « rassemblement créatif et sans prétention, à l’image de notre chère patrie », comme le présentent ses organisateurs, disant mener un projet « bienfaisant », « accessible à tous » et opposé à l’élitisme...? Le Nova vous propose un retour sur « Art on Cows », l’opération de marketing qui a été le précurseur, en 2003, de la « Horse Parade ». Quelques très courts métrages de Zurich (d’où le concept a été importé), deux créations sonores et une vidéo réalisées à Bruxelles constituent le menu bovin de cet après-midi.

Entrée gratuite à chaque séance.

*> 16:00 & 18:00 :

AlterEcows # I

24/09/2003, B, audio., vo fr / fr ov, 60’*

Elles sont 187 à avoir envahi les trottoirs bruxellois tout l’été 2003, a avoir investi les médias et l’esprit des journalistes, a avoir distrait les hommes politiques et les services de sécurité... 187 a avoir nourri financièrement les boîtes de communication et les promoteurs immobilier. Comme d’autres villes de la planète, Bruxelles a été victime de hordes de vaches en polyester... Mais qui étaient elles ? Pour en savoir plus, écoutez ce numéro exceptionnel de l’émission « AlterEcho », rebaptisée pour l’occasion « AlterEcows ».

*> 17:00 + 19:00 :

AlterEcows # II

29/10/2003, B, audio, vo fr / fr ov, 60’*

Après le décryptage de l’opération « Art, Fun and Charity », « AlterEcows » continue sa ballade dans le grand parc à thèmes bruxellois. Au travers de nouvelles formes de « mécénat d’entreprise » qui instrumentalisent l’art et de concepts immobiliers comme les « bussiness-parks », l’émission poursuit son immersion dans l’univers du « city marketing »...

*> 20:00 :

2024

PTTL, 2004-2005, video, vo fr , 33'

Les « bussiness-parks » sont-ils l’avenir de la ville ? Le pouvoir d’imagination qu’incarnait le World Trade Centre local dans les années ’60 est à présent reformaté. Aujourd’hui, des vaches en plastique ouvrent des nouveaux champs de domination. A l’aide d’archives de l’association saint-josse-ten-noodoise Plus Tôt Te Laat (PTTL) et de Spectacle (Londres), incluant des fragments visuels ou sonores de Thomas Frank, Ricardo Petrella, de la place Flagey, ou encore du quartier Midi, « 2024 » explore les liens entre les dignitaires de la ville de Bruxelles et une entreprise immobilère performante (Robelco), tous deux sponsors d’un événement bien moins anodin qu’il n’y paraît à première vue. Un work-in-progress, dont une nouvelle version sera montrée pour cette soirée... avec ou sans vaches ?

26.02 > 16:00 + 26.02 > 17:00 + 26.02 > 18:00 + 26.02 > 19:00 + 26.02 > 20:00


squelettes/rubrique-3.html
lang: fr
id_rubrique: 665
prog: 661
pos: aval