prog: 638
squelettes/rubrique-3.html

Edito etc.

De tout temps, le fou a reçu toute une série de dénominations parfois tendres, parfois méfiantes, parfois plus "scientifiques". Les maboule, gaga, fada et kuku (islandais), djoumdjoum, zinzin, loufdingue, marteau, agité du bocal, givré de la toiture, analysant, idiot du village, dérangé sont encore sympathiques. D’autres sont plus savantes et enferment celui qui souffre dans une catégorie de laquelle il semble difficile de sortir : débile, schizophrène, psychotique, pervers, autiste, hystérique, neurasthénique, maniaque, dépressif, hébété, catatonique, voire épileptique. Par contre, certains termes sont carrément injurieux, comme taré, attardé, arriéré mental, anormal, demeuré, psychiatrisé, colloqué, mongol ...

Depuis sa naissance, le cinéma s’est beaucoup intéressé à la figure du fou. Bon nombre de films présentés au cinéma Nova en collaboration avec L’Autre Lieu et Psymages sont des portraits de personnes comme vous et moi, des hommes et des femmes parmi lesquels il est parfois difficile de distinguer les "délirants" des "normaux". Ce n’est pas innocent. Il s’agit de réhabiliter la personne en tant qu’être unique et communiquant avec ses semblables, de la défendre contre l’institution, souvent aliénante, qu’est l’hôpital psychiatrique.

Quatre parties nous ont permis de mieux cerner le thème de la psychiatrie et ses alternatives, sans toutefois composer un catalogue exhaustif.

La première consiste à envisager la psychiatrie elle-même de façon à en percevoir les travers pour ensuite mieux cerner tout l’apport de l’antipsychiatrie. Nous avons voulu voir, dans la seconde, quelles étaient les différentes alternatives à la psychiatrie. Des expériences différentes existent parfois depuis la nuit des temps et sont le fait de personnes peut-être plus tolérantes, de professionnels comme d’anciens usagers de la psychiatrie. Dans la troisième, d’autres courants parfois présents au sein des institutions psychiatriques semblent aussi être des formes d’alternatives à la psychiatrie. L’art-thérapie pratiquée dans des conditions d’écoute suffisantes et non d’interprétation psychologisante permet d’envisager la personne qui souffre comme un artiste et non comme un patient. Hormis la journée des ateliers vidéos organisée par Psymages, deux soirées avec invités seront consacrées aux différentes tendances de l’art-thérapie. Des expositions et un concert viendront compléter les films qui abordent l’art en relation étroite avec la folie. Enfin, quatrième section, l’ethnothérapie, quand elle considère la souffrance psychique de personnes immigrées selon les coutumes et croyances du pays d’origine, constitue également une voie "autre". Les rituels de "dépossesion" africains ont un caractère thérapeutique et inspirent aujourd’hui les ethnopsychiatres. Une soirée suivie d’un concert gnawa sera dédiée à trois de ces cérémonies africaines.

Certains réalisateurs de films quelquefois très rares viendront témoigner de ces différentes approches qui, toutes, ont voulu porter un regard autre sur l’asile et ses fous. Pourquoi les cinéastes ont-ils été si massivement attirés par la représentation de la folie ? C’est ce que cette programmation tente (modestement) de réfléchir. Parce que le fou a plus à nous apprendre que lui de nous !



L’Autre Lieu

L’asbl "l’Autre lieu" - RAPA (Recherche Action sur la Psychiatrie et les Alternatives) est une association oeuvrant dans le domaine des alternatives à la psychiatrie dont le but est de permettre à des personnes isolées, particulièrement fragilisées sur le plan psycho-social d’écourter ou d’éviter une hospitalisation psychiatrique par le biais de lieux d’écoute, d’entraide et d’accueil autres que ceux proposés par le circuit institutionnel, afin qu’elles puissent créer ou recréer des liens sociaux par un milieu de vie et être à nouveau incluses dans la cité. D’autre part, l’asbl est reconnue comme une organisation générale d’éducation permanente et donc à ce titre, elle mène un travail de réflexion et de sensibilisation sur la santé mentale et son environnement, sous forme de rencontres, de débats, de colloques auprès de différents publics... En outre, elle poursuit notamment des actions concrètes liés à des projets culturels capables de susciter des questions sur le fonctionnement de la psychiatrie.

L’Autre "lieu" - RAPA

61, rue Marie-Thérèse

1210 Bruxelles

Tél : 02/230.62.60

Fax : 02/230.47.62

E-mail : autrelieu.rapa@tiscali.be

Web : http://home.tiscali.be/autrelieu

+ Psymages

Psymages asbl, centre de recherche sur l’audiovisuel en santé mentale. Base de données des productions audiovisuelles francophones dans le domaine de la santé mentale. Lieu d’échange, de réflexion, voire d’animation sur des thèmes relatifs à l’audiovisuel et la santé mentale, une aide à la programmation pour des séminaires et des manifestations grand public.

60, rue de Veeweyde,1070 Bruxelles - 02/534.55.29 (répondeur)

http://www.psymages.be/



Patrick Allegaert & Alexander Couckhuyt (Dr. Guislain Museum, Gent), Nathan Octave, le CNASM, Philippe Laly, Dominique Loreau, Raphaël Didion, Raymond Depardon, Anne Querrin, Christian Struyf, Fabrizio Terranova, Vincent Mattyn, Kobe Matthys, Maria Puig, Philippe Woitchik, Famille Mériaux, Clara Chastan, Suzanne Hammacher, Ministère des Affaires étrangères (France), Laurent Pellé, Annie Le Goff.

Equipe de visionnement :

Alexandre, André, Anne-Marie, Christel, Dalila, Grégory, Manon, Mathias, Véronique.



Pour débuter :

Michel FOUCAULT : Histoire de la folie à l’âge classique (Gallimard, 1961) / De geschiedenis van de waanzin in de 17e en 18e eeuw (Meppel, 1975).

Ronald Laing et l’antipsychiatrie (Payot, 1974).

Kees TRIMBOS : Antipsychiatrie. Een overzicht (Loghum Slaterus, 1975).

Passage 144. Terug naar de baarmoeder, ed. Steven De Batselier (Walter Soethoudt, 1979).

http://www.antipsychiatry.org/francais.htm

http://www.alterpsy.org/

http://antipsychiatrie.free.fr/

Les "papes" de l’antipschiatrie :

Mary BARNES & Joseph BERKE : Mary Barnes. Un voyage à travers la folie (Seuil, 1973) / De reizen van Mary Barnes door de waanzin (Bert Bakker, 1973).

Franco BASAGLIA : Qu’est-ce que la psychiatrie (PUF, 1977) / Wat is psychiatrie ? (Ambo, 1973).

David COOPER : Psychiatrie et anti-psychiatrie (trad. M. Braudeau, Seuil, 1970) / Psychiatrie en anti-psychiatrie (Meppel, Boom, 1973) ; Mort de la famille (Seuil, 1972) / Death of the Family (London, 1971).

Ronald D. LAING : La politique de l’expérience (Stock, 1969) / Strategie van de ervaring (Meppel, 1971) ; Le moi divisé (Stock, 1970) / Het verdeelde zelf (Meppel, 1971) ; Soi et les autres (Gallimard, 1971) / Het zelf en de anderen (Meppel,1970).

Thomas SZASZ : Le mythe de la maladie mentale (PUF, 1976) / Geestesziekte als mythe (Lemniscaat, 1972).

Sur l’art-thérapie :

Hans PRINZHORN : Expression de la folie (Gallimard, 1984) / Bildnerei des Geisteskranken (Berlin, 1923).

Jean FLORENCE : Art et thérapie : liaison dangereuse ? (FUSL, 1997).

Jean-Pierre KLEIN : L’art-thérapie (PUF, 2002).

L’art à la marge. Les arts psy et les autres (Utopsya, 2003).

Ethnopsychiatrie :

Georges DEVEREUX : Essais d’ethnopsychiatrie générale (Gallimard, 1970, 1983).

Tobie NATHAN : L’influence qui guérit (Odile Jacob, 1994).

Vincent CRAPANZANO : Les Hamadcha. Une étude d’ethnopsychiatrie marocaine (trad Olivier Ralet, Les empêcheurs de penser en rond, 2000) / The Hamadsha : A Study in Moroccan Ethnopsychiatry (Berkeley, 1973).

http://www.ethnopsychiatrie.net/biblio.htm

Alternatives :

Réseau-alternative à la psychiatrie, éd. Mony Elkaïm (UGE, 1977).

Luc VIGNEAULT : Aller-retour au pays de la folie (Ed. de l’homme, 1997).

Psychiatrie et cinéma :

Glenn O. GABBARD : Psychiatry and the cinema (American Psychiatric Press, 1999).

Brigitte GAUTHIER : Dramaturges et cinéastes de l’antipsychiatrie : entretiens sur l’ère de la fragmentation (L’Harmattan, 2003).

A l’occasion de la naissance de Psymages, le centre de documentation de l’Equipe - Le Fil d’Ariane, avait proposé une sélection d’écrits relatifs à l’usage de l’audiovisuel dans le cadre d’ateliers thérapeutiques, à la psychanalyse de l’image et aux liens qui unissent psychiatrie et cinéma.

Disponible sur : http://www.equipe.be/psybiblio.html

Guattari et le cinéma :

http://www.revue-chimeres.org/pdf/26chi16.pdf



squelettes/rubrique-3.html
lang: fr
id_rubrique: 650
prog: 638
pos: aval