prog: 321
squelettes/rubrique-3.html

oberhausen festival

C"est en 1954 que se crée le Festival International de Oberhausen (Allemagne), premier festival de courts métrages au monde. Pendant la période de la "guerre froide" il fut un point de rencontre charnière pour des réalisateurs provenants de l"Europe de l"Est, souvent bannis ailleurs. C"est aussi le lieu où en 1962 s"afficha le "Oberhausen Manifesto", cosigné par une vingtaine de réalisateurs allemands de l"époque et qui donna naissance au Nouveau Cinéma Allemand (Fassbinder, Kluge, Von TrottaŠ pour n"en citer que quelques-uns). Il reste l"un des festivals de courts métrages les plus importants au monde, certainement pour sa capacité à investiguer ce qui se fait dans le "court" mais aussi pour en dépasser les frontières et ainsi en arriver à sonder les idées qui se transposent au "long". L"Oberhausen Film Festival part en tournée européenne, avec quelques "best-of" de ses dernières programmations, et d"autres choses encore. Une étape à Bruxelles, et c"est au Nova !



C’est la plus politisée et expérimentale des compilations. Un portrait, troublant, d’une société au bord de la catastrophe ; un décryptage du 11 septembre avec pour toile de fond le putsch militaire chilien d’il y a 30 ans ; ou encore les faux documentaires du réalisateur pris en otage au Liban et de la réalisatrice enfermée pendant des semaines dans un cargo... Tous les films ont pour point commun de poser la question de l’authenticité des images en jouant avec un angle de vision bien particulier dans la narration.

+ Hello Ingmar

Gunilla Josephson, 2000, vo sv , 7'

+ Nest of tens

Miranda July, 1999, video, vo , 27'

+ 11 de septiembre

Claudia Aravena, 2002, vo es st ang, 6'

+ Hostage : the Bachar tapes

Souheil Bachar, 2000, vo ang , 17'

+ Cargo

Laura Waddington, 2001, vo ang , 29'

> 3,5 or 2,5 ¤

31.01 > 20:00


C’est notre choix ! Et c’est à Oberhausen qu’on a eu le privilège de découvrir l’oeuvre surprenante de Zelimir Zilnik et Karpo Godina. Provenants d’ex-Yougoslavie (l’un Serbe, l’autre Slovène), à deux ils ont développé une filmographie qui synthétise de façon étonnante des tendances avant-gardistes qui se sont profilées dans le cinéma des années ’60 à aujourd’hui, tout en se confrontant à des interrogations sociales, historiques, politiques. Leurs films sont pertinents/ impertinents, sérieux/ ludiques, elliptiques. En attendant de leur consacrer une rétrospective bien plus conséquente, Oberhausen nous sort de ses boîtes quelques-uns de leurs films archivés.

+ The unemployed

Zelimir Zilnik, 1968, 35mm, , 13'

+ June turmoil

Zelimir Zilnik, 1969, 35mm, , 10'

+ Black film

Zelimir Zilnik & Karpo Godina, 1971, 35mm, , 16'

+ The gratinated brain of Pupilija Ferkeverk

Karpo Godina, 1971, 35mm, , 10'

+ The uprising in Jazak

Zelimir Zilnik, 1972, 35mm, , 18'

+ Silos

Zelimir Zilnik, 1991, 35mm, , 2'

> 3,5 or 2,5 ¤

31.01 > 22:00 + 02.02 > 22:00


Au-delà du fait d’être une plate-forme pour le format ’court’, le Festival de Oberhausen est surtout un terrain d’exploration pour des pratiques cinématographiques qui se veulent innovatrices dans la forme ou la narration. Difficile donc d’arriver à un choix représentatif de l’éclectisme qui peut se voir dans ce festival. Le parti pris pour cette 1ère compilation est alors celui de jouer la carte de la diversité : sept films issus de six pays différents, qui tous, avec un ton humoristique ou corrosif, avec ou sans dialogues, expérimentent dans les domaines de l’animation, de la fiction, du documentaire ou encore dans le film de danse.

+ The chinese dog

Lut Vandekeybus, 2001, st ang, 15'

+ Dog

Suzie Templeton, 2001, vo ang , 6'

+ Deadly boring

Henry Moore Selder, 2001, vo ang , 9'

+ Joy

Cate Shortland, 2000, vo , 10'

+ Erè mèla mèla

Daniel Wiroth, 2001, sans dial, , 6'

+ Comme un seul homme

Jean-Louis Gonnet, 2001, sans dial, , 14'

+ En malas companias

Antonios Hens, 2000, vo st ang, 17'

> 3,5 or 2,5 ¤

01.02 > 20:00


La scène musicale allemande se porte bien et pas étonnant, alors, qu’elle se crée des adeptes dans celle de la vidéo. En 1999 le festival d’Oberhausen décide d’ailleurs de créer une section entièrement dédiée au format court musical (avec le prix MuVi). Réalisées par des réalisateurs parmis les plus innovateurs en Allemagne, les pop-vidéos présentées dans cette compilation s’inscrivent dans la droite lignée du court métrage. Insolites, provocantes, et probablement trop expérimentales pour MTV ! + petite soirée dans le café du Nova, die deutsche Muzik revisitée à notre manière (!)

*Star Escalator (for Sensorama)
Michel Klöfkorn/Olivier Husain, D, 1998, 4’

Weil wir einverstanden sind (for Die Goldenen Zitronen)
D. Schamoni/U. Lindenmann, 1D, 998, 3’

Distroia (for Mouse on Mars)
Rosa Barba/Herwig Weiser, D, 1999, 4’

Ping Pong (for Computerjockeys)
Sebastian Kaltmeyer, D, 1999, 5’

Die Summe der einzelnen Teile (for Kante)
Tom Kimmig, D, 2000, 4’

What is it with you (for The Third Eye Foundation)
Daniela Sieling, D, 1999, 5’

The worst MC (for Gonzales)
Gonzales/Mocky, D, 2000, 4’

Because (for Ulf Lohmann)
Graw Böckler, D, 2002, 4’

La casa (for Kreidler)
Detlef Weinrich, D, 2002, 4’

Flimmern (for Die Goldenen Zitronen)
Deborah Schamoni/ Ted Gaier, D, 2001, 4’

Game (for Nika Machaidze)
Tusia Beridze, D, 2001, 4’

IBM (for Rechenzentrum)
Lillevän, D, 2001, 3’

Where the rabbit sleeps (for Sensorama)
Anna Berger/Michel Klöfkorn, D, 2001, 5’*

> 3,5 or 2,5 ¤

01.02 > 22:00


Parallèlement au rendez-vous annuel et festivalier, le Festival de Oberhausen développe aussi un travail d’archivage avec un catalogue de courts métrages assez impressionnant dans son genre, s’étalant sur ses quasi cinquante ans d’activité. Un intérêt tout particulier ayant toujours été affiché pour ce qui se passe dans l’Europe de l’Est ("Europe socialiste" à une certaine époque), il était tout à fait normal que le Festival de Oberhausen puise dans ses trésors et nous concocte un Spécial avec des best-off provenant de "là-bas". Dans la compilation, il y en a même un qui a réussi à décrocher un Oscar !

+ The unemployed

Zelimir Zilnik, 1968, 35mm, vo sr st en sr, 8'

+ Healthy people for fun

Karpo Godina, 1971, vo sr st ang, 15'

+ Tango

Zbigniew Rybzynski, 1980, sans dial, , 8'

+ Death of Stalinism in Bohemia

Jan Svankmajer, 1990, 35mm, sans dial, , 10'

+ Flying Over The Blue Fields

Audrius Stonys, 1996, vo st ang, 21'

+ The way to Nirvana

Mait Laas, 2000, sans dial, , 13'

> 3,5 & 2,5 ¤

02.02 > 20:00


01.02 > 23:30


squelettes/rubrique-3.html
lang: fr
id_rubrique: 327
prog: 321
pos: aval