prog: 342
squelettes/rubrique-3.html

midnight screenings special mad in USA #2

Larry Cohen, 1977, US, vo , 95'

Impitoyable nocturne que voilà : avec "God Told Me To", Larry Cohen radiographie l’Amérique des snipers, des intégrismes et de la paranoïa, et démontre par l’absurde l’incohérence maladive d’un système de valeurs fondées sur la foi en la famille et en Dieu. Scénariste habile souvent subtile, Larry Cohen est un "film-maker" indépendant qui aime le cinéma de genre - de tous les genres, depuis l’horreur pure jusqu’au polar fantastique en passant par la Blaxploitation - qu’il pimente d’irrévérences marquées de dérision et de politiquement incorrect. Dans "God Told Me To", des gens ordinaires issus de la population New-Yorkaise, se transforment en meurtriers en série, prétendant avoir agi sous les ordres de Dieu. Larry Cohen y détourne avec ingéniosité les moteurs habituels du polar - le questionnement, la recherche de la vérité - opposant le tangible, le raisonnable à l’aveuglement d’ordre mystique, les images réalistes répondant à de surprenants délires psychédéliques dans un étrange dialogue de sourdŠ

> 5 / 3,5 Euros

14.02 > 24:00 + 28.02 > 24:00


Joe Dante, 1996, US, 35mm, vo st fr, 93'

A la suite d’une catastrophe nucléaire indo-pakistanaise, des orphelins sont envoyés dans l’état d’Idaho. Ce qui n’est pas du goût de son gouverneur qui ferme ses frontières afin d’y préserver l’"American Way of Live". La Maison Blanche lui lance alors un ultimatum, risquant de provoquer une nouvelle guerre de sécession. Une aubaine pour la chaine d’actualité NN qui ne manquera pas de précipiter les événements... "The Second Civil War" est une satyre redoutable, une politique-fiction apocalyptique où Joe Dante (Gremlins, Small Soldiers) s’amuse à faire imploser littéralement les Etats-Unis, tout en critiquant les différents niveaux de la société américaine actuelle par le biais de caricatures extrêmistes, à la fois fort drôles et parlantes. Que ce soit les médias, la politique, l’armée, du président au simple citoyen, tous en prennent pour leur grade, sans la moindre concession. Joyeusement subversif, et pourtant si vraissemblable, "The Second Civil War" est aussi d’une facture étonnante quand bien même il fût produit par et pour la chaîne de télévision HBO. L’iconoclaste Joe Dante aura effectivement su utilisé brillament le relatif "peu" de moyens à sa disposition, en intégrant sciemment le langage télévisuel dans la structure globale du film, lui-même soutenu par un casting excellent que ne dénigrerait pas une mégaproduction hollywoodienne...

> 5 / 3,5 Euros

21.02 > 24:00


squelettes/rubrique-3.html
lang: fr
id_rubrique: 349
prog: 342
pos: aval